AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blanche Neige et le nain [Hyun Seong]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kwon Ji Eunavatar
g

g
messages : 22
je suis ici depuis le : 03/07/2010
animal de compagnie : Un chat nommé Chat
mood : Always good bro'

MessageSujet: Blanche Neige et le nain [Hyun Seong]   Dim 4 Juil - 3:19

    - Chat ! Chat !

    Ce qu’elle faisait dans les couloirs du cinquième étage, à esquiver toutes personnes surveillant ce dit couloir à une heure trente sept et cinquante deux secondes du matin ? Ji Eun cherchait son chat. Disons que l’animal ressemblait sur de nombreux points à sa maîtresse et que son occupation principale semblait être celle de se foutre d’elle. Peut-être lui en voulait-il pour le nom qu’elle lui avait donné ? Après tout, « Chat », elle aurait pu faire mieux. Ouais ben c’était trop tard maintenant. Arpentant les couloirs de l’école en appelant le félin rebelle le plus discrètement possible, comprenons donc ici qu’elle ne l’était pas tant que ça, la demoiselle s’était retrouvée en plein cinquième étage. Elle venait du deuxième, avait donc parcouru un peu plus de la moitié de l’académie sans se faire remarquer, ce ne serait pas au niveau le plus dangereux qu’elle repartirait avec un game over et des heures de retenue. Quoiqu’elle en avait déjà assez faites comme ça depuis son arrivée à Akiwa, et que franchement, l’idée qu’on puisse la sanctionner par rapport au Quidditch ne lui plaisait pas tellement. Maudit félin, il allait voir c’qu’il allait voir ! Elle allait le transformer en carpette s’il continuait comme ça. Parce que bien évidemment, ça n’était pas la première fois. Et malin comme il était, il ne se cachait jamais au même endroit. Sauf que des endroits, dans cette foutue école… Il y en avait beaucoup. Soupirant, elle avait une fois de plus maudit maître Chat en se penchant pour regarder sous une armoire. Une armoire pleine de poussière évidemment. Fallait-il préciser qu’elle en était allergique ? Un éternuement plus tard, et pas un éternuement de tapette malheureusement, des bruits de pas se firent entendre. OK, don’t panic, ça n’était pas la première fois cette nuit, et encore moins dans sa vie. Regardant à droite, puis à gauche, ne voyant pas spécialement d’issue, Ji Eun avait sorti sa baguette de la poche de son pantalon pour lancer sur elle-même un sortilège de lévitation. Moins d’une seconde plus tard, elle se retrouvait sur l’armoire, tapie dans l’ombre, attendant que l’un des nombreux surveillants de l’étage passe et continue finalement sa route dans une mauvaise direction. Et elle ? Respiration retenue, nez bouché pour éviter tout nouvel éternuement, un miaulement familier avait attiré son attention. Si bien que du sommet de son perchoir, sa tête apparut enfin pour qu’elle puisse reconnaître Chat, ce foutu félin blanc tacheté de noir.

    D’accord. Un plan. Il lui fallait un plan. Si un surveillant tombait sur lui, il chercherait automatiquement le propriétaire de l’animal et l’alarme serait sonnée. Maudite carpette èé ! Déjà, pas de mouvements brusques. Il partirait sinon. Déjà, silencieuse comme elle l’avait été, Chat ne semblait pas encore l’avoir remarquée. Ressortant donc sa baguette, elle avait lancé sur lui un sortilège d’attraction. Et alléluia ! L’animal était enfin récupéré. En ce qui concernait les miaulements ? Un p’tit sort de bloclang et le tour était joué. Un regard victorieux, un sourire fier, Ji Eun était redescendue de son armoire, les vêtements pleins de poussière. Ouais beh tant pis, pas le temps de faire autre chose, il fallait qu’elle parte d’ici, le félin apparemment décidé à suivre sa maîtresse. Encore heureux ! Fallait qu’elle le dresse c’t’animal, les parties de cache-cache à c’t’heure-là, ça pouvait être vachement compromettant pour elle. D’accord, ça n’était pas non plus la première fois qu’elle sortait après le couvre-feu , d’autant plus que Chat n’était pas toujours la raison principale. Mais arrêtons-nous là. Ji Eun avait beau su faire preuve d’une discrétion à toute épreuve durant cette sortie nocturne, l’expérience sûrement, il semblait qu’elle s’avançait droit vers l’ennemi. Un tournant et elle lui rentrait en plein dedans. Punaise, c’était bien sa veine sérieux èé ! Se collant contre le mur sans issue possible à première vue, à part celle de s’jeter par la fenêtre, m’enfin c’tait pas vraiment tentant vu l’étage où elle était… Elle avait attendu. Hey ! Peut-être qu’on passerait à côté d’elle sans la remarquer ! Elle était plus ou moins petite non ? Et là… Plus de bruit. Uh ? Alors elle faisait quoi ? C’était un piège ? Ou l’ennemi était parti ? Mmmh… Pesons le pour et le contre, agissons efficacement. Bon ben… Go. Go ? Ben ouais, la meilleure façon de savoir, c’était d’y aller. Pis bon, à part des heures de retenue, aussi désagréables puissent-elles être, Ji Eun ne voyait pas trop ce qu’elle risquait. Pis c’était pas sa faute, mais celle de Chat èé ! Avançant donc, elle…

    Sursauta, retint un cri de terreur et finit par s’adosser au mur, limite traumatisée. Pourquoi Hyun Seong, victime officielle et personne qu’elle appréciait, bien que ça ne devait sûrement pas être réciproque mais osef, avait-il décidé de s’avancer en même temps qu’elle ? Fallait pas lui refaire ce coup, c’tait le genre qui vous filaient une crise cardiaque à n’importe quel âge ! ‘Fin bref, tout va bien. Inspiration, expiration. Posant un regard sur son chat, celui-ci sembla vouloir miauler, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Au moins un truc de positif, son sort fonctionnait toujours ! Pis en repensant à la situation, c’était quand même comique. Suffisamment pour qu’elle essaie de se retenir de rire.

    - Refais plus jamais ça, j’ai cru qu’j’allai mourir ! Pis t’as vu l’heure qu’il est ? Tu devrais pas être au lit là ? Les gosses, j’vous jure, ils font n’importe quoi de plus en plus tôt !

    Euh… C’est pas un peu valable pour toi ça aussi ? Ouais, mais d’un autre côté, elle le savait très bien. C’était juste que Ji Eun restait… Fidèle à elle-même. C’est-à-dire ? C’est-à-dire qu’elle se moquait déjà de lui, même après qu’il lui ait causé la plus grande frayeur de toute sa vie. Enfin, d’un autre côté, elle trouvait ça drôle. Comme toujours. Quant à sa moquerie, on pouvait toujours affirmer qu’elle n’était pas méchante, mais simplement un peu provocatrice. Elle savait bien que le Ineo qu’il était n’apprécierait pas et se mettrait à ronchonner, parce qu’elle le voyait tout simplement mal entrer dans son jeu. M’enfin, dans tous les cas, on pouvait être sûr qu’elle trouverait ça drôle et passerait un bon moment. Même s’il ne fallait pas oublier que sortir du cinquième étage, ça allait un peu être la mission.

    - Et puis qu’est-ce que tu fais là d’abord, hein ? èé ! T’as l’intention de traumatiser ceux qui errent dans les couloirs avec ton regard de serial-killeur, c’est ça ? Bah bien, t’as vraiment pas des occupations saines toi èé !

    Si elle était sérieuse ? Jamais. Il le devinerait bien de toute façon. Vu comme elle agissait tout le temps avec lui, ça n’était pas le genre de trucs qu’il ne remarquerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kim Hyun Seongavatar
 

 
messages : 528
je suis ici depuis le : 02/07/2010
âge : 27
love status : single
animal de compagnie : Une Belette Blanche

MessageSujet: Re: Blanche Neige et le nain [Hyun Seong]   Dim 4 Juil - 20:05

Le contact froid d’une surface à la fois lisse et dure, pas un bruit si ce n’est celui de ma propre respiration. Lentement j’ouvre un œil. Où suis-je ? La lumière de la pièce, bien qu’assez douce, m’éblouie un court instant, m’obligeant à de nouveau fermer mes paupières. Je me relève brusquement pour me cogner dans un objet dur et métallique situé juste au dessus de ma tête… Me retrouvant allongé de nouveau après le choc, j’essaie d’identifier le responsable.

Ca ressemble à… un tuyau… Ah ! D’un coup ça me revient ! Je cherchais un coin tranquille où dormir une heure au lieu d’aller en cours d’histoire de la magie quand je me suis souvenu d’une pièce trouvé quelques semaines plutôt, ce genre d’endroit qui change à chaque nouvelle venue. La première fois que j’étais venu, c’était une pièce rempli de livres poussiéreux, la deuxième fois, c’était une énorme piscine. Et cette fois ci ? Une pièce rempli de pas un, ni deux et pas même trois mais de quatre baignoires ! Pas le genre petite hein ! De grande et ronde baignoire. J’avais jugée qu’une d’entre elle ferait certainement parfaitement l’affaire pour un petit somme. Jusqu’à qu’elle m’attaque avec son robinet bien sûr…

Avec ce petit somme j’ai perdu la notion du temps. Mais il est quand même fort probable que le cours d’histoire de la magie soit fini donc le mieux à faire était de rejoindre ma salle commune. Peut-être que c’est l’heure de dîner ? Mon estomac en serait ravi. Bon première étape quitter cette pièce.

A peine ais-je mis un pied dehors, que je me rends compte que quelque chose est étrange. Je m’arrête un instant. Pas un bruit. Je regarde alors ma montre, peut-être que j’ai dormi un peu plus longtemps et que c’est déjà l’heure de manger et que tout les élèves sont dans le réfectoire ?

Pratiquement 1h40… Hein ? Ce n’est pas possible ça, cette fichu montre doit être cassée ! Je n’ai pas pu dormir autant… Je la regarde de plus près, c’est le genre de montre ancienne qui est pendue à une chaine en argent et qui fonctionne uniquement par magie. Donc la probabilité qu’elle soit cassée ou endommagée est… quasiment nulle ?

La poisse ! Déjà, la poisse parce que le couvre feu est passé depuis un moment – mais bon ce ne serait pas la première fois que je me promène en dehors des heures « légales » - mais surtout la poisse car l’heure du dîner est passé ! J’irais faire un tour au cuisine avant d’aller dormir tient ! Surtout qu’après mon somme, j’ai tout sauf sommeil.

Ma salle commune comme les cuisines se trouvent dans les sous-sols, ici c’est le cinquième étage… Donc en gros j’ai toute l’école à traverser. Lucky I am. Bon, ce n’est pas en restant planté ici devant un mur maintenant redevenu de simples pierres que je vais y arriver. Avec toute la discrétion que je peux faire preuve, je prends la direction des sous-sols, ou du moins du quatrième étage.

Mais quelques pas plus tard, j’entendis le son d’autres pas. M’arrêtant pour mieux écouter, le bruit cessa presque instantanément. Etrange. Si c’était la vieille mule ou un professeur ils ne se seraient probablement pas arrêtés ainsi. Au contraire s’ils m’avaient entendu ils se seraient accouru en voulant me prendre sur le fait. Par mesure de précaution, je sors ma baguette de ma poche. Puis j’avance, à pas de chat, assez vite j’aperçois l’origine du bruit. Une jeune fille qui m’est assez familière est littéralement collée au mur. Elle fait quoi là ? Elle se prend pour un caméléon ?

J’avance discrètement en sa direction, à peine un mètre nous sépare quand elle se retourne d’un coup me faisant à présent directement fasse. J’hausse un sourcil mais reste impassible, alors qu’un cri s’échappe de ses lèvres… Elle veut nous faire prendre ou quoi ?

Il faut dire que Kwon Ji Eun, c’est pas le genre de fille que j’estime discrète… Surprenant qu’elle ne se soit pas déjà fait prendre. C’est plutôt le genre à vous envoyer un cognard en pleine tête et au lieu de s’excuser, vous affubler d’un surnom débile issu d’un stupide conte moldu.

- Refais plus jamais ça, j’ai cru qu’j’allai mourir ! Pis t’as vu l’heure qu’il est ? Tu devrais pas être au lit là ? Les gosses, j’vous jure, ils font n’importe quoi de plus en plus tôt !

Préférant ignorer cette remarque que je pouvais aisément lui retourner – à quelques mois près on avait le même âge quand même et c’est pas ses quelques mois en plus qui devait lui donner le droit de m’appeler « gosses », un peu plus et je l’appelle « Halmeoni » non mais oh ! – je remarque alors la présence d’un boule de poile dans ses bras… Un chat ?

- Et puis qu’est-ce que tu fais là d’abord, hein ? èé ! T’as l’intention de traumatiser ceux qui errent dans les couloirs avec ton regard de serial-killeur, c’est ça ? Bah bien, t’as vraiment pas des occupations saines toi èé !

Un léger sourire et un regard blasé apparurent sur mon visage. Oui, oui j’aimais faire peur aux gens… ‘fin, si elle comptait que je lui raconte que je m’étais endormi dans une baignoire en séchant le dernier cours de la journée, elle pouvait rêver ! Elle se ferait une joie de se moquer et n’hésiterait pas à le ressortir dès la première occasion venu… Je commençais à la connaitre la petite !

« En quoi ça te regarde ce que je fais ici ? Et toi alors ? Tu crois que c’est une heure pour promener son chat ? »

La poisse je vous dis, j’allais devoir me la coltiner au moins jusqu’à sa salle commune ! C’est-à-dire devoir au moins faire la moitié du chemin avec elle… N’allez pas croire que je la déteste… Elle m’énerve juste. M’appeler « grincheux » par ci, « grincheux » par là…

« Et évite de crier ! J’ai pas envie de me retrouver en retenue par ta faute. C’est à se demander comment t’as réussi à venir jusqu’ici sans te faire prendre… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kwon Ji Eunavatar
g

g
messages : 22
je suis ici depuis le : 03/07/2010
animal de compagnie : Un chat nommé Chat
mood : Always good bro'

MessageSujet: Re: Blanche Neige et le nain [Hyun Seong]   Lun 5 Juil - 7:28

    C’était assez marrant. De tomber sur le type que Ji Eun aimait bien coller généralement, juste parce qu’il avait un don pour l’amuser. Elle l’aurait rencontré pendant la période des fêtes, elle se serait sûrement remise à croire au Père Noël. Ca n’aurait pu être autre chose qu’un cadeau venant de la part de ce gros bonhomme vieux, barbu et rouge. Mais non. Alors mettons leur rencontre et le cognard sur le coup de la divine providence. Grâce à Kim Hyun Seong, Kwon Ji Eun ne s’ennuierait jamais. Pas sûr que ça lui plaise à lui, mais tant qu’elle s’amusait ! Et puis dans le fond, elle l’aimait bien. Certes, il ne lui fallait pas grand-chose pour qu’elle apprécie une personne. Que ce sentiment ne devait absolument pas être réciproque ? Bof, ce que les gens pensaient d’elle, elle s’en moquait un peu. Elle se moquait de tout en fait. Surtout des autres. Mais parce que c’était amusant, et qu’il fallait faire autre chose dans la vie que de déprimer. C’était déjà la misère à la maison, on n’allait pas faire la même chose en cours. Pis quoi encore èé ? Alors au final… Qu’il l’apprécie ou pas, ça n’avait pas trop d’importance, tant qu’elle se sentait bien et qu’elle ne pensait pas trop à tout le reste. Dans ses bras, Chat commençait à s’agiter. Apparemment, lui n’aimait pas trop le bonhomme. Tu m’étonnes Elton, il avait une tête de psychopathe ! Et si Ji Eun n’avait pas été comme… Comme elle était, elle ne l’aurait certainement jamais approché. En fait, elle ne lui aurait même sans doute pas envoyé un cognard dans la tronche pendant leur premier match. Non, on se rassure tout de suite, elle n’avait pas de tendances suicidaires. Elle préférait juste se la jouer un peu tarée. « En quoi ça te regarde ce que je fais ici ? Et toi alors ? Tu crois que c’est une heure pour promener son chat ? » Eeeh, mais pourquoi était-il si agressif ? En fait non, ça n’était pas surprenant. C’était même la réaction qu’elle attendait de sa part. Alors jouer les étonnées n’aurait aucun intérêt. Plutôt faire la chieuse. D’abord parce que c’était comme ça qu’il la connaissait, ensuite parce que face à des paroles comme ça, elle ne pouvait qu’avoir envie de le faire, et enfin parce que c’était… Dans sa nature ? Ou quelque chose comme ça. Regardant Chat pendant quelques secondes, elle avait souri, inatteignable, face au ton et aux remarques du grincheux. « Bien joué Sherlock, mais si j’devais rétablir la vérité, j’dirai plutôt que c’est Chat qui me balade, mais j’suis assez d’accord pour dire que c’est pas une heure pour se promener ! » Pause, elle avait regardé le bonhomme malicieusement, puis sérieusement. Genre elle pouvait vraiment être sérieuse, tsss… « Mais ça m’explique toujours pas c’que toi tu fais ici ! »

    Il ne le lui dirait pas à moins qu’elle se décide à vraiment lui tirer les vers du nez. D’un autre côté, Hyun Seong devait bien se douter que curieuse comme elle était, elle utiliserait tous les moyens, tortures physiques et psychologiques comprises, pour le savoir. Ouais, cette fille pouvait être dangereuse en fait. Disons juste qu’elle était bizarre. Regardant sa montre, Ji Eun avait pu constater à quel point le temps passait lentement quand les couloirs n’étaient pas bondés. Aucun rapport, osef. Le truc, c’était qu’il fallait réussir à quitter ce foutu cinquième étage. Pas de bruit. Heureusement qu’il n’était plus l’heure des uniformes. Tu m’étonnes aussi, vu le vert bien voyant de sa maison, elle aurait été repérée à trois kilomètres. Remarque qu’un T-shirt blanc à rayure avec un jean, ça passait pas franchement nickel non plus. OK, mais on n’avait jamais dit que niveau discrétion, elle était passée pro ! Elle avait juste l’habitude des sorties nocturnes et… Des heures de retenue. On comprenait pourquoi finalement. « Et évite de crier ! J’ai pas envie de me retrouver en retenue par ta faute. C’est à se demander comment t’as pu venir jusqu’ici sans te faire prendre… » Haha, drôle èé ! Mais vrai. Levant les yeux au ciel, comme si la réponse était pourtant évidente, Ji Eun avait haussé les épaules dans un : « Ben c’est l’talent ! On l’a ou on l’a pas. Bon, t’es trop bruyant, on va s’faire repérer à cause de toi, tu connais pas le jeu du roi du silence èé ? » C’était un coup à se faire jeter par la fenêtre. Genre lui il parlait trop, alors qu’elle n’arrêtait pas de le chercher. Ne nous inquiétons pas, tout allait très bien dans sa tête. C’était juste histoire de le charrier un peu plus. Pointant son doigt dans une direction, signe qu’il valait mieux passer par là-bas pour éviter le surveillant qui l’avait manquée de peu lorsqu’elle s’était planquée sur l’armoire, la demoiselle s’était mise à avancer, faisant bien attention à rester à côté de Hyun Seong. Ben quoi ? OK, elle n’avait pas peur de lui, mais elle le soupçonnait de vouloir lui foutre un coup sec derrière la nuque.

    « En fait tu m’suis c’est ça ? J’suis sûre c’est ça ! T’es un grand psychopathe qui veut ma mort ! » Parions plutôt qu’il s’en foutait. Maaaiiis ;_;! OK, ça n’était pas si important que ça s’il ne l’aimait pas, mais elle préférait quand même qu’il l’apprécie quoi. Parce que bon, c’était bien marrant de faire la sans peur qui se moquait du Grincheux, mais si lui la supportait définitivement pas, elle avait pas envie d’se retrouver séquestrée à subir mille tortures. Quoique ça serait mérité. Hey, elle avait jamais dit le contraire èé ! Bon. Dans quelques pas, ils tomberaient sur un passage secret qui lui conduirait normalement pile poil à côté des escaliers. Si elle ne se paumait pas. D’un autre côté, elle ne le connaissait pas si bien que ça. En revanche, elle pouvait se vanter d’être l’un des seuls élèves d’Akiwa qui savaient où il se trouvait. Sauf que… Une voix de prof s’éleva dans les airs, signe qu’il avait grillé les deux élèves. De dos, alléluia. Solution ? Fuir ! Et puis paumer le prof dans le labyrinthe qu’était ce foutu passage secret à la limite. Prenant Hyun Seong par le bras, elle l’avait donc entraîné avec elle tandis qu’elle se mettait à courir. Quelques secondes plus tard, ils s’engouffraient dans le passage, suivi par le prof. Longue course poursuite dans des couloirs divers et variés, toujours plus étroits et sombres, jusqu’à c’que… « Pfouuuu, on l’a semé, we are safe camarade Grincheux ! Merci qui ? Merci Jiji ! » Minute… Quoi ? Elle n’oubliait pas quelque chose ? Comme ? Comme Chat. HEIN ?! En effet… L’animal, de nouveau, avait disparu. Mais laissons à Ji Eun le repos du guerrier, histoire qu’elle récupère un peu avant de s’en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kim Hyun Seongavatar
 

 
messages : 528
je suis ici depuis le : 02/07/2010
âge : 27
love status : single
animal de compagnie : Une Belette Blanche

MessageSujet: Re: Blanche Neige et le nain [Hyun Seong]   Mar 6 Juil - 19:09

Elle admettait que j’avais raison, c’était un bon point non ? Quoique c’était pire que ce que j’avais pensé… Ce n’était pas elle qui promenait le chat mais le chat qui la promenait… A ce demandé qui est le maitre et qui est l’animal … ?

« Mais ça m’explique toujours pas c’que toi tu fais ici ! »

Et elle pourrait toujours rêver pour que je lui dise. Tous les moyens qu’elle avait en sa possession ne seraient certainement pas assez efficaces pour me délier la langue. A moins qu’elle ait en sa possession du veritaserum et qu’elle trouve le moyen de m’en faire boire, elle ne saura jamais la raison de ma présence ici. Au pire si elle devenait trop insistante, il suffirait de lui raconter n’importe quoi et puis le tour serait joué.

Je la détaillai du regard un court instant. Vu l’heure, c’était plutôt normal qu’elle ne porte plus son uniforme. Elle était habillée simplement à la façon moldu. Pour ma part, étant parti directement après les courts dans la pièce secrète, j’étais toujours en uniforme… Contrairement aux uniformes féminins de ma maison qui était rouge des pieds à la tête, celui des garçons était noir avec quelques rappels de la couleur des Ineos. Dans l’obscurité, il était finalement assez discret… Mais il avait le désavantage de faire savoir immédiatement sa maison… Bon de toute manière, ce n’est pas comme si j’étais un Muneo, même sans uniforme, on accusait généralement les Ineos.

« Ben c’est l’talent ! On l’a ou on l’a pas. Bon, t’es trop bruyant, on va s’faire repérer à cause de toi, tu connais pas le jeu du roi du silence èé ? »

Du talent ? Laissez-moi en douter… De la chance certainement. Et de l’inconscience. Je levais les yeux au ciel, préférant ne pas exprimer mon désaccord. Elle sera capable de m’expliquer tout ce qu’elle avait faire pour arriver jusqu’ici et avec sa tchat on en aurait jusqu’au petit matin… Et on se ferait prendre à coup sûr. Alors devoir faire trois étages en sa compagnie, je tolère, mais des heures de retenus… Non merci !

Le roi du silence… Jeu moldu que je connaissais depuis tout récemment… Etant élevé dans un environnement purement de sorcier, j’avais été tenu au maximum à l’écart de toute influence moldu. J’étais souvent à la ramasse quand des élèves de l’école commençait à parler de jeu du genre… Mais celui là, il me semblait tout à fait approprié…

« Bonne idée ! Applique le ton jeu ! »

Avec un peu de chance, elle se prendrait au jeu et se tairait par envie de gagner ? Bon okey, avec énormément de chance et apparemment elle était la preuve même que ce soir je ne pourrais pas compter dessus.

« En fait tu m’suis c’est ça ? J’suis sûre c’est ça ! T’es un grand psychopathe qui veut ma mort ! »

Qu’est ce que je disais ? Je la regardai d’un regard complètement blasé. Soupirant. Puis sous répondre, passa devant elle. Peut-être que si elle était derrière moi, elle me serait moins pénible ? Puis, une voix se fit entendre… Et voilà ! Elle avait gagné, elle avait réussit à réveiller toute l’école… Du talent ? Pour se faire prendre oui ! Bon réfléchissons vite, réfléchissons bien… Je me préparais à lancer un sors d’apparitions d’eau pour faire trébucher notre interlocuteur quand Ji Eun m’attrapa par le bras et m’entraina dans sa course. Elle m’emmena de force dans un passage secret ou notre course poursuite continua. Si au moins elle avait pensé à un sort pour ralentir le prof… Ou si elle m’avait laissé le temps de le faire. On serait un peu plus malin, au lieu de courir comme des souris poursuivies par un chat dans ce labyrinthe… A j’vous jure…

Puis on s’arrêta. Un moment de silence, nous indiqua que notre poursuivant n’était plus à nos trousses…

« Pfouuuu, on l’a semé, we are safe camarade Grincheux ! Merci qui ? Merci Jiji ! »

Un sourire se dessina sur mon visage. Un sourire plutôt moqueur et exaspéré qu’amical. Bon le résultat étant là, mieux ne valait pas faire de remarque acerbe. Il ne restait qu’à sortir de cet étage et une partie du chemin serait déjà fait, pas le plus difficile maintenant que le prof était sur ses gardes mais si on avait réussit aussi stupidement à le semer une première fois, ça devait pas être le plus malin du coin.

Je regardais à nouveau ma camarade. Je regardais autour de nous. Je ris nerveusement.

« Ne me dis pas que tu as perdu ton chat ? »

C’était si difficile que ça de le tenir dans ses bras ? Aaaah elle m’en ferait décidément voir de toutes les couleurs… Mais attendez ! Pourquoi est-ce que j’irais m’inquiéter pour un chat ? Et pour elle-même d’ailleurs ? Qu’elle aille le chercher son chat, moi je n’aurais qu’à continuer mon chemin calmement. Je n’avais pas besoin d’elle pour trouver les cachots. Un sourire se dessina de nouveau sur mon visage. Et ça serait certainement plus facile de ne pas se faire prendre si elle faisait diversion en cherchant sa boule de poils…

« Je te préviens, il est hors de question que je reparte chercher ton chat. »

Oui voilà, qu’elle parte le chercher, et moi j’irais manger un truc dans les cuisines avant d’aller me coucher… C’est un bon plan ça !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Blanche Neige et le nain [Hyun Seong]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Blanche Neige et le nain [Hyun Seong]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Cinquième Étage-