AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i call you butterfly ▬ baek jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Choi Eun Shiavatar
i

i
messages : 68
je suis ici depuis le : 06/07/2010
âge : 28
love status : SINGLE
animal de compagnie : Une Chouette, Talj.
mood : Massacrante.
je me trouve ici : par choix.

MessageSujet: i call you butterfly ▬ baek jun   Ven 9 Juil - 2:53

You never go
You're always here
Under my skin
I cannot run away
Fading slowly;

    Pour une raison inconnue, Eun Shi s'était réveillée plus tôt, elle qui n'était jamais matinale et qui préférait rester dans son énorme lit d'habitude, se préparait avec beaucoup d'entrains, enfilant une robe blanche, ayant achevé sa coiffure, elle restait donc assise, patiente, observant son reflet dans le miroir. Elle se demandait ce que les gens pouvaient bien lui trouver, elle fronçât les sourcils, elle avait des imperfections à quelques endroits et pourtant quand on la décrivait, on ne parlait que de ses traits soit disant parfait. Elle avait commencé à peigner ses cheveux long et souple, d'un geste presque automatique, prenant chaque fois plus d'élan comme si c'était fatiguant. Au bout d'une quinzaine de minutes, elle commençât à prendre des mèches et à les emmêlés. Pour faire simple, elle faisait une sorte de chignon, mais en beaucoup plus complexe. Maintenant, au tour du maquillage, elle sortit diverses brosse, rouge à lèvre, font de teint et autres artifices, Eun Shi n'aimait pas vraiment le maquillage mais aujourd'hui elle avait envie d'essayer ces trucs du moldus, afin de voir, si le naturel lui allait mieux que ce pot de peinture sur le visage. Cet après-midi, elle avait décidé d'étudier pour s'améliorer, dans quel matière ? Disons que c'était un domaine particulier : Botanique. Ce soir, son précepteur Tae Hwan allait lui poser diverses questions auxquelles elle devrait répondre, et elle se devait de ne pas le décevoir. C'est pourquoi, elle avait eu la merveilleuse idée de se rendre dans la ressource la plus sûr : La salle commune des Ineo. Bien sûr c'était un endroit clos et rare étaient les personnes qui pouvaient s'y rendre. Seulement elle n'était pas n'importe qui ici, dans cette école. Bah oui, elle était elle-même une Ineo, donc normal qu’elle puisse y rentrer, haha ! Quand elle fut prête, elle descendit au rez-de-chaussée afin de saluer vaguement ses camarades comme d'habitude. Ils étaient toujours solidaires entre Ineo.

    D'après ce qu'elle savait déjà, les plantes lunaires étaient au chapitre du prochain contrôle. Pouah, la barbe ! Arrivée dans la salle commune, elle s'installât à une table isolée, il y avait beaucoup de poussière, c'est pourquoi, elle soupira puis s’installa près du feu, allongé sur un fauteuil à relire ses notes des derniers cours. C’en était presque barbant, et pourtant Eun Shi parvenait tout de même à ramener de bons résultats même si elle n’appréciait pas des masses cette matière. Alors qu'elle était en pleine lecture, elle crût entendre une voix, seulement, il n'y avait vraisemblablement personne puisqu'aucun son ne se fit entendre par la suite, elle haussât les épaules puis retournât à son occupation. Mais bien rapidement, elle sentit ses yeux lui picoter, vous savez ? Comme si elle avait plongé les yeux dans le sel marin, et ce silence dans cette salle commune, c’en était frustrant, pas une mouche. Normal, ils étaient tous au lac, mais pas elle, elle avait son calme. Mais il y a calme et calme. C’était trop calme, un peu trop beaucoup trop calme à son goût, vous voyez ce que je veux dire ? Pour la première fois, elle choisit autre chose que bronzer toute la journée. De plus elle devait faire plus ou moins vite puisqu'elle avait à subir l’interrogation de Tae Hwan ensuite. Un bâillement se fit entendre, vas-y Eun Shi, tu y es presque, sur le point de tomber dans les bras de Morphée. Chose qui se fit au bout de quelques minutes, le bras gauche collé contre sa poitrine, son cours en dessous de son bras, et l’autre bras droit, qui pend dans le vide du fauteil, Eun Shi venait de sombrer.

    Dieu que c’est bon de dormir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baek Junavatar

THE PRINCE MODO;
messages : 234
je suis ici depuis le : 16/06/2010
âge : 28
love status : let's see. je suis seul, certes, mais en bon gentleman que je suis, j'accompagne diverses dames dans leur lits.
animal de compagnie : un séduisant phoenix du nom d'ace. l'as de coeurs chères damoiselles.
mood : hum...diversifiée ? oui, voila.
je me trouve ici : dans tes rêves les plus érotiques. keke.

MessageSujet: Re: i call you butterfly ▬ baek jun   Dim 11 Juil - 11:57

Non sérieusement, c'était pas le moment de me casser les pieds. Mais non, ils devaient le faire. Qui ? Oh, eux. Tout le monde mais il fallait que celle qui m'exaspère le plus fasse partie des gens que je ne peux toucher...un professeur. Je suis cependant un élève dit comme « studieux et parfaitement bien éduqué » mais voila, ça me tue, enfin elle me tue. Pourquoi faut-il qu'une enseignante soit aussi belle qu'intelligente et qu'en plus elle enseigne l'une de mes matières préférées...La Botanique -trouvez moi étrange, cela ne me dérange pas, mais je trouve que les plantes sont plus agréables que les chats...aucun rapport ? et alors- Bon j'avoue aussi que j'étais un peu trop persistant quant à ma tentative de drague excessive -j'étais pourtant soft, très soft !-. Oh oui, elle me haïssait tellement à présent, mais je pouvais comprendre, je suis trop parfait pour elle, elle n'avait qu'à le dire, ce n'est pas de ma faute si j'effraie le sexe inférieur de par ma beauté incroyable et mon charisme fou, il faut se l'admettre, je suis plus beau que certaines femmes. Cependant, notre chère professeur ne le vit pas sous cette œil là, elle était plus enragée qu'effrayée, mais ce n'est pas ma faute après tout ! Si ? Elle me bouscule alors que je tentais une approche et me jette un de ses cris stridents qu'elle a l'habitude de sortir rarement... « Baek Jun ! Je ne veux plus te voir en cours avant que tu aies une permission du directeur, d'ailleurs, tu m'exaspères, tu te crois malin ? Lorsque tu pourras te permettre de me faire des avances, je serais surement déjà un ancêtre. Maintenant, hors de ma vue et de ma classe ! » Oui, j'avoue, ce n'est pas le genre de choses que l'on veuille entendre à des moments pareils, mais voila, c'est pas ma faute si j'ai claqué sa porte en sortant et qu'elle m'a en plus ordonné d'aller directement chez l'autre Jimmy. Et bien non, je n'y suis pas allé, en fait j'ai un peu fait un sprint avec Jimmy Jim', mais bon, il est un peu vieux notre poulpe et donc, résultat ? Je suis dans la belle salle commune des Ineo, sans que personne ne m'ait vu. Je vous raconte pas le calme complet régnant dans la pièce, parait-il tous les autres étaient bien tranquilles dehors à s'amuser, j'ai surement oublié de spécifier que mes cours étaient des cours de rattrapage très tôt le matin...Oh, c'est sûr que ça change la donne n'est-ce pas ? Moi, un élève si studieux et des cours de rattrapage ? Oui, je dormais ce jour-là et ce n'est pas ma faute mais celle d'Ace, il a bloqué le réveil et j'ai sombré dans les bras de Morphée plus longtemps que d'habitude; et pourtant ce que je l'aime mon petit phœnix, je ne pourrais surement pas accepter un autre animal, et puis je le considère humain, lui au moins.

« Ineos' on the dance floor ? Euh ouais, on repassera, y'a personne...let's get the--- »

Je fus sur le point de m'assoir quand j'aperçus une petite silhouette, endormie et couchée sur le canapé -ou quelque chose qui y ressemble, c'était tellement poussiéreux- de la salle. Elle dormait, et qui était-ce ? Eun Shi, sir, Eun Shi. Choi Eun Shi, la femme de ma vie, enfin, ne vous détrompez pas, c'est seulement ma meilleure amie, encore heureux, je me vois mal passer ma vie avec elle, tss. Elle était donc assombrie et dans d'autres mondes, tenant entre ses bras ce qui semblait être un livre de B..Botanique, bien sûr, comme si la malchance ne pouvait pas s'arrêter là. Je ne cherchais pas vraiment à savoir ce qu'elle faisait là, on n'avait pas besoin de grand chose pour se comprendre et là j'avais totalement compris la situation. Elle révisait pour le futur examen -qui a dit que je venais de manquer un cours important pour la réussite de cet examen ? oh, personne ? C'est mieux ainsi, huh...- Elle avait laissé un marque-page, je saisis alors le livre et découvrit le sujet "plante lunaires"...Oh fastoche. Oui, elle n'est pas studieuse ma petite Eun Shi. Mais le problème était qu'elle n'était pas non plus prête à se réveiller. Je lui donnais quelques petites tapes amicales sur la tête mais cela ne produit aucune réaction de sa part. Un, deux, rien. Je finis par me lancer en la secouant un peu plus et en lui lançant quelques phrases qui normalement la faisait réagir -en fait ce n'était pas complètement faux qu'on était comme chien et chat mais en version plus sensuelle...et amicale !- « Choi Eun Shi, tu te réveilles ? Je vais finir par t'embrasser si tu te lèves pas. Eun Shi ~~ Le méchant Jun va abuser de toi, c'est ce que tu veux ? Oh ... » J'approchais mon visage du sien, histoire qu'elle sente mon souffle, oui, j'étais persuadé qu'elle était réveillée ! -pas vraiment, c'est pour faire mon speech en fait- « Hana...Deul... » Bien sûr, je me suis arrêté à deux, je n'allais pas l'embrasser, surtout lorsqu'elle dormait, je n'allais pas faire de coup bas à qui que ce soit, surtout pas elle.

_________________
    - Papa Sethie y'a un blem ? 'o'
    - J'ai supprimé mon forum test...alors que j'avais pas enregistré ta signature JunnieCoco *va pleurer*
    - Omg T_________T On fait quoi alors ?
    - Faut que je réfléchisse à une nouvelle signature ewe
    - Buh et je suis nu en attendant ?
    - Ouais ;__;


Dernière édition par Baek Jun le Sam 24 Juil - 4:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Choi Eun Shiavatar
i

i
messages : 68
je suis ici depuis le : 06/07/2010
âge : 28
love status : SINGLE
animal de compagnie : Une Chouette, Talj.
mood : Massacrante.
je me trouve ici : par choix.

MessageSujet: Re: i call you butterfly ▬ baek jun   Sam 24 Juil - 3:19

Obsession has begun
Possessed by destruction;

    Hm. Vous vous demandez sûrement pourquoi Mademoiselle Choi, la plus grande morfale sur cette terre, la flemmarde de la pire espèce, à préféré étudier aujourd'hui, dans une salle -et pas n'importe laquelle celle des Ineo- et non rester calmement allonger dans l’herbe près du lac, afin de piquer un somme ? La raison est complètement idiote ! Tout a commencé, hier après-midi, près du lac. Comme à son habitude, elle restait allongée à l‘ombre, regardant les nuages défiler sous ses yeux, dégustant au passage une bonne glace, la scène aurait pu continuer comme d'habitude, c'est -à-dire : Au bout d'un moment, elle en aurait eu marre et elle serait partie dans l‘une des salles communes d‘un de ses potes, ou encore, elle aurait stalker le pauvre Jun, seulement, les évènements ne sont pas passés comme prévu. Ses parents pour je ne sais quelle raison, lui envoyèrent une beuglante, découvrant que leur merveilleuse fille négligeait ses notes, et préférait s‘amuser plutôt que de leur ramener les résultats habituels, c’est-à-dire entre quinze et dix-sept. Ils l'avaient pris sur le fait. Bien entendu, notre jeune lady s'est empressée de dire que ça n'arrivait jamais, mais que c'était une exception, car elle n'avait pas bien compris le chapitre - ce qui est évidemment un mensonge-, ses parents méfiant, allaient commencer adresser un courrier à Tae Hwan afin qu‘il la surveille un peu plus, pour arrêter cette perquisition, elle s‘est empressée de les rassurer, en disant que c'était inutile de chercher quoi que ce soit, puisqu'elle n'avait rien fait et que dans tous les cas, elle allait rebouster ses notes, sa mère satisfaite, n'allât pas plus loin. Quant à son père, il avait été assez soumis pour une fois, puisqu'il n'émit aucune protestation. L'affaire était close. Enfin pour une soirée. Puisqu'elle allait devoir s'y rendre. Peut-être aurait-elle dû sauter dans une flaque d’eau, et s’enfoncer dans les eaux profondes, pour ne plus en ressortir. Ou du moins à sa guise. Allons, n’ayez pas peur mes agneaux, nous sommes dans un monde magique, tout y est possible, ne ? Elle avait presque envie de plonger dans les méandres de l’inconscient, l’espace d’un instant, pour retrouver la tranquillité originel.

    Une voix, aisément reconnaissable parmi mille, c’était celle de Jun, Monsieur Baek Jun, s’il vous plaît. L’homme de sa vie quoi. Son petit ami, vous voulez rire ? Il est trop chiant pour l’être, du moins, leur relation est compliquée, à développer plus tard du moins. Elle l’entendait, mais ne parvenait pas à se réveiller. Il la secouait, à croire qu’il tenait entre ses mains fortes une poupée de chiffon, inerte, cliniquement dans un état de léthargie profond. Le pauvre, à s’acharner à vouloir l’en sortir était peine perdue. Et le voila qui la menace de ..l’embrasser ? S’il pensait que ça allait la faire réagir ? Oui, il n’avait pas tord, mais ..Eun Shi, c’est Eun Shi. Et ressentir à nouveau le souffle chaud de Jun sur ses lèvres lui rappelait des souvenirs. Oui, il fut une époque où ils sont sortis ensemble, donc l’embrasser et lui faire plaisir, elle savait comment s’y prendre la petite. « Hana...Deul... » ; « Sè ! » Dans un mouvement de remonté, elle se permit, que dis-je, elle osa capturer les lèvres du jeune Ineo, pour ne plus leur laisser de répit. Ce n’était pas qu’elle s’autrogratulait, mais Eun Shi n’embrasse pas comme une débutante, loin de là et c’est en sachant cela, qu’elle savait qu’elle avait une chance de ne pas se faire repousser, du moins, pas pour l’instant. Après, qu’il lui arrache la tête, c’était selon son humeur,huhu. Gardant les yeux ouverts, elle observa son visage avant de les fermer et de venir chercher sa langue afin d’entamer une salve de baiser. Si elle regrettait son acte, oh que non, ce serait mal connaître Eun Shi. Prolongeant son baiser, elle se redressa à nouveau pour se coller contre lui, posant sa main derrière sa nuque pour lui caresser les cheveux avant de décoller doucement ses lèvres des siennes. « Te voilà la victime Jun .. ».

    Si ce n’était pas de la provocation, c’était quoi ? Guess Why Baby~


(Désolé du retard >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baek Junavatar

THE PRINCE MODO;
messages : 234
je suis ici depuis le : 16/06/2010
âge : 28
love status : let's see. je suis seul, certes, mais en bon gentleman que je suis, j'accompagne diverses dames dans leur lits.
animal de compagnie : un séduisant phoenix du nom d'ace. l'as de coeurs chères damoiselles.
mood : hum...diversifiée ? oui, voila.
je me trouve ici : dans tes rêves les plus érotiques. keke.

MessageSujet: Re: i call you butterfly ▬ baek jun   Sam 24 Juil - 11:46

Entre Eun Shi et moi, l’attraction ne s’arrêtera jamais, pas avant que l’un d’entre nous se case avec quelqu’un – ce qui est honnêtement purement impossible venant de ma part, vous savez bien que volage comme je suis, le jour où on m’aura capturé, c’est soit que j’ai atteins la vieillesse ou que je suis tombé amoureux…Hah ! La bonne blague. – et encore. C’est comme ça, on s’attire, ce serait comme refuser de jouer au jeu que de ne pas succomber à la tentation émise par chacun de nous et croyez-moi, ça ne me dérange pas tant que ça, sauf quand elle abuse trop de tout ça. Oui, j’ai peur de bien devoir l’admettre mais, malgré le fait que nous soyons attirés l’un par l’autre, je me suis fixé des limites avec Eun Shi, je ne veux pas qu’elle devienne un coup d’un soir, d’ailleurs c’est impossible, c’est la femme auquel je tiens le plus au monde, ou du moins, d’akiwa. Si on se mettait à recoucher ensemble, elle deviendrait une proie comme une autre et ça, se serait atroce, surtout que je tiens trop à elle, c’est un peu comme une sœur que je pourrais totalement embrasser mais que je ne peux pas trop toucher non plus et pourtant je me contredis parce que son baiser, il m’a bien plu à moi. La miss Choi me comprenait totalement, à quoi bon s’éterniser sur un baiser simplet et démuni de quelconque intérêt, tous les baisers intéressants sont ceux dans lesquels on peut interagir avec notre langue et je suis donc un adorateur de ce genre de baisers, oui, je pourrais presque autant les aimer que je m’aime moi-même…c’est pour dire à quel point j’aime ça, ‘voyez ? Bien que rien ne puisse battre mon amour pour myself, huh. Je la sentais dés lors se redresser doucement et une main passa sur ma nuque, une main douce et suave qui m’aurait presque fait frissonner, oui presque, sauf qu’Eun Shi mit fin au baiser ce qui eut le don de m’exaspérait, n’était-ce pas moi qui fixait les limites ? Et alors, s’amuser n’a rien à voir avec ça. Quoique si un peu. Ses doigts passaient sur mes cheveux et elle semblait s’amuser de cela « Te voilà la victime Jun .. ». Ah ? Certes j’étais pris entre le fait de sauter sur elle et de la mordre au cou ou de tout arrêter maintenant, mais je dois avouer que dans les deux cas, je ne serais pas fier de ce que j’aurais choisi.

Choi Eun Shi. Encore une déesse Coréenne que l’on ne peut juger que de purement et simplement parfaite, certes c’était une ineo et donc son fort caractère était assez déplaisant, mais j’en suis un aussi après tout et puis, c’est notre fort caractère qui nous a lié. Eun Shi malgré le fait qu’elle soit un modèle de charisme féminin et de sexyness, elle n’en est pas moins une fille au visage angélique et au sourire tout simplement parfait. D’un clin d’œil, elle pourrait rendre fou n’importe quel homme et moi ? Moi…aussi ? Oui, mais j’essayais tant bien que mal de contenir mes pensées trop poussées envers elle sinon je risquais de tout réduire à néant et elle penserait que nous nous remettrons ensemble à nouveau ce qui est…assez bizarre je le dois dire and impossible to ever happen again, bien que je tienne profondément à elle, il est surement impossible pour moi de revenir en couple avec Eun Shi, c’est bien marrant notre jeu de séduction, mais j’espère encore qu’elle saura s’arrêter…ou pas ? Il faut l’avouer c’était plutôt tentant et surtout problématique pour le type que je suis, oh oui, très problématique. Je déposai donc un baiser sur sa joue et me détachais doucement d’elle, non pas que ça me dérangeait mais si je venais à moi aussi répondre à la provocation, on n’allait pas en finir, je m’étais donc levé pour la laissé assise et je saisis son livre de botanique. « Besoin d’aide peut-être ? Je me suis fais renvoyé du cours de rattrapage de ce matin parce que Mademoiselle la prof n’était pas contente que je la draguais, hah, tu trouves pas ça marrant toi ? Quoiqu’il en soit, je peux cependant t’aider cutie. »

aucun problème (: excuse cependant la nullité de mon post...

_________________
    - Papa Sethie y'a un blem ? 'o'
    - J'ai supprimé mon forum test...alors que j'avais pas enregistré ta signature JunnieCoco *va pleurer*
    - Omg T_________T On fait quoi alors ?
    - Faut que je réfléchisse à une nouvelle signature ewe
    - Buh et je suis nu en attendant ?
    - Ouais ;__;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Choi Eun Shiavatar
i

i
messages : 68
je suis ici depuis le : 06/07/2010
âge : 28
love status : SINGLE
animal de compagnie : Une Chouette, Talj.
mood : Massacrante.
je me trouve ici : par choix.

MessageSujet: Re: i call you butterfly ▬ baek jun   Mer 18 Aoû - 23:51

    Il était une fois, dans une école entretenue à la perfection, bondée d'étudiants modèles ou récalcitrants, une jeune femme éternelle qui n'avait que faire de son horloge interne. C'est en pleine journée que Eun Shi se réveillait d‘entre les bras de Morphée par Jun, hors des salles de cours.

    Il était une fois, dix heures trente et une.

    Elle voulait bien se faire comprendre, elle était une jeune incomprise. Aussi, en cette journée anodine et ennuyante à souhait, la jeune coréenne avait pris été prise de zèle afin de plonger son nez dans les bouquins. Elle n'en pouvait plus d'attendre, 80 jours sûrement avant ce soir du 31 octobre. Elle avait promis à Erika de fêter cette fête avec elle, car en ce soir là, elle retrouverait certainement son visage d'antan. Les esprits reviennent parmi nous, à All Hallow's Eve.. Mais pour le moment, on était en août. Les feuilles étaient visibles ou plus existantes que jamais, il faisait 30° dehors, et elle n'était pas si surexcitée. Alors que la menace de Jun l’avait presque amusée en soit, Eun Shi n’avait pu laisser une occasion pareille de le taquiner. Oui, détrompez-vous mes amis, elle aimait Jun, mais ce n’était que purement simpliste comme amour. Elle en était certes folle, mais ce n’était pas de l’amour. Plus un désir de possession extrême, elle sait que si jamais une femme détenait son cœur, sa plus grande crainte serait que cette dernière l’ôte d’Eun Shi. Oui, si jamais elle ne représentait plus rien pour Jun, elle le tuerai pour cela. Jamais elle ne supporterai de ne plus rien représenter à ses yeux. Et c’est en pensant à cela, qu’elle coupa rapidement le florilège de sensations qui la saisissait en raison de ce baiser langoureux, baiser auquel il n’avait point résister, chance pour elle. Elle rit intérieurement du baiser qu’il lui rendit contre sa joue charnue, ce petit malaise en lui qu’elle avait crée n’avait que don de la faire sourire. Petit Jun, ne te prends pas la tête, avait-elle envie de lui dire. Mais plus facile à dire qu’à faire qu’on dit. Soupirant, elle regarda le ciel pour ravaler ses larmes. Putain de journée ...ciel à la con. Et voilà que le soleil la narguait en souriant d'un air éphémère. C'était certes l'effet de son imagination, mais aussi blasée d’avoir les radotages de ses parents à dos, il fallait pas chercher bien loin. Il ne faut cesser de s'enfoncer dans sa nuit et c'est alors que brusquement la lumière se fait? Enfoiré de Francis Ponge, t’as menti ou quoi ? Non, t’as craqué surtout ? ‘Spèce d’imposteur de mes deux, Eun Shi avait beau courir aussi vite qu’elle pouvait, elle ne la voyait pas ta lumière, ou plutôt elle ne la voyait plus.

    « Besoin d’aide peut-être ? Je me suis fais renvoyé du cours de rattrapage de ce matin parce que Mademoiselle la prof n’était pas contente que je la draguais, hah, tu trouves pas ça marrant toi ? Quoiqu’il en soit, je peux cependant t’aider cutie. »

    Rêver et ne plus se réveiller. Quel pied ça serait non ? Bien que cette solution fusse alléchante, Eun Shi se devait de rebooster sa moyenne afin d’obtenir la paix de ses parents. Cela ne sera pas bien compliqué, mais blasée comme elle était, la tâche allait se révéler difficile. Oh oui, bien compliquée !

    « Tu ne devineras jamais ? Mr & Mrs Choi ont trouvés le moyen de m’envoyer une beuglante, je te raconte pas l’affiche en plein déjeuner dans la salle à manger, devant les autres maisons. Je dois travailler, et ils ont donné pour mission à Tae Hwan, mon protecteur de toujours, de me surveiller, je suis plus à l’abris Jun..ça craint ! »

    Dit-elle d’une voix presque feutrée. Oui, ça ne plaisantait pas, et son regard effarée transcrivait la détresse intérieure qui habitait Eun Shi. Quoique, son aide, elle ne serait pas de refus, étant donné qu’elle s’était endormie. Elle connaissait bien le cours hein, mais qu’il la fasse réviser, histoire de faire bonne figure de Tae Hwan, le loup des Ineo, ne serait à négliger.

    « Pour ton aide..ça serait cool Jun, mh ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i call you butterfly ▬ baek jun   

Revenir en haut Aller en bas
 

i call you butterfly ▬ baek jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Sous-Sols :: Salle commune des Ineo-