AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ahn Yeon Heeavatar

THE ARROGANT ADMIN;
messages : 169
je suis ici depuis le : 13/06/2010
âge : 28
love status : inexistant
animal de compagnie : un furet: Byul.
mood : mad e.e

MessageSujet: Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}   Ven 9 Juil - 8:02

Se mettre dans le pétrin. N’était-ce pas chose courante pour l’aîné des Ahn ? Ce serait mentir que de dire le contraire. Sans savoir pourquoi, Yeon Hee avait toujours le don de se foutre dans la pire merde possible. Que ce soit en disant un truc de travers, en bousculant quelqu’un sans réellement le vouloir – parce que ça lui prenait souvent de le faire volontairement –, ça arrivait fréquemment. Sa réputation le suivait de près, il faut dire. « Attention, ne l’approchez pas. Il serait du genre à se retourner et vous coller son poing directement entre les deux yeux. Je sais, c’est arrivé à mon cousin ! » Ils n’avaient pas tort. C’était en cause directe avec le fait qu’il soit en train de courir dans les couloirs de l’école. Le sourire aux lèvres. Parce que non, éviter la bataille ou le conflit, ce n’était pas dans ses habitudes. C’était seulement … une distraction plus qu’autre chose. Avoir peur ? Ce n’était pas dans ses cordes. Tourner les autres en bourrique ? Hm, c’était inimaginable à quel point il adorait ça. La journée avait commencé sur le terrain de Quidditch. Les Ineo, bien que performants dans ce sport, avaient décidé qu’il était temps d’établir une nouvelle tactique de jeu puisque celle utilisée se faisait vieille – et surtout, les autres équipes la connaissaient un peu trop bien … Une tactique en zigzag, un peu chacun pour soit. C’était efficace, mais en dignes stratèges qu’ils étaient, ils pouvaient forcément trouver mieux. La matinée se passa donc à l’extérieur, fouetté par le vent remarquablement froid. C’est en voyant de petits points noir et or au sol que l’équipe se posa. Le souaffle en main, le grand brun regarda le capitaine des Yongwang affirmer que le terrain devait leur être légué vers onze heures trente.

Capitaine ▬ « Vous avez largement dépassé le temps alloué aux pratiques. Je sais parfaitement que vous êtes sur le terrain depuis ce matin, c’est notre tour. »
« Même si vous vous entraînez jusqu’à ne plus avoir d’eau dans la tête, ça ne changera pas grand-chose, vous allez être aussi nul d’une façon ou d’une autre … »

L’un des batteurs des Yongwang se retourna vers Yeon Hee, qui avait prit la parole à la place de son capitaine comme celui-ci aurait dû le faire. Visiblement, ça ne lui avait pas plus. « Es-tu en train d’insinuer que nous n’avons rien dans la tête ? » Un simple hochement de tête, un ricanement venant des rouge et or. La tension montait, c’était palpable. Sans vraiment savoir pourquoi, il y avait toujours un certain froid entre les Ineo et les Yongwang, et il fallait dire que Yeon Hee n’était pas prêt d’arranger les choses. « On s’en va … » Le brun attrapa son balai, tournant le dos à l’équipe adverse. « Hey, Ahn, le souaffle … ». Il stoppa ses mouvements, laissant les autres membres de son équipe continuer leur route, puis se retourna, fixant l’un des poursuiveurs des noir et or. Ses yeux fixèrent le ballon dans sa main, puis le joueur, à plusieurs reprises. Étonnamment, il en avait vraiment envie … Le coréen se rapprocha légèrement, la tête bien haute, avant de s’élancer, propulsant le souaffle d’une force parfois sous-estimée. Le Yongwang ne s’en attendait pas. Et bien évidemment, c’est en pleine gueule qu’il se prit le ballon, criant déjà « mon nez, mon nez, il m’a cassé le nez !! », ce qui eu pour effet de faire rire toute la bande d’Ineo. « Au moins, t’as le ballon. » Yeon tourna de nouveau le dos, rejoignant sa troupe, se fichant éperdument de savoir si l’un des Yongwang allait venir se venger. Tous ces petits jeux faisaient partie du quotidien d’Ahn Yeon Hee. Détester et être détesté. Quel merveilleux cercle vicieux.

« Tu pourrais au moins t’excuser, espèce d’ingrat ! »
« Non, ça n’en vaut vraiment pas la peine … Vous ne trouvez pas qu’il est beaucoup plus beau comme ça, vous ? »
« Yeon Hee t’es un homme mort !! »

C’est pour cette raison que le jeune homme courait maintenant dans les couloirs. Pour échapper à une mort certaine – qui de toute façon n’arriverait probablement pas parce qu’il réussirait à s’en sortir avec facilité. Le jeune homme entendait déjà les plaintes du jeune homme au nez cassé, qui avait préféré le chasser plutôt que d’aller faire un petit tour à l’infirmerie pour s’assurer que sa blessure n’était pas si grave. Mais celui-ci avait demandé du renfort. Parce que le jeune homme entendait clairement les pas d’autres élèves, les rires cristallins de certaines jeunes filles. « Vous allez voir, je vais lui péter la gueule à ce sang de bourbe !! Il va le regretter … » Il en riait déjà … C’est au troisième étage qu’il décida de stopper définitivement sa course. Dans le couloir passant devant l’atrium, le jeune homme prit le temps de s’adosser au mur, de fermer les yeux. Il entendit les élèves présents dans celui-ci sortir à l’entente des élèves approchant.

« Yeon Hee, t’es mort !! »
« Ouh, j’ai tellement peur … »

Il reçut soudainement un coup au visage, ce qui lui fit ouvrir les yeux. Le jeune homme défiguré se tenait devant lui, le sang coulant jusqu’à son chandail. Il le releva par le col, lui se laissant totalement faire, un léger sourire aux lèvres. L’autre tentait avec mal de garder un air menaçant, chose qui ne fut pas un succès.

« Et c’est quoi, ton plan de match ? Me frapper jusqu’à ne plus reconnaître mes traits ? »
« Tu sais que tu as de bonnes idées, Ahn ? »
« Bien meilleure que les tiennes, certes. »
« Ferme ta gueule! »

Parfait. Les élèves avaient formé un genre de rond autour d’eux. Il les entendait clamer le nom de Yongwang, voyait certains faire des paries. Yeon Hee se releva lentement, avant de relever le genou, frappant l’élève en plein ventre, le déstabilisant. Il tomba ensuite au sol, le souffle pratiquement coupé.

« On ne s’attaque pas à plus fort que soit … Tu devrais le savoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ahn Soo Jinavatar
m

m
messages : 338
je suis ici depuis le : 16/06/2010
âge : 26
love status : Jae Hyun ♥
animal de compagnie : Un furet, Sookie (et le premier qui m'appel comme ça je le giffle è.é)
mood : Coquine
je me trouve ici : Je me déplace toujours, tu sais.

MessageSujet: Re: Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}   Sam 10 Juil - 13:46

    Se faire une réputation à Akiwa peut être très facile comme très difficile. Avec tous ces groupes, il faut savoir se démarquer. Car mis à part le fait que certaines personnes se plaisent à y appartenir, d’autres préfèrent n’avoir un titre que pour eux. Ce n’était pas le cas pour Soo Jin. Toutefois, plusieurs personnes la connaissaient à cause de son frère. C’est vrai, avec le bon nombre de fois où il l’a défendu, à la longue, les gens finissent par savoir qu’il doit y avoir quelque chose qui les unit. Et pourtant, un bon nombre de personne aussi passe leur temps à la sous-estimer. Disons que c’est le jeu préféré des plus vieux. Elle n’est pas la seule à subir ça, par contre. Mais cela la force toujours à faire ses preuves. Il n’y a qu’à prendre exemple au Quidditch; les joueurs sont pour la plupart, des mecs assez en forme et possédant une bonne carrure. Des joueurs qui se foutent d’avoir mal et qui sont parfois trop compétitifs. Soo Jin elle, n’est rien de ça et pourtant elle est la gardienne de but des Muneo et donc, une joueuse plutôt sous-estimée vu sa petite taille. Ce qui la force à prouver qu’elle peut être du même niveau que les autres à ce jeu, malgré celle-ci. En ce jour, son équipe avait décidé d’aller s’entraîner pour les prochains matches. D’ailleurs, c’est ce sujet dont on entendait le plus de la bouche des élèves ces temps-ci. Malheureusement, à peine sorti à l’extérieur, elle remarqua les joueurs faire demi-tour pour revenir à l’intérieur. Apparemment, ils n’étaient pas les seuls à avoir eu cette idée; l’équipe des rouges s’y trouvait déjà tout comme celle des jaunes qui leur faisait face. Tiens, tiens, avaient-ils décidé de faire un match amical pour mettre à l’épreuve leur plan de match ? « On reviendra. Pointez-vous tous sur le terrain demain matin. » lança alors son capitaine.

    À peu près une demi-heure fut passée avant que la jeune fille ne déambule dans les couloirs suite à l’impossibilité de s’entraîner. Là, elle entendit l’écho de pas venir à toute vitesse dans sa direction. Elle n’eut même pas le temps de tourner la tête pour jeter un coup d’œil qu’elle aperçu soudainement cette personne passer carrément à côté d’elle pour finalement s’éloigner une fois devant elle, déplaçant une grosse masse d’air. Soo Jin arqua un sourcil. Étrangement, le visage qu’elle venait de croiser ne lui était pas tout à fait inconnu. Dans tous les cas, même les élèves les plus pressés ne couraient pas ainsi, ce qui fut plutôt intriguant. D’ailleurs, en parlant des autres, d’autres élèves qui trainaient un peu plus derrière, se mirent eux aussi à courir dans la même direction. Soo Jin avait arrêté de marcher à ce moment, voyant qu’elle se faisait presque piétiner par les moins attentifs. Elle reconnu alors quelques élèves des Yongwang qui criaient des trucs à leur semblables et ainsi qu’au mec qui les devançait, durant leur course. Décidément, il y avait vraiment quelque chose de louche qui se passait. Et la demoiselle, prise par sa curiosité, se mit à les suivre à l’écart, de son propre rythme.

    Ceux-ci l’avait finalement mené au troisième étage. Devant elle, se trouvait maintenant des centaines d’élèves excités formant un cercle. Des « Ohhhhh ! » se faisaient entendre par certains. Et à en suivre leur attention, quelque chose se passait au centre de celui-ci, de toute évidence. La jeune fille s’y approcha alors. Elle ne voyait rien et ce, même sur la pointe des pieds. Tout ce qu’elle entendait c’était « Et c’est quoi, ton plan de match ? Me frapper jusqu’à ne plus reconnaître mes traits ? » « Tu sais que tu as de bonnes idées, Ahn ? » Ahn. Elle resta accrochée sur ce mot. Ahn. Le seul autre Ahn qu’elle connaissait était son frère. Elle lâcha un soupir légèrement inquiète, avant de froncer les sourcils. « … On ne s’attaque pas à plus fort que soit … Tu devrais le savoir. » S’attaquer ? S’ATTAQUER ? C’était quoi cette histoire ? Sans plus tarder, Jinnie se fraya un chemin parmi les élèves de façon à se retrouver en avant, se fichant un peu de les pousser pour les obliger à se tasser. Elle avait vraiment envie de voir ce qu’était toute cette agitation. Ses yeux devinrent écarquillés en voyant ensuite la scène; son frère était en train de se battre avec un mec des Yongwang. Et d’ailleurs, le jaune était accroupit au sol l’air un peu souffrant. Bien qu’elle fut étonnée par la scène, elle n’était en rien étonnée par l’attitude de son frère. Ou du moins, elle n’était pas étonnée par le fait que son frère y soit impliqué. C’était parfaitement le genre de Yeon Hee de déclencher une telle chose et Soo Jin n’avait jamais vraiment aimé ça. Le regard toujours rivé sur les deux jeunes hommes, il fut soudainement attiré par le jaune qui se relevait tranquillement. À en voir son air, le coup à venir n’allait pas faire du bien. En effet, lorsqu’il fut redressé il se dirigea à toute vitesse vers l’Ineo. Que cela ne tienne, il était clair que Soo Jin n’allait pas le laisser lui faire du mal, même si elle savait la force inouïe qu’avait son frère pour se défendre. Et c’est pourquoi, elle eut pour réflexe d’intervenir; elle se jeta tout droit entre les deux, faisant face au capitaine. À ce moment, elle commença à l’ensevelir de coups de poing dans le ventre.

    « Lâche-le, espèce de larve ! »

    Deux autres coups de poing se firent donnés avant qu’elle ne décide de le bombarder de coups de pieds et de coups de genou.

    « On touche pas à mon frère ! »

    Elle tenta de se faire menaçante. Sur le coup, le jeune homme eut un peu de mal à faire quoique ce soit vu la vitesse à laquelle il recevait les coups. Sans pour autant faire mal, il devait plutôt être agacé. Toutefois, il ne prit pas beaucoup de temps à Jinnie avant de s’épuiser pour que ses coups se fassent beaucoup moins nombreux et beaucoup plus faibles, bien que pour lui ils ne devaient déjà pas être très forts. Sans compter le fait que ça faisait mal aux poings. C’est à ce moment-là qu’il lui prit les poignets pour la stopper dans sa lancée avant de la pousser violemment sur le sol pour la faire dégager. Heureusement, ses mains amortirent un peu le choc bien qu’une grimace apparue sur son visage sous la douleur soudaine que ça lui apportait. Elle se retourna, mais ne se releva toutefois pas, pour constater que son frère et lui avaient recommencé à se battre. Soo Jin sorti immédiatement sa baguette qu’elle pointa sur l'ennemi. Elle prononça des mots, un quelconque sors, qui allait faire en sorte que le mec en question se retrouve sur le sol comme si on l’aurait fait trébuché, atterrissant d’abord sur son dos. Les élèves près desquels elle était tombé l’aidèrent à se relever doucement. Une fois redressée, son regard vide se posa sur son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ahn Yeon Heeavatar

THE ARROGANT ADMIN;
messages : 169
je suis ici depuis le : 13/06/2010
âge : 28
love status : inexistant
animal de compagnie : un furet: Byul.
mood : mad e.e

MessageSujet: Re: Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}   Jeu 29 Juil - 9:48


Un revirement de situation, à Akiwa, c’était chose courante. Lorsqu’un cours devenait totalement ennuyant, il y avait toujours un élève qui se levait et faisait une connerie. À l’inverse, lorsque ça devenait trop agité, il y avait toujours un élève pour venir se foutre en plein milieu de la pagaille. Ce serait vous mentir de dire que ce n’était pas plaisant. Parce que taper sur tout le monde sans aucune raison, ça en deviendrait lassant. Si quelqu’un s’amusait à s’interposer, ça ne faisait que rajouter un peu de piquant dans toute cette histoire. À cet instant précis, il ne se serait jamais douté qu’une quelconque personne viendrait se mettre entre lui et le Yongwang. Parce que tout le monde connaissait la réputation de l’Ineo. Ahn Yeon Hee le bagarreur, celui qu’il ne faut pas approcher si l’on ne veut pas être défiguré. L’impulsivité coulait dans ses veines, à en croire les autres élèves. Et puis, ce n’était pas si mal. Cogner sur quelqu’un ça changeait la routine. Ses yeux d’un noir profond se reposait sur le jaune et noir, encore plié en deux au sol. C’était bien fait pour lui. S’il ne tentait pas de jouer à plus fort qu’il ne l’était, il resterait bien au sol et les membres de sa maison viendrait l’aider. Il pourrait ensuite partir et rejoindre lui aussi sa salle commune. Et personne ne se douterait de rien. Certes, on en parlerait un peu, mais tout finirait en rumeur. « Oh, il a trébuché dans les escaliers. » Un homme est fort, certes, mais lorsque ça atteint son orgueil, c’est dévastateur. Le grand brun se retourna, laissant sa langue perler contre sa langue. Une légère grimace de dégoût s’imprégna sur son visage lorsque le goût du fer lui empli la bouche. La clameur se fit toutefois beaucoup plus forte. Qu’est-ce qui se passait, au juste ? Le Yongwang tentait de faire le fort, probablement. « Lâche-le, espèce de larve ! On touche pas à mon frère ! » Oh non, ce n’était pas vrai. Le jeune homme se retourna lentement, incertain de ce qu’il venait d’entendre. Et un sourire se scotcha directement à ses lèvres en voyant qui tentait de jouer au dur. Ahn Soo Jin, petite sœur en personne. Son intervention fut toutefois de courte durée. Ayant déjà une petite carrure, Yeon Hee pouvait lui-même affirmer que la force de sa sœur était très proportionnelle à sa grosseur. Le jeune avait attrapé ses poignets, l’avait fait tomber par terre. Son regard se noircit instantanément. Ce n’était pas vrai qu’il allait le laisser s’attaquer à sa sœur, surtout qu’elle venait tenter de lui sauver la vie.

« Tu te rends seulement compte de l’impact de ton geste, ordure ? »
« T’avais qu’à pas me casser le nez !! »
« Un nez ça se replace, pas une sœur … »

Presque qu’instantanément, ils étaient l’un sur l’autre, à se donner des coups. Enfantillages. Quand Yeon Hee allait-il grandir ? Ça il ne le savait. Mais probablement pas maintenant. Pas au prise avec le Yongwang. Pas tant qu’il serait certain de lui avoir cassé un autre truc. Pas tant que sa sœur serait hors de danger – parce que oui, étonnamment, elle aussi elle l’attirait, le danger. L’Ineo laissa sa main agripper le cou de son assaillant, tandis qu’il regardait sa sœur se relever du coin de l’œil. Et décidément, elle choisissait toujours le moyen le plus rapide pour régler les conflits. Jinnie, se battre ? Il ne savait même pas si cela c’était déjà produit. Il était pratiquement certain que non, en fait. Sa sœur était beaucoup trop pacifique, bien que doté d’un caractère aussi merdique que le sien. Il remarqua ses lèvres bouger, sa baguette pointée contre le Yongwang. Elle voulait le tuer lui ou quoi … Il poussa le jeune homme, le lâchant par la même occasion. Et il tomba subitement sur le dos.

« Jinnie, c’est le temps de disparaître … »

Quitte à être nul en magie, éviter les situations problématiques lorsqu’elles devenaient trop dangereuses était l’un de ses points forts. Sachant que le jeune homme ne se relèverait pas de si tôt – du moins il le pensait – le rouge et noir se dirigea rapidement vers sa sœur, attrapant sa main. Il la tira doucement vers lui, avant de marcher dans la direction opposée, passant au travers de la foule qui sembla se rapprocher du blessé. Yeon Hee l’entendit hurler – probablement autant à cause de son nez que de son immobilisation au sol.

« Si je te dis de faire quoi que ce soit, tu le fais. Sans demander pourquoi. »

Il reprit un rythme de marche beaucoup plus naturel. De toute façon, si le Yongwang n’était pas idiot, il ne le suivrait pas. Il se rendrait directement à l’infirmerie pour jauger l’état de ses blessures. Pourtant, rien ne se passe vraiment comme on le souhaite. « Attrapez-moi ces deux idiots ! » Le grand brun serra la main de sa sœur avec un peu plus de vigueur avant de se mettre à courir dans le couloir. Redescendre et aller se planquer dans la salle commune des Ineo ? Non, trop risqué, et surtout trop loin. Les grandes portes de l’atrium. Elles se dessinèrent devant lui au fur et à mesure qu’il avançait. C’était parfait … À cette heure-ci, la plupart des élèves flânaient dehors ou à la bibliothèque. La pièce devait être vide, ce serait parfait.

« Dès que tu entres dans la pièce, tu scelles la porte. Je ne veux pas qu’on puisse entrer. On ressortira à minuit s’il le faut, mais je ne veux pas que tu sois mêlée à ça. »

Justement. Il tira sa sœur jusque dans l’atrium sans lui laisser le temps de répondre à l’une ou l’autre de ses paroles. Elle devrait obéir, point final. Il lâcha la main de sa cadette pour s’occuper de refermer les portes – qui étaient vachement lourdes, même pour lui.

« On touche pas à mon frère … Qu’est-ce qui t’as prit de venir te mettre entre nous deux ? Ça aurait pu être bien plus dangereux … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ahn Soo Jinavatar
m

m
messages : 338
je suis ici depuis le : 16/06/2010
âge : 26
love status : Jae Hyun ♥
animal de compagnie : Un furet, Sookie (et le premier qui m'appel comme ça je le giffle è.é)
mood : Coquine
je me trouve ici : Je me déplace toujours, tu sais.

MessageSujet: Re: Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}   Dim 1 Aoû - 4:03

    « Un nez ça se replace, pas une sœur … »Ses yeux s’étaient automatiquement posé sur son frère. Elle reprochait souvent à celui-ci de ne pas lui dire qu’il tenait à elle ou qu’il l’aimait, alors qu’elle, elle le faisait constamment. Alors là, ça lui fit quelque chose d’entendre ça, pour ne pas dire que ça l’avait attendrie. Heureusement, elle n’avait pas si mal après être tombé. Toutefois, Soo Jin ne comptait plus vraiment s’en mêler, sauf si ça dégénérait encore plus. De toute façon, elle avait remarqué le regard noir de son frère envers le Yongwang et décidément, il allait lui faire mal à nouveau. Et dans le temps de le dire, ils avaient recommencé à se donner des coups. C’était effectivement rare de voir la jeune Ahn se battre; en tant normal, elle essaie d’éviter ce genre de chose le plus possible. Mais ces paroles échangées, les coups qui s’étaient fait entendre et savoir qu’on s’en prenait à son frère avait été trop pour elle, comme une impulsion, suite à laquelle elle avait immédiatement cherché à défendre un bref moment la seule chose qui était tout pour elle; son frère. Parce que c’était près de lui qu’elle se sentait valorisée. Et si elle le perdait, elle ne serait plus rien. Maintenant revenu sur ses jambes, elle lâcha un soupir se demandant quand est-ce que tout cela prendrait fin. Elle n’avait forcément envie que l’un se vide de son sang. Et plus ils continueront leur bagarre, plus ils courront le risque de se faire prendre, ce qui ne manquait pas du tout pour son frère. Ce fut suite au sors qu’elle eut jeté au Yongwang que la bagarre se stoppa, alors que les regards étaient tous rivées sur le jaune et noir.« Jinnie, c’est le temps de disparaître … » Sa tête se tourna en direction de son frère. À peine eut-elle le temps de réaliser ce qu’il venait de dire, qu’il lui empoigna la main, forçant à le suivre d’un pas rapide. Fuir ? C’était donc ça sa solution ? Pourtant, c’était reconnu que Yeon Hee affronte ses problèmes, peu importe les conséquences. Pourquoi pensez-vous qu’il pouvait aider Jinnie aussi facilement ? Peut-être que là, il ne voulait simplement pas qu’elle ait des ennuies à son tour. « Si je te dis de faire quoi que ce soit, tu le fais. Sans demander pourquoi. » Pourquoi lui disait-il ça ? Qu’est-ce qui pouvait se passer ensuite ? Ils étaient partis de l’endroit, ça va. Le pire qui pouvait arriver c’est qu’on les dénonce et qu’ils se fassent prendre. Du moins, c’est ce que la demoiselle pensait. Car au son de la voix du Yongwang, elle comprit que là, ils n’étaient pas sortis du bois si une émeute leur courrait après. D’ailleurs, pourquoi est-ce qu’ils étaient si nombreux à lui obéir ? Enfin, pour l’instant, ce n’était pas le moment de se poser des questions. Pas tant qu’ils seraient en train de courir.

    Leur course se termina une fois rendu dans l’atrium. « Dès que tu entres dans la pièce, tu scelles la porte. Je ne veux pas qu’on puisse entrer. On ressortira à minuit s’il le faut, mais je ne veux pas que tu sois mêlée à ça. » Sous les ordres de son frère, elle se mit à pousser l’une de ces lourdes portes. Chose qui échoua en ce qui la concerne étant donné que même avec toute sa force, la porte ne bougea pas. Du coup, son frère s’en était chargé, histoire que personne ne se doute qu’ils sont là. Soudainement rassurée, Jinnie s’éloigna un peu de celles-ci en essayant de reprendre son souffle, son cœur battant la chamade. Une fois que son souffle s’était calmé, elle répondit.

    « Je crois que j’y suis déjà mêlé… »

    Il était effectivement un peu trop tard pour éviter ça, non ? Si ça se trouve, le Yongwang allait vouloir se venger sur elle par la suite, plutôt que sur son frère étant donné qu’elle était une cible plus facile. Son regard se leva finalement vers celui de son frère lorsqu’elle l’entendit prendre parole. « On touche pas à mon frère … Qu’est-ce qui t’as prit de venir te mettre entre nous deux ? Ça aurait pu être bien plus dangereux … » Elle lâcha un soupir de colère. Elle s’était doutée qu’il allait le lui reprocher. Mais pourquoi fallait-il que tout retombe sur elle à chaque fois ? Avec lui, avec Jae… c’était TOUJOURS comme ça. Elle se faisait blâmer pour avoir agit d’une telle façon, mais quand elle ne faisait rien, elle se faisait accusé de n’avoir rien fait. Décidément, elle avait marre. Vraiment marre.

    « Je ne sais pas. Peut-être parce que je tiens à toi… » fit-elle dans un ton un peu monotone et neutre à la fois, démontrant l’évidence. « Et toi, qu’est-ce qui t’a pris de le frapper ? Tu ne peux pas régler tes problèmes autrement qu’avec les poings ? J’ai pas envie de te voir défiguré, Yeonie. » Petit silence. Il n’aimait pas la voir arriver à l’improviste comme ça, alors qu’il y avait un danger. Et elle, elle n’aimait pas qu’il provoque ce danger. Ils étaient quittes. « De toute façon, il y a toujours quelque chose à me reprocher. Quoi que je fasse. »

    Son regard revint dans celui de son frère. Il avait un regard un peu dur et elle n’aimait pas ça. Ça la faisait se sentir davantage coupable, comme si elle avait encore agit maladroitement. Cela dit, elle se massa doucement les poignets sur lesquels elle avait fait sa chute. Ça avait beau ne pas faire si mal, c’était tout de même sensible. À ce moment-là, ils purent entendre la voix de certains élèves près de l’autre côté de la porte, signifiant qu’ils étaient toujours en train de les chercher. Vraiment, ils perdaient leur temps.

    « Tu sais quoi ? Je crois que je vais rester assise ici. Comme ça, t’arrêtera de tout me reprocher et je n’aurais pas l’impression de toujours tout faire de travers. N’oublie juste pas de venir me nourrir de temps en temps. »

    En disant ça, elle s’assit en indien au beau milieu de la place. Un coude sur sa cuisse, elle vint accoter sa tête sur sa main, regardant le sol, tel un enfant qui boudait. Après tout, c’est ce qu’elle était selon plusieurs personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ahn Yeon Heeavatar

THE ARROGANT ADMIN;
messages : 169
je suis ici depuis le : 13/06/2010
âge : 28
love status : inexistant
animal de compagnie : un furet: Byul.
mood : mad e.e

MessageSujet: Re: Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}   Sam 28 Aoû - 6:04


« Je crois que j’y suis déjà mêlé… »

Elle ne l’était pas autant que lui pouvait l’être … Après tout, c’est lui qui avait commencé tout ce petit malentendu. C’est lui qui avait lancé le souaffle dans le visage de l’autre Yongwang. C’est lui qui avait dévidé de le frapper plutôt que de rester en dehors de cette futile histoire. Et puis de toute façon, c’est ce qu’il faisait toujours. Frapper plutôt que de s’éloigner. Se mêler à la baston plutôt que de l’éviter. Devoir se foutre en plein milieu du problème alors qu’il en avait déjà par-dessus la tête. C’était lui qui amorçait tout, en plus. À croire que ça lui faisait vraiment plaisir de voir les autres se mettre en colère. Le jeune homme resta debout près de la porte, bien conscient que les autres élèves finiraient par les rattraper, tentant d’ouvrir les portes. Ce qui était relativement facile si on avait une baguette et une facilité déconcertante en matière de sorts. Chose que lui, il ne possédait pas. Pas du tout même. Sa seule facilité se retrouvait chez les potions. Et il fallait dire que ce n’était pas ici que ça allait lui servir. Le soupir de sa sœur. Elle n’était pas contente. Pas du tout même. Il fallait l’avouer, réprimander Soo Jin, ça arrivait pratiquement à tous les jours. « Je ne sais pas. Peut-être parce que je tiens à toi… » Le jeune homme baissa lentement la tête. Il était conscient qu’il ne lui démontrait pas assez d’affection. C’était sa petite sœur, oui, mais la plupart du temps, il agissait comme si elle était une simple connaissance. « Et toi, qu’est-ce qui t’a pris de le frapper ? Tu ne peux pas régler tes problèmes autrement qu’avec les poings ? J’ai pas envie de te voir défiguré, Yeonie. »

« Ce n’est pas moi qui risque de me retrouver à l’infirmerie Jinnie. Je n’ai jamais eu à m’y rendre, ce n’est pas en confrontant un petit Yongwang insouciant que ça changera. »
« De toute façon, il y a toujours quelque chose à me reprocher. Quoi que je fasse. »

Son regard se noircit, se fichant dans celui de sa soeur. Non, elle n’avait pas tord, au contraire. Chaque fois qu’elle faisait quelque chose, Yeon Hee avait toujours un truc à redire. Ne fait pas ci, ne fait pas ça. Ne porte pas cela, va t’habiller mieux que ça. Et il n’était pas le seul à la réprimander pour tout ou rien. Son meilleur ami en faisait autant. Peut-être pas aussi souvent que lui, mais tout de même. Ce ne devait pas être facile tous les jours pour la jeune Muneo et il en était conscient. Il retourna lentement la tête vers la porte lorsqu’il entendit les voix des autres élèves, ses poings se serrant. Ils ne tarderaient pas à essayer d’ouvrir la porte, et eux, ils seraient coincés ici. « Tu sais quoi ? Je crois que je vais rester assise ici. Comme ça, t’arrêteras de tout me reprocher et je n’aurais pas l’impression de toujours tout faire de travers. N’oublie juste pas de venir me nourrir de temps en temps. »

« J’aurai toujours quelque chose à te reprocher, même si tu passes le reste de ton existence dans l’atrium, petite sœur … »

Le sourire lui monta aux lèvres. Un petit sourire amusé, mais tout de même, c’était un sourire. Sourire qui ne se pointait pas souvent. Le grand brun se retourna lentement, fixant le dos de sa sœur qui venait de prendre place à même le sol, plutôt que de s’asseoir sur l’un des multiples canapés présents dans la salle. Il laissa un soupir franchir ses lèvres, presque par énervement. Oui, elle agissait vraiment comme une enfant, et c’était probablement la chose qui le mettait le plus hors de lui. Parce que sa sœur était extrêmement intelligente, magnifique et tout le reste. Mais elle avait des réactions tellement opposées à ce qu’on pouvait croire d’elle que ça en devenait lassant. Combien de temps avaient-ils devant eux avant que les élèves réussissent à ouvrir la porte ? Il n’en avait aucune idée. La seule chose qu’il savait, c’est qu’il devait se « réconcilier » avec Soo Jin. Il s’avança dons vers elle, posant le pied sur une feuille blanche, qui crissa sous son poids. Les Geobuk semblait avoir perdu leur sens de la propreté … Il se pencha pour ramasser la feuille, dans l’intention de la jeter. Pourtant, un truc attira son attention. Un coin de la feuille était légèrement plié. Et sur celui-ci, il pu lire : À Yeonnie de Soo Jin. Il ouvrit la feuille sans bruit. Parce que décidément, ce papier sortait tout droit de la poche de sa sœur et il n’était pas certain qu’elle avait l’intention de le lui montrer un jour. « J'ai tenté de faire oublier à ma conscience... Toutes les fois où j'ai fais des erreurs, toutes les fois où je me suis mal comporté, toutes les fois où l'on s'est disputé, toutes les fois où j'ai vu ta tristesse, toutes les fois où j''ai vu ta souffrance, toutes les fois où je n'ai pas pu t'aider, sauf en étant présente pour toi, et j'y suis parvenue. Mais toi, je ne t'ai jamais oublié. Parce que tu es la conscience de mon cœur. Et que si cette conscience meurt, je meurs aussi. »

« Jinnie … ? »

Yeon Hee releva lentement la tête, le visage sans expression. C’était quoi, cette petite boule qui venait de se former au fond de son estomac ? C’était quoi se sentiment étrange qui venait de naître en lui ? Le jeune Ineo se rapprocha lentement de sa sœur, s’agenouillant derrière elle pour venir la serrer contre lui, les yeux bien fermés. Puis il fit passer la feuille devant eux, la déposant sur les genoux de la Muneo, s’écartant légèrement pour être capable de voir son visage. Il prit finalement place à ses côtés, ne la lâchant pas du regard.

« Peux-tu m’expliquer ce que c’est … ? Et surtout pourquoi tu ne me l’as jamais montré … ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ahn Soo Jinavatar
m

m
messages : 338
je suis ici depuis le : 16/06/2010
âge : 26
love status : Jae Hyun ♥
animal de compagnie : Un furet, Sookie (et le premier qui m'appel comme ça je le giffle è.é)
mood : Coquine
je me trouve ici : Je me déplace toujours, tu sais.

MessageSujet: Re: Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}   Dim 29 Aoû - 5:35

    « Ce n’est pas moi qui risque de me retrouver à l’infirmerie Jinnie. Je n’ai jamais eu à m’y rendre, ce n’est pas en confrontant un petit Yongwang insouciant que ça changera. » Même si c’était plutôt vrai, ces paroles-là étaient la preuve qu’il ne faisait pas attention à lui. Et pour Jinnie, c’était le genre de comportement qui lui faisait peur. Oui, ça lui faisait peur parce qu’elle avait l’impression qu’il se foutait de ce que les autres, ses proches, pourraient penser s’il lui arrivait vraiment quelque chose. Alors que si c’était le cas, elle n’allait pas le cacher, mais la jeune fille allait sans doute être bien plus paniquée que lui, la victime même. Encore, s’il ne faisait pas attention qu’à lui, ce serait une chose. Mais malheureusement, elle avait l’impression qu’il ne faisait pas trop attention à elle non plus. Elle lui avait toujours raconté sa vie, ses joies, ses peines… et même quand elle partageait une nouvelle sur l’une des choses les plus importantes à ses yeux, un amour par exemple, il gardait cet air d’indifférence. Ce qui était effectivement totalement triste, voir même insultant. « J’aurai toujours quelque chose à te reprocher, même si tu passes le reste de ton existence dans l’atrium, petite sœur … » Vous voyez. Si elle lui avait dit ça, c’est parce qu’elle aurait voulu entendre quelque chose qui la réconforterait un peu. Parce que oui, il lui arrivait de faire un peu de cinéma pour le forcer à lui dire des choses qui lui montrerait qu’il l’aime et qu’il tient à elle, étant donné qu’il est incapable de le lui dire de lui-même. Mais apparemment, ça ne marche pas à tous les coups, voir rarement. Il lui disait plutôt des choses qu’elle n’avait pas forcément envie d’entendre. D’ailleurs, lorsqu’on lui demandait la relation qu’elle avait avec son frère, la jeune fille ne savait jamais quoi répondre. Lui, il pourrait facilement dire que sa sœur se considère proche de lui. Mais elle… elle répliquait toujours que son amour fraternel était à sens unique. Quoiqu’il en soit, elle n’avait en rien remarqué son petit sourire qui peut-être désignait qu’il lui avait dit ça pour l’embêter. Sa tête accotée sur son poing, son regard triste était baissé vers le sol, alors que son autre main s’amusait à tracer des lignes imaginaires sur le plancher, le tout, pendant qu’elle était à moitié dans ses pensées. Elle ne voulu pas répondre à ses précédents commentaires, parce qu’elle savait que peu importe ce qu’elle allait dire, il allait avoir le dernier mot ou simplement ne pas s’en préoccuper. « Jinnie… ? » Son interpellation la fit remonter un peu son regard, la faisant sortir de ses pensées. Là, elle sentie les bras de son frère venir l’enlacer pour finalement la serrer contre lui, ce qui la surpris intérieurement. Qu’est-ce qu’il lui prenait tout d’un coup ? D’habitude, c’était toujours elle qui faisait les premiers pas pour se faire enlacer. Mais là, elle n’avait rien dit, elle n’avait rien fait. Alors, pourquoi cet enlacement si soudain ? Yeon Hee déposa alors un bout de papier dans son champ de vision, ce qui attira son attention. Pendant un instant, ses yeux se figèrent dessus. Juste à en voir le « À Yeon Hee de Soo Jin » elle savait parfaitement ce que c’était. Mais elle ne s’était pas rendu compte une seconde qu’il était glissé de ses poches. Parce que oui, c’était la seule solution qu’il y avait pour qu’il se retrouve avec dans ses mains. « Peux-tu m’expliquer ce que c’est … ? Et surtout pourquoi tu ne me l’as jamais montré … ? » Elle se mordit la lèvre, sentant ses yeux se remplir d’eau sachant maintenant qu’il l’avait trouvé et sans doute lu. Du coup, un silence prit place dans l’atrium. Puis au bout d’un moment, elle répondit d’abord à sa première question d’une voix faible.

    « … la vérité. C’est ce que c’est. »

    Elle ne pouvait pas vraiment être plus claire. Néanmoins, la raison pour laquelle elle ne lui avait jamais montré était bien plus complexe.

    « Si je te l’ai jamais montré c’est parce que… ça servirait à rien. » Courte pause. « Cette pensée-là aurait eu le même sort que tu me donnes : Tu aurais trouvé ça ridicule et tu l’aurais jeté avec une telle indifférence, sans faire attention à tout ce que ça pourrait représenter. Comme toutes les fois où… tu as absorbé l’attention que je t’ai donné avec tant d’indifférence. Comme si, tu t’en foutais. Tu sais, si t’es si indépendant que ça et que tu n’as pas besoin d’autant d’amour et d’attention venant de ta petite sœur, dis-toi qu’elle, elle en a peut-être besoin. J’aime donner, mais j’aimerais aussi recevoir de temps en temps. Parce que là, j’ai l’impression d’être de trop dans ta vie. Je ne serais pas là, ça serait pareil. Voir mieux. Moi qui croyait qu’en étant ta petite sœur, j’aurais changé un minimum ta vie ou j’aurais changé un côté de toi, à la limite. Parce que c’est le cas pour toi dans la mienne. Mais je suis stupide de penser que le contraire aurait pu arriver parce que tout ce que je fais, c’est de t’ennuyer avec ma vie en t’étant inutile. »

    Triste mais vrai. Jinnie lui donnait tant et ne recevait que peu. Alors pourquoi s’acharnait-elle autant ? Elle ne demandait pas à être le centre d’attraction, mais si au moins il pouvait réagir un peu plutôt que de toujours se montrer froid et sans expression. Et s’il ressentait vraiment quelque chose, comment pouvait-elle le savoir ? Il restait si… insensible. Les seules fois où il l’était moins étaient lorsqu’il était en colère ou alors exaspéré. N’empêche que plus elle parlait et plus sa voix se faisait tremblante. Pour qu’elle se mette à dire ça, il fallait vraiment qu’elle le ressente. Cela dit, le croyait-elle vraiment ? Peut-être un peu. Il était comme ça aussi avec les parents, comme s’il craignait de montrer sa joie ou sa peine. Mais le pire, c’est que la jeune Muneo avait toujours espéré le voir sourire un peu ou l’entendre lui dire qu’il était un minimum touché ou ému. Sauf qu’à chaque fois, c’était des espoirs perdus et ça la révoltait. Le regard et le visage toujours baissé, elle laissa échapper à nouveau un soupir, laissant ses mèches de cheveux retomber devant son visage pour cacher l’eau qui coulait tout à coup de ses yeux.

    « Je sais que... tu n’aimes pas trop montrer tes sentiments, mais… il y a des limites à ne pas être réceptif. Je ne crois même pas être déjà parvenue à t’attendrir et… ce ne sont pas des phrases sur papier qui feront que ce sera le cas. Alors, non, ça n’aurait jamais servit à rien que je te le montre, celui-là et… les autres. » Elle renifla. Sans exactement savoir pourquoi, elle remarqua que ses mains aussi tremblaient, démontrant alors sa vulnérabilité. Probablement que c’était dû au fait qu’elle se sentait mal à l’instant. « Je ne sais même pas pourquoi je continue à me vider le cœur face à toi alors que je sais que tu vas me sortir un truc que je n’ai pas envie d’entendre dans le genre ''Bah justement, je ne suis pas émotif et tu peux rien y faire’’ ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Run, Yeonnie, Run ! {Ft Jinnie ♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Troisième Étage :: L'atrium-