AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On peut toujours rêver || PV yoon ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Mar 13 Juil - 6:38

Sagement installé sur l’un des bureaux de la bibliothèque, Yi Suk feuilletait délicatement le livre qu’il tenait entre ces mains, un de ces livres dont la plupart des élèves n’oserait même songer à le lire ou à l’emprunter tellement celui-ci était épais. L’ouvrage en question était consacré aux différentes créatures magiques qui peuplaient le monde sorcier, enfant moldu, le jeune homme s’était toujours intéressé aux extravagances de cet univers. Selon lui, son monde natal regorgeait de merveilles que jamais la magie n’égalerait, il suffisait qu’il observe ces deux parents artistes pour qu’il s’en rende compte – son père était un photographe reconnu et sa mère enseignait la musique dans une prestigieuse école de Corée -. La photographie sorcière était selon lui trop imparfaite, seule une image fixe pouvait faire ressortir une certaine émotion, si cette image se mettait à être animée, le charme se brisait simplement.

C’était l’une des grandes lacunes des sorciers de notre époque selon Ki Suk, la magie n’avait pas à être présente partout sur cette planète pour qu’elle puisse continuer d’exister dans un monde de paix. Sur ces quelques pensées le jeune homme continua à feuilleter l’ouvrage, il s’attarda quelques minutes sur quelques pages consacrées aux dragons, ces animaux mystiques imaginaires et pourtant réels, il existait à priori dix espèces de dragons dont la plus proche pour les coréens était les « Chinese Fireball », son apparence simple était rouge avec des pointes d'or entourant un museau écrasé.

Son regard se fixa quelques instants sur l’illustration avant qu’il ne se décide de fermer le livre, pour reposer ses yeux quelques minutes. Sa journée de cours n’avait pas été des plus chargée – seulement 6 heures de cours – mais sa nuit courte, il était déjà 4 heures du matin lorsqu’il avait enfin réussit à s’endormir. D’habitude il se contentait de se coucher avant 23 heures mais ces camarades de chambres pour une raison encore inconnue pour lui s’était décidés de bavarder, fort, à son plus grand désespoir. Ki Suk s’était bien plaint mais ces paroles ne firent aucunement entendues et le résultat fut une nuit de 3 heures avec toutes ces conséquences néfastes pour son organisme. Lui, qui était d’habitude très studieux faillit s’endormir entre deux monologues de son cher professeur de divinations, un de ces camarades lui donna alors un coup de coude pour qu’il se réveille un peu s’interrogeant au passage de sa fatigue soudaine, Ki Suk était toujours en forme et attentif quel que soit la matière.

Le jeune asiatique s’était décidé à partir à la bibliothèque pour enfin profiter du calme et peut-être se reposer tout en feuilletant un livre. Cela faisait maintenant au moins une heure que Mi Suk se trouvait dans celle-ci et la fatigue commençait fortement à peser. Il se frotta doucement les yeux et se releva délicatement le livre dans l’intention de partir le ranger au niveau des étagères, à sa place initiale. Le livre à la main il entama son chemin tout en jetant quelques regards vers les personnes présentes dans la salle, la majorité des présents étaient tout comme lui des muneos, ce qui était peu surprenant connaissant la réputation de leur maison. Une fois arrivé à la hauteur, il se mit à ranger le livre en question sur la pointe des pieds avant d’en saisir un autre plus intéressant selon lui. Une fois l’ouvrage saisi, il retourna vers son bureau initial un peu plus réveillé.

A peine assis qu’il remarqua au loin arriver une silhouette connue à son déplaisir ou ravissement, celle de Yoon Ho, l’une de ses connaissances d’ineos. Leur relation était étrange selon lui, Ki Suk était devenu sa proie il y a maintenant un certain temps et celle-ci dérivait trop à son goût. Comme à son habitude il fit mine de l’ignorer, avec un peu de chance le jeune homme était venu pour étudier. Il sourit légèrement à cette pensée, il n’était pas du tout du genre à venir dans ce lieu, peut-être que lui aussi n’avait peut-être pas bien dormi et qu’il cherchait un lieu de repos ? N’étant pas forcément de bonne humeur, Ki Suk espérait qu’il le laisserait un minimum en paix. Ceci dit il ne croyait aucunement en ces souhaits, il n’agirait jamais ainsi, il était sa « proie » alors pourquoi n’en profiterait-il pas ?


Dernière édition par Yoon Ki Suk le Mer 14 Juil - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Park Yoon Hoavatar
i

i
messages : 65
je suis ici depuis le : 10/07/2010
âge : 30
love status : Célibataire
animal de compagnie : Une vipère tachetée et noire : nani
mood : Destructrice
je me trouve ici : assit contre un arbre au bord du lac...

MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Mer 14 Juil - 1:54



Ses pas l'entrainèrent automatiquement vers le 4eme étage. Il avait passé une journée exécrable. Son cours précèdent l'ayant déjà bien énervé. Une explication ? C'était bien simple, Yoon Ho s'était fait rabâcher toute l'heure par son professeur de l'importance de la divination dans le monde sorcier. Mais...Lui ? Qu'en avait-il à faire ? Il regrettait de plus en plus d'avoir pris ce cours où vous passiez votre temps à lire l'avenir dans votre tasse de thé. Et dire qu'il avait choisi cette matière pour être tranquille du côté des options...Dans tous les cas il était là, à grimper 4 à 4 les marches de son école. Il avait semé quelques garçons pots de colle et avait décidé de s'isoler sur le balcon. Il n'y avait pas souvent grand monde et ça l'aiderait à dormir. Parce que monsieur était aussi fatigué. La nuit dernière, il était sorti « clandestinement » avec des amis, pour boire un petit coup à l'échoppe du coin. Bien sur, ils étaient rentrés tard ( par la trappe ) et pas totalement sain. Ce qui faisait que Yoon Ho s'était réveillé avec un mal de crane et que 3 heures de sommeil dans les pattes.

Maintenant,il décida que la sieste était bien méritée. Son regard scruta le couloir avant de s'arrêter sur la porte de la bibliothèque. Après tout, celle-ci n'était occupée que par des muneos ( ou presque ) et personne n'irait le chercher là-bas. De plus, les dernières rangées de livres ( très peu fréquentées ) lui servirait d'endroit calme pour dormir. C'était donc décidé. Il irait à la bibliothèque. Lorsqu'il franchit la porte, la bibliothécaire le regarda avec un mauvais œil. Yoon Ho ne put que lui adresser un sourire avant de continuer sa route. Mince, si la veille le surprenait, ça irait mal pour lui. Il continua alors sa route, rentrant dans un rayon, faisant mine de s'intéresser à un livre...Ce qui parut marcher. La surveillante détourna le regard pour reprendre ses activités. Il prit alors un livre sur les secrets du Quidditch...Et partit à la recherche d'un endroit calme où dormir.

Malheureusement, ou heureusement pour lui, il ne put s'empêcher de regarder qui était installé aux tables. Et une des personnes qu'il découvrit le fit sourire...Yoon Ki Suk. Il n'y avait pas de doutes. Sa silhouette, ses cheveux...Ça ne pouvait qu'être lui. Il sembla à Yoon Ho que le jeune homme l'avait vu approché. Toutes idées de sommeil s'envolèrent. Après tout, il pouvait bien s'amuser un peu, n'est-ce pas ?

S'approchant à pas de loup, il se positionna derrière la frêle silhouette. Sa main était venue prendre quelques mèches de cheveux du jeune homme pour dégager son oreille. Son visage s'avança alors jusqu'à celle-ci lui chuchotant doucement un « salut ». Il savait que sa voix était suave et chaude et faisait craquer beaucoup de filles...Même si Ki suk n'en était pas une... Se redressant, il afficha un sourire satisfait. Il devait avouer être content de rencontrer sa « proie ». Au moins, il ne serait pas pris d'ennui. Son regard se dirigea vers le livre qu'il lisait. Il esquissa à nouveau un sourire avant d'aller s'installer à côté de lui. Posant un peu violemment le livre sur la table – ce qui en fit sursauter quelques uns – il laissa sa tête reposée sur sa main. Il le scruta ainsi un moment, pour être sur de bien le gêner et qu'il remarque sa présence ainsi que le fait qu'il ne partirait pas comme ça. Puis avec une doucereuse voix, il lui demanda comment il allait.

De loin, on aurait pu croire que deux amis d'une maison différente parlaient entre eux...mais s'ils savaient. Yoon Ho lança un regard à la bibliothécaire qui lui rendit un sourire...Surement rassurée...Il était tellement facile de les piéger. Les gens ne voyaient que ce qui les arranger et qui ne leur provoquer pas de soucis...Soupirant, il reporta son attention sur sa « proie ». Le jeune homme pensa que celle-ci commençait peut-être à être habituée à lui ? Il se convainquit alors qu'il devrait redoubler d'originalité cette fois-ci.

Faisant mine d'engager la conversation, il lui demanda :

Yoon Ho ;; «  Tu es là depuis combien de temps ? »

Ses doigts commencèrent à tapoter la table. Non loin d'eux reposaient gentiment ceux de Ki Suk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Mer 14 Juil - 12:12



Lorsqu’il reconnut la silhouette de son bourreau Ki Suk se mit à regretter aussitôt le fait d’être venu en ce lieu d’habitude si paisible, sans personne pour perturber la sérénité de ces lieux. Faisant mine de ne pas l’avoir remarqué, il afficha un regard attentionné, passionné par les quelques paragraphes qui composaient l’une des pages de l’ouvrage. En réalité, si quelqu’un venait à lui demander le sujet de ses quelques lignes il en serait totalement incapable, son but en cet instant était de faire apparaitre un sentiment de neutralité. Même si son bourreau se trouvait à quelques pas de lui, Ki Suk pouvait sentir son regard dans son dos et il l’imaginait très bien avec son éternel sourire sur le visage prêt à entrer en action pour le perturber. Cela ne l’empêcha aucunement de sursauter légèrement au contact de la main de Yoon Ho au niveau de son oreille et en aucun cas suite à sa voix suave ! Depuis plusieurs semaines il lui faisait des avances, mais le jeune homme était en aucun cas réceptif : il se jouait de lui depuis leur première rencontre alors il n’avait aucun intérêt à répondre positivement, cela lui ferait tout simplement trop plaisir.

Malgré l’apparition de l’ineo dans son environnement, le jeune muneo l’ignora même lorsque celui-ci posa violemment son livre pour attirer son attention et qu’il se mit à le fixer sans interruption avec toujours ce regard observateur. Apparemment, il était d’humeur taquine et ne semblait en aucun cas vouloir le laisser en paix à son grand désespoir, avec sa nuit agitée il ne manquait plus que ça pour qu’il passe une journée encore plus médiocre.

« Plus de temps que tu ne pourrais jamais tenir…»

Le jeune homme prononça ces quelques avec un léger ton amer, il était de mauvaise humeur alors pourquoi le cacherait-il à son bourreau alors qu’il le découvrait très rapidement ? Sur ces bonnes paroles, il tourna délicatement les pages de l’ouvrage ignorant le regard de son camarade et ne se doutant nullement de ces pensées et ses agissements. De sa main gauche, il releva une mèche rebelle qui lui brouillait quelque peu sa vue avant de se replonger dans son livre. Ki Suk connaissait que trop bien le personnage à ses côtés pour ne plus être vraiment étonné de son comportement, manipulateur à souhait, personne ne pouvait l’empêcher d’agir encore moins les étudiants présents dans cette salle qui ne semblait même pas avoir remarqué son petit jeu, ce monde semblait si naïf.

Ki Suk cligna légèrement les yeux la fatigue l’emportant progressivement, l’envie de sortir de la bibliothèque le tentait bien mais Yoon Ho ne voudrait sans doute pas le lâcher de sitôt s’il se levait et partait ailleurs. Si on y réfléchissait bien sa salle commune se trouvait au même étage que le lieu-dit, avec un peu de chance en sortant il pourrait peut-être réussir à le semer si un groupe d’élèves passait au même moment en le poussant légèrement contre eux pour qu’il perde l’équilibre. Il chassa rapidement ce projet le trouvant irréaliste, son bourreau n’était pas assez bête pour le laisser fuir ainsi, les ineos n’étaient aucunement des êtres faibles et crédules, ils étaient malins et manipulateurs alors il ne se laisserait pas avoir si facilement.

Si Ki Suk ne se montrait pas si concentré peut-être aurait-il remarqué l’air fatigué de son camarade ainsi qu’un regard qui ne laissait paraitre rien de bon en cet instant. Qui donc savait quelles pensées pouvaient traverser l'esprit de son jeune bourreau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Park Yoon Hoavatar
i

i
messages : 65
je suis ici depuis le : 10/07/2010
âge : 30
love status : Célibataire
animal de compagnie : Une vipère tachetée et noire : nani
mood : Destructrice
je me trouve ici : assit contre un arbre au bord du lac...

MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Ven 16 Juil - 1:39


Le jeune muneo prit la parole, l'ignorant complètement. Yoon Ho ne s'attendait pas à une réponse de ce genre. Il pensait plutôt que le muneo était docile et qu'il ne chercherait pas l'embrouille. Pourtant, ses mots résonnèrent dans la tête de l'Ineo, comme une claque.

« Plus de temps que tu ne pourrais jamais tenir…»

Des paroles bien amers qui firent grincer Yoon Ho et pourtant, il afficha un sourire...étrange certes, mais bien là. Il se moquait littéralement de lui. Soupirant, il ne le lâcha pas pourtant du regard. Le jeune homme restait attaché à sa lecture mais Yoon Ho était presque sur qu'il ne faisait ça uniquement pour ne pas à avoir à l'affronter. Soudain, le muneo enleva une mèche de ses cheveux, lui tombant sur le visage. L'Ineo regarda le geste gracieux. On ne pouvait pas dire que Ki Suk n'était pas séduisant. Bien au contraire. Son visage était harmonieux et agrémenté de lèvres pulpeuses. Yoon Ho se demanda comment faisait l'autre pour ne pas avoir de copine...était-il trop renfermé ? Il eut un petit rire intérieur, s'imaginant comment Ki Suk pouvait être coincé.

Soupirant après avoir eu de telles pensées, Yoon Ho décida de jouer la carte du « je-m'en-foutisme » gardant ses atouts pour plus tard...Il se fichait de lui ? Il allait en subir les conséquences.

Yoon Ho ;; «  Hum...Je vois ça... Mais à trop te terrer dans tes livres, cela ne fera que te ramollir...»

Il eut un petit rire puis ne fit plus rien. Attendant un instant, comme le calme avant la tempête. Il remarqua alors que le jeune muneo avait l'air plutôt fatigué mais qu'il résistait.
Soudainement, il se leva, faisant grincer sa chaise. Quelques regards se dirigèrent vers lui mais se détournèrent aussitôt. Yoon Ho ne le dirait en aucun cas, mais il bouillonnait de l'intérieur. Mais étant le roi des manipulateurs et fausses façades, personne ne s'en doutait.
Il prit soudain le livre que feuilletait tranquillement Ki Suk et le referma, le mettant sous son bras. De son autre main, il attrapa le poigné du jeune homme qui n'avait rien demandé. D'un geste sec, il le fit se lever. S'il avait eu mal ? Et alors ? Ce n'était pas son problème.

Yoon Ho ;;«  Il est donc tant de ranger ce livre... »

Son ton était impératif, comme un ordre sec et ne laissait rien présager de bon. Il se dirigea vers une allée, qui n'était surement pas celle où logeait le livre. Puis il en empreinta une autre, puis encore autre pour finalement se retrouver dans un rayon au fond de la bibliothèque et surtout...Désert. Esquissant un sourire, il laissa tomber le livre sur un bureau accolé à l'étagère.

Yoon Ho ;; «  J'ai comme l'impression que...Tu te foutais de moi il y a un instant, non ?... »

Son ton était calme...Trop calme...Ki Suk était coincé entre son corps et le mur. Il n'y avait aucun échappatoire. Au commencement, Yoon Ho n'avait pas eu l'intention de lui faire quoi que ce soit, mais avec la tournure des choses...Il se rapprocha de lui et lui empoigna la mâchoire, le faisant reculer et coller contre le mur. Ses pupilles s'étant voilées de noir, il était comme en transe. Et pourtant, il avait le total contrôle de lui-même.

Yoon Ho ;; «  Et tu sais...Je déteste ça... T'es bien provocateur aujourd'hui, le muneo... »

Il resserra un peu son étreinte, l'observant. Il avait l'impression que Ki Suk tremblait sous ses doigts. Ce n'était peut-être qu'une impression, mais à cette idée, un sentiment agréable apparut au fond de lui. Tellement grisant. Même si Yoon Ho savait qu'il n'allait rien lui fait - en tout cas, aujourd'hui... Mais qui savait ce que ressentait le jeune Muneo. Lentement, il rapprocha son visage du sien puis d'un geste vif, le lâcha. Un sourire était apparu sur ses lèvres. Quand à son regard, il le scrutait de pars et autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Ven 16 Juil - 11:20

Si le jeune homme avait pu prédire les évènements qui suivirent quelques minutes plus tard sans doute qu’il n’aurait pas répondu si amèrement à Yoon Ho, voir son bourreau si agressif avait quelque chose d’effrayant.

Son regard fixé sur l’ouvrage, Ki Suk ne se méfiait aucunement de son camarade en cet instant. Il espérait seulement qu’après sa réponse, il se lasserait de lui et déciderait de partir ailleurs pour qu’enfin il puisse se reposer dans une tranquillité sereine. Ne remarquant pas que son bourreau le fixait avec des pensées étranges il agit comme il le faisait normalement, avec une certaine élégance héritée de sa chère mère. Personne ne pouvait énoncer que les moldus n’étaient que des êtres barbares sans aucunes manières, à moins de ne connaitre rien de ce monde pourtant si merveilleux. Ki Suk ne fit aucunement attention à la remarque de Yoon Ho qui selon lui n’avait aucun sens comme son rire si soudain, les ineos étaient vraiment étranges !

Le jeune muneo sursauta légèrement lorsqu’il vit son camarade se relevait soudainement faisant grincer la chaise. Il lança un regard étonné rempli d’incompréhension dans sa direction, sa stratégie avait marché ? En avait-il eu assez de sa présence et se dirigeait-il vers la sortie ? Sans qu’il réussisse à comprendre, les évènements s’enchainèrent contre sa propre volonté. Yoon Ho se saisit de son livre, le referma subitement et le plaça sous son bras. Quelques instants plus tard, une douleur traversa son poignet et son corps se releva logiquement près de son bourreau. Celui-ci voulut ranger son livre, une justification sans doute fausse pour s’isoler et s’occuper de son cas, il s’était rebellé, principalement dû à sa mauvaise humeur et sa fatigue, Yoon Ho n’appréciait sans doute pas son comportement.

En moins de temps qu’il ne fallait pour le prononcer, il se retrouva coincé entre son bourreau et l’un des murs de la bibliothèque. L’ineo se saisit de sa mâchoire et se mit à le scruter d’un air froid et assassin, tout ça ne présageait rien de bon pour sa personne. Sa voix était calme mais il pouvait deviner ses pensées meurtrières, si Ki Suk devait répéter ces anciennes paroles, il le ferait sans aucun doute juste pour le plaisir de revoir cette scène si intéressante malgré la douleur physique qu’il ressentait. Ainsi son jeune bourreau ne supportait pas le fait qu’on remette en cause son autorité ? Un léger sourire s’afficha sur son visage malgré les quelques tremblements qui le parcouraient.

Ki Suk vit le visage de son camarade se rapprochait de lui –ou plutôt qu’il rapprochait son visage avec force- et le relâcha subitement au point que l’arrière de son crâne percuta le mur, il ne put empêcher de lâcher un léger gémissement de douleur suite au choc quelque peu violent.

Il ferma les yeux quelques secondes pour pouvoir reprendre son souffle et calmer sn rythme cardiaque, tout allait bien trop vite pour le muneo, lui qui n’était nullement habitué à être une victime de violence. Il fallait qu’il réfléchisse avant tout pour ne pas aggraver sa situation personnelle quelque peu en danger dans ces moments-là où il devait affronter Yoon Ho. Dans la position où ils étaient, Ki Suk ne pouvait même pas espérer se servir de sa baguette pour se défendre, l’ineo ne lui en laisserait pas le temps. Ses jambes n’étaient pas prisonnières mais leurs mouvements étaient limités en vue de la situation actuelle, ses pensées étaient perturbées en même temps par la douleur qui circulait dans son corps. Son seul moyen de défense était la parole en cet instant, alors il fallait réfléchir avant de prononcer n’importes quelles paroles. S’excuser, il ne le ferait en aucun cas alors selon lui, le seul moyen de s’en sortir était de continuer ce petit jeu, l’ineo n’oserait pas tant le blesser en ces lieux, il y avait bien trop étudiants, s’il en ressortait blessé cela paraitrait bien étrange.

Il rouvrit ces yeux affrontant le visage rieur de Yoon Ho qui le scrutait sans aucun gêne, tout allait bien trop vite à son goût alors il valait mieux selon lui réagir maintenant.

« Tu pensais peut-être que je n’étais qu’un muneo docile, tu t’es trompé de personne si c’était ce que tu cherchais en moi. Je te ne crains aucunement ! Tu serais incapable de faire quoi ce soit ici, ça paraitrait trop louche… »

Une légère lueur de défi traversa ses yeux malgré les quelques tremblements qui le traversaient, il voulait se montrer fort et ne devait pas flancher maintenant. Tous les deux isolés au fond d’une rangée, que donc pouvait-il craindre ? Il n’oserait jamais mettre en œuvre ces menaces, mais sans qu’il puisse comprendre pourquoi une idée saugrenue lui vint à l’esprit. Le regard de Yoon Ho sur lui depuis maintenant plusieurs semaines, la position dans laquelle ils se trouvaient, il n’oserait pas mettre en pratique ces avances, n’est-ce pas ?

Il fit disparaitre rapidement cette pensée, Ki Suk ne devait pas se montrer perturbé devant l’ineo, qui donc savait ce dont était capable ce type ! Il se mit à le fixer avec toujours ce regard de défi, si cela allait trop loin, ces forces reviendraient rapidement. Il suffisait de réfléchir pour pouvoir sortir de ce guêpier, avec un coup de poing bien placé, il y avait moyen de s’enfuir. Il suffisait d’attendre et de saisir la bonne occasion.

« Maintenant, qu’est-ce que tu vas faire ? Si tu m’agresses, n’importe qui peut le remarquer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Park Yoon Hoavatar
i

i
messages : 65
je suis ici depuis le : 10/07/2010
âge : 30
love status : Célibataire
animal de compagnie : Une vipère tachetée et noire : nani
mood : Destructrice
je me trouve ici : assit contre un arbre au bord du lac...

MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Sam 17 Juil - 10:20


Une once de courage, pour un brin de folie... Voilà ce que voulut dire Yoon Ho ce jour-là.

Lorsqu'il le lâcha, il entendit un bruit sourd qui lui était bien connu ainsi qu'un gémissement. Il releva alors les yeux pour voir que le Muneo s'était cogné la tête contre le mur. Esquissant un sourire, Yoon Ho admira la scène. Il devait ressentir une douleur lacérante car la tête était un des endroits le plus sensible... Ça fait mal, ne ? Surement un sentiment autre que celui dont tu as l'habitude, toi, plongé dans tes livres... Yoon Ho le scrutait tel un rayon X et Ki Suk dut s'en rendre compte. Le muneo releva fièrement les yeux avant de continuer sur la provocation. Espérait-il que l'ineo le laisse tranquille ainsi ? Que le fait qu'il ne pouvait faire grand chose – étant donné le lieu – le contraigne à ne rien faire du tout ? Le sourire du jeune « chasseur » s'agrandit devant cette tirade. Ki Suk était juste entrain de creuser sa propre tombe en voulant être courageux et glorieux. N'avait-il toujours pas remarqué que ce que recherchait l'ineo était justement cet « impossible », « l'infaisable »...Toutes ces choses interdites l'attiraient au contraire...

Une lueur de défi traversa le regard du jeune...Courage ou folie....cela dépendait du point de vue de la personne. Les yeux de Yoon Ho se posèrent sur le corps de Ki Suk, tremblant et tellement proche. Ce fut une douce alternative qui se glissa peut à peu dans son esprit. Un demi-sourire se figea sur ses lèvres. Soudain, comme pour se défendre ou argumenter, le muneo reprit, lui disant qu'il ne pouvait rien faire sans éveiller les soupçons...Le regard de défi s'intensifia...

Folie...folie quand tu nous tiens...Tu pourrais nous faire passer pour des héros.

Yoon Ho se rapprocha de lui à pas de loups. Une fois à sa hauteur, il reprit sa mâchoire entre ses longs doigts fins et surement froids...Ce geste ne fut pas brusque mais incroyablement doux. Ses yeux l'examinèrent, rageurs, avant de s'attarder sur ses lèvres, tellement l'opposées...

Yoon Ho ;; « Que pourrais-je bien faire ? Ou plutôt TE faire...C'est ce qui t'inquiète, n'est-ce pas ? »

Il se colla à lui, plaquant sa jambe sur son entre-jambe, le bloquant ainsi de tous gestes. Un sourire carnassier vint effleurer ses lèvres. Doucement, il s'approcha jusqu'à sentir le souffle du muneo puis il lui dit d'un ton sec et sans équivoque.

Yoon Ho ;; « Certes, tu m'étonnes aujourd'hui, mais si tu veux jouer cette carte avec moi, il faudra en assumer les conséquences...Et ne crois pas que cet endroit m'arrêtera... »

Chance...Chance, quand tu nous quittes...C'est pour toujours... »

A-t-il si peur de lui ? Et pourtant, il n'était pas le grand méchant loup, mais parfois, lorsqu'on le retranchait jusqu'à un certain stade, cela ne pouvait qu'être inévitable. Mais après tout, le jeune muneo ne demandait pas grand chose n'est-ce pas ? Il soupira en entendant ses pensées...Venait-il d'avoir une once de culpabilité ou même d'amabilité...? Il ricana intérieurement. S'il continuait sur ce chemin, il allait devenir un bon petit samaritain n'est-ce pas ?
Son souffle s'accéléra lorsqu'il posa un chaste baisé dans le cou de Ki Suk, s'y attardant un instant ...Le corps entier du muneo se raidit, ce qui le fit sourire...

Il se détacha de lui avant de s'asseoir sur la table, à côté du livre.

Yoon Ho ;; «  Ah...Que vais-je faire de toi ?...puis il ajouta après un court instant, et n'essaies même pas de t'enfuir, tu ne pourrais pas faire un mètre... »

Rebelle, attirant et tête de mule. Il agrippa son col avant de l'attirer à lui...Il se retenait de faire quelque chose...Étonnant n'est-ce pas ? Ses yeux plongèrent dans les siens pour sonder son âme...Alors...Allait-il la vendre au diable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Mar 20 Juil - 2:51

Quoique puisse vouloir montrer Ki Suk, il ne pouvait empêcher de laisser paraitre un regard quelque peu effrayé suite aux derniers évènements. Son camarade était bien trop entreprenant pour son propre bien, Ki Suk n’avait jamais été un seul instant intéressé dans sa vie par l’interdit pour répondre à une curiosité quelconque ou une juste envie. Il faisait parti des élèves types de la maison des muneos, d’ailleurs le jour de sa répartition la sirène n’avait pas un seul instant douté de sa nature l’envoyant directement chez eux. Sa personnalité et ses traits de caractères ne pouvaient le mener qu’en ces lieux.

Les paroles du jeune étudiant ne semblèrent aucunement impressionner Yoon Ho à sa plus grande surprise. Au contraire, celui-ci s’était rapproché de lui attrapant son visage doucement presqu’avec tendresse, son rythme cardiaque s’accéléra doucement lorsqu’il le vit fixer ses lèvres. Il n’écoutait que peu ces paroles étant bien trop préoccupé par les actions possibles de son adversaire, il fallait toujours réfléchir avant d’agir, réfléchir rapidement avant de ne plus pouvoir revenir en arrière. La jambe de celui-ci se plaqua contre son entrejambe pour le bloquer, il ne réprimer un frisson à ce contact si soudain. Tout cela allait bien trop loin mais peut-être fallait-il se saisir de l’occasion, non ?

Son corps ne put s’empêcher de se raidir lorsque son bourreau posa chastement ses lèvres à la base de son cou pour lui offrir un baiser, son rythme cardiaque s’accéléra subitement à ce contact. Le jeune muneo ne s’était jamais préparé à un tel revirement de situation, maintenant, il n’y avait plus aucune échappatoire. Dans la position actuelle, il ne pouvait aucunement se défendre et comportement de Yoon Ho ne l’aidait aucunement, il était réellement trop entreprenant à son goût. Comment pouvait-il donc s’en sortir avec un minimum de blessures ?

Le jeune homme crut un instant que sa situation s’améliorait lorsque Yoon Ho le relâcha pour venir se poser sur l’une des tables mais ces paroles lui firent perdre rapidement ces quelques espoirs. Il posa machinalement sa main droite à l’endroit où son bourreau avait posé ses lèvres, comme s’il on l’avait brulé.

Quelques instants passèrent avant qu’il ne soit replongé dans le même tourment, il fut de nouveau tiré vers le jeune homme sans qu’il puisse faire quoi ce soit pour se défendre. Cette situation lui posait réellement problèmes ! Il ne pouvait cesser néanmoins de fixer le regard de Yoon Ho, celui-ci semblait ne pas vouloir quitter le sien. Ce fut à cet instant qu’une idée lui traversa l’esprit. Son bourreau voulait jouer avec lui n’est-ce pas ? Dans ce cas, il y jouerait lui aussi jusqu’à saisir la bonne occasion. Un léger sourire carnassier se dessina sur son visage avant de lâcher quelques mots qui pourraient sans doute surprendre son camarade.

« Et si je n’avais aucunement envie de m’enfuir ? Et si j’avais envie de continuer ? »

Il laissa passer quelques secondes avant de rapprocher subitement son visage de celui de l’ineo avec toujours ce même sourire jusqu’à être quelques centimètres de ces lèvres. Malgré la prise de son bourreau sur son col il réussit à poser ces lèvres sur celle de son camarade. Surprendre l’ennemi pour pouvoir mieux le contrôler. Le jeune homme se sachant bisexuel ne fut aucunement répugné par le fait d’embrasser son camarade –qui était loin d’être moche-, la seule chose qui le gêna sans pour autant le montrer était bien la personnalité qui ne l’intéressait aucunement.

Il recula légèrement la tête avant de prononcer quelques mots :

« Alors ? Maintenant qu’est-ce que tu vas faire ? Tu ne vas pas abandonner, n’est-ce pas ? »

Son sourire fixé sur son visage, si tout marchait correctement, son plan pourrait se mettre en place et il pourrait s’en sortir avec le moins de blessures possible. Dans quelques minutes, tout se passerait comme il le voudrait et sans qu’il n’agisse directement son calvaire serait terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Park Yoon Hoavatar
i

i
messages : 65
je suis ici depuis le : 10/07/2010
âge : 30
love status : Célibataire
animal de compagnie : Une vipère tachetée et noire : nani
mood : Destructrice
je me trouve ici : assit contre un arbre au bord du lac...

MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   Dim 15 Aoû - 23:24


Après ses paroles, le muneo posa machinalement sa main à l'endroit où les lèvres de Yoon étaient, il y a de ça, à peine quelques secondes. L'ineo amusé le regarda faire, un sourire des plus étrange étirant ses lèvres. Puis après un instant, installé sur la table, il prononça quelques paroles avant de l'attirer à lui. Son regard s'ancra dans celui de Ki Suk. Ce dernier eut un sourire carnassier avant de lâcher ces quelques mots.

Ki Suk ;; « Et si je n’avais aucunement envie de m’enfuir ? Et si j’avais envie de continuer ? "

Si Yunho fut surpris, personne ne pu le voir. Son visage était neutre, pareil que précédemment à la différence près que son œil brillait plus. Il avait cette aptitude à cacher ses sentiments. Ce qui était très souvent utile. Toujours froid et distant. Le muneo le provoquait-il simplement ou jouait-il avec lui ? Après réflexion, les deux possibilités n'étaient pas loin l'une de l'autre.

Soudain, le jeune se rapprocha vivement de lui et posa ses lèvres - Oh combien douce - sur celles de son ravisseur qui le tenait toujours par le col. Le contact était froid, fait comme par obligation...Mais Oh combien agréable. Après un instant, il se recula et lui dit.

Ki Suk ;;« Alors ? Maintenant qu’est-ce que tu vas faire ? Tu ne vas pas abandonner, n’est-ce pas ? »

S'il avait été naïf et brutal, il lui aurait sauté dessus, lui faisant comprendre qu'il était dorénavant à lui...Que le muneo n'avait plus aucun échappatoire...Mais malheureusement pour le Ki Suk, Yoon Ho n'était pas de ces jeunes Ineo insouciants. Personne ne le remarquerait mais, ses actions étaient toujours au préalable étudiées ...C'était pour cela que jamais il ne se faisait attraper...alors c'est tout naturellement que quelque chose dans la voix du muneo, ainsi que son sourire, le fit se retenir. Lâchant doucement son col, il lui fit croire que sa victoire était proche. Soudain, Yoon Ho lui empoigna la mâchoire, fortement, ancrant ses yeux dans les siens.

Yoon Ho ;;" Tu me crois si dupe que cela ? Un petit rire s'échappa de sa gorge. Rauque, menaçant. Intelligent comme tu es...Et distant comme tu étais il y a de ça quelques minutes...Je trouve tes paroles bien bizarres..Se rapprochant de son oreille, il lui chuchota. Ce n'est pas une attitude pour un muneo...Tu prépares quelque chose...N'est-ca pas ?

Son regard était ancré dans le sien. Il pouvait sentir le souffle de son compagnon sur ses lèvres et il devait avouer que cette situation était très tentante...Il soupira avant de détourner le regard. Il ne devait pas perdre le contrôle de la situation, ne serait-ce qu'une minute.

Se levant de la table, il se mit dos au muneo. Peut-être qu'il espérait à cet instant que l'ineo allait partir et le laisserait tranquille. Mais ce dernier avait bien d'autres plans en tête. Au bout d'un instant, il se retourna rapidement vers Ki Suk et le plaqua contre le mur. Il plaqua son corps sur celui du muneo pour l'empêcher de bouger et mit son bras sur son cou. Totalement immobilisé. Parfois les techniques moldus étaient le bien venus.

Yoon Ho ; " Ce que je vais faire ? Oh mais devine le un peu...Et toi ? Que vas-tu faire maintenant ?'

Il savait que la situation n'était plus comme le muneo le voulait...Enfin, il l'espérait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: On peut toujours rêver || PV yoon ho   

Revenir en haut Aller en bas
 

On peut toujours rêver || PV yoon ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Quatrième Étage :: Bibliothèque-