AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tell me it was a mistake {Ji Eun ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lee Jun Baeavatar
y

y
messages : 59
je suis ici depuis le : 02/07/2010
love status : Blablablaaaaa èé
animal de compagnie : Un iguane prénommé Jookie
mood : So f*cking fantastic
je me trouve ici : Sur le terrain de Quidditch

MessageSujet: Tell me it was a mistake {Ji Eun ♥   Dim 25 Juil - 3:47

Selon Jun Bae, il n’y a pas plus belle chose que l’amitié. Oh bien sûr l’amour est pas mal dans son genre mais qu’est-ce au fond si ce n’est une amitié intensifiée. Il y croyait lui. Il croyait aux autres, en la bonté de l’être humain. Naïf? Trop vieux jeu? Peut-être, tout dépend de votre avis sur la question. Pour lui c’était clair: rien ne vaut une bonne vieille amitié. Confiance, sincérité, moments complices et toutes ces autres réjouissances. La question qui vient alors à l’esprit demeure: s’il estime tant l’amitié, pourquoi pas l’amour? Savoir ce qui se cache derrière cet air désinvolte à chaque fois le sujet évoqué? Certaines pourront vous le dire. Jun Bae est un grand timide. Vous ne voyez toujours pas le rapport? Patience, j’y arrive. Qui dit timidité implique une gêne conséquente et chez Jun Bae ça se traduit par l’acte d’ignorer. Les filles avec qui il est sortit ont beau le qualifier de petit ami exemplaire, gentleman, romantique, attentif, câlin, protecteur et d’amant expérimenté; elles sont toutes d’accord sur un point: une fois l’idylle finie, vous êtes invisible à ses yeux. Bien loin d’une attitude méprisante, en réalité il fuit car trop gêné. Avoir partagé des moments si intimes et pouvoir se dire « amis » après, c’est trop dur pour lui. Les images du temps passé ensemble lui reviennent en tête si bien que se comporter naturellement relève de l’impossible. Complexe? Pénible? Vieux jeu? Plutôt oui, mais je vous rassure, Jun Bae s’assume parfaitement. Pourquoi changer une équipe qui gagne? Oui enfin, ça c’était valable jusqu’à il y a un mois. Perdre une de ses plus grandes amies à cause de quelques verres en trop avait de quoi le perturber. Peut-être ferrait-elle exception à la règle, qui sait?!

Dire qu’avant il pouvait penser à elle, le sourire aux lèvres et les yeux pétillants de malice. Elle était si particulière. Comme une complice avec laquelle il faisait les pires bêtises. Amusante, dynamique, souriante, tout pour les unir dans une belle et longue amitié. En théorie oui. À présent, dès qu’il repensait à elle ce n’était plus leurs moments complices qui lui venait en tête mais bien cet acte irréparable. Jun Bae avait beau s’interdire d’y penser ou encore tout faire pour oublier, rien ne fonctionnait. À croire qu’il était condamné à revivre leurs ébats dès que son esprit dérivait vers elle. N’importe quel Don Juan sans scrupules aurait apprécié ces visions. Pour Jun Bae la même phrase tournait dans sa petite caboche: « C’était ton amie. ». C’était, car depuis qu’ils avaient couchés ensemble, le jeune homme refusait de lui adresser la parole. Il l’ignorait, comme toutes les autres, incapable de dépasser la gêne provoquée par ce qu’ils avaient fait sous l’influence de l’alcool. Terrible, voilà le mot qui qualifiait le mieux cet acte commit. En soit, Jun Bae mentirait s’il affirmait ne pas avoir aimé mais au final, c’était ni plus ni moins qu’une catastrophe. Le goût de ses lèvres, de sa peau, sa douceur incomparable, le son si délicieux de ses gémissements, toute la passion dont-ils avaient fait preuve. C’était comme si tous deux avaient attendu cet instant depuis le début. Ça lui avait paru si… Naturel. Tous ces baisers, ces caresses, la découverte de ce corps, les préliminaires ardentes. Certes il était loin d’être un amant timide sans imagination mais de là à prendre tant de libertés avec une amie. L’alcool ferrait-il voler en éclats tous ses principes? Il faut croire vu la passion dont il avait fait preuve.

Hanté par ce « simple acte » qui pour beaucoup de garçons serrait juste un bon moment dont il vaut mieux éviter de parler, Jun Bae ne parvenait à réellement s’en remettre. Comme d’habitude, il rejetait la faute sur lui. S’il n’avait pas bu ce ne serrait jamais arrivé. Quel imbécile! Il connaissait sa faiblesse par rapport à l’alcool alors pourquoi…? Toutes ces questions qui se bousculaient sans cesse dans sa tête, toutes ces éventualités qui auraient pu changer le cour des choses. Oui, il avait fait une belle erreur mais il allait falloir qu’il s’y fasse. Une tâche extrêmement dure pour lui. Je vous rappelle qu’on parle de Jun Bae là, ce garçon pour qui l’amitié compte plus que tout. Celui qui serrait prêt à donner sa vie pour sauver ceux qu’il aime. Fou? C’est sûr, il l’est, du moins le strict minimum. Une chose est sûre, il semblait le devenir à chaque fois qu’il se réveillait en sursaut. Ça le poursuivait jusque dans son sommeil, un véritable cauchemar et c’est peu dire. Qu’il en rêve c’était une chose, mais que ça le mette dans un état d’excitation sans précédent s’en était une autre. Non mais sérieusement il n’y pensait pas! Rêver d’elle de cette manière, il y avait un truc qui tournait pas rond chez lui. De longs râles d’agacement quittaient toujours ses lèvres au réveil de ce rêve. Frustré et en colère contre lui-même il n’avait d’autre choix qu’une bonne douche froide. Peu importe l’heure de la nuit ou du jour, il n’y avait que ça qui le calmerait. Le soucis c’était la dépression dans laquelle ça l’avait mit. Perdre Ji Eun n’était pas facile à encaisser alors comme à chaque fois que quelque chose n’allait pas, il dormait. Pas génial dans ce cas mais il subissait. Quand d’autres se goinfrent ou se dépensent pour se changer les idées, lui dort. Malheureusement, dans le cas présent ça ne servait qu’à remuer le couteau dans la plaie. Il était gâté.

Aujourd’hui non plus n’avait pas fait exception. Toujours ce même rêve, cette frustration doublée de colère ainsi que toutes les répercutions que ça avait. Si Jun Bae était adorable quand tout allait bien, il était invivable dans le cas inverse. Pas besoin de le connaître depuis l’enfance pour le savoir, il suffit de l’observer. Sourire restait le mot d’ordre mais il avait beau se forcer, son regard triste et mélancolique le trahissait toujours. Heureusement il n’y avait personne pour se frotter à lui dans ses moments là. Oh bien sûr ce chien de Min Seok faisait exception mais c’était un cas à part sur lesquels il ne préférait surtout pas s’attarder. Il n’avait pas besoin de déprimer un peu plus en pensant à ce jeune homme qui l’énervait tout en l’attirant de façon particulièrement agaçante. Là aussi y a un truc qui va pas. Lui, attiré par un homme? Min Seok en plus. Non, impossible, du moins il tentait vainement de s’en convaincre. Peine perdue, enfin, c’est déjà une autre histoire. Bien que ça n’avait rien de bien agréable, autant se concentrer que sur une chose à la fois, c’est toujours ça et puis c’est histoire de limiter la casse. Une méthode vouée à la réussite bien que ça n’arrangerait pas son état. Encore autre chose. De toute façon, comment se montrer indifférent à la perte d’un ami? Il n’y a que les montres ou les menteurs capables d’une telle chose. Jun Bae ne lui avait jamais mentit, il s’était toujours montré honnête envers elle. Tous les « Je tiens à toi. », « Je t’adore. » ou « Tu comptes énormément pour moi. » étaient sincères. Comment pourrait-il ne rien ressentir après l’avoir perdu? Jun Bae n’était pas un monstre non plus, normal que ça lui fasse de la peine.

Par chance ils étaient en vacances, le blond la voyait donc moins souvent et comme il l’évitait, les chances de la rencontrer au détour d’un couloir se retrouvaient minimisées. Plutôt pitoyable et gamin comme réaction mais il imaginait mal son attitude s’il venait à la croiser. Les rares fois où c’était arrivé, le simple fait de sentir son regard l’attristait. Il n’avait qu’une envie: remonter le temps et venir l’enlacer avec toute la tendresse d’un ami. Beaucoup lui avait demandé plus d’une fois si après ça il n’envisageait pas la possibilité de sortir avec elle. Non mais sérieusement, vous les imaginez ensemble. Jun Bae refusait l’idée. Même si dans son esprit l’amour ne venait pas en un clin d’œil, il ne pouvait se résoudre à mettre fin à leur amitié. Bien que dans l’immédiat la situation ne paraissait pas propice à un dialogue, il ne perdait pas espoir. C’était une grossière erreur qui ne devait pas affecter ce lien les unissant. Ji Eun pensait sûrement la même chose avec tous ces regards insistants qu’elle lui lançait. Il espérait de tout son cœur. Il ne lui manquait plus que le courage pour passer outre les évènements. L’objectif du jour: essayer d’accepter ce qui s’est passé. Voilà ce que s’était fixé Jun Bae en se levant. Ça ne pouvait plus durer. Se laisser abattre n’était pas une solution, il se devait de prendre les choses en main. Déterminé, il passa une grande partie de sa journée à l’extérieur. Entre entraînement de Quidditch, ballade au bord du lac et dans les grottes en compagnie de son iguane Jookie. Une bonne façon de se changer les idées tout en y réfléchissant calmement. Conclusion de cette longue et chaude après-midi? Dodo. Non plus sérieusement il parvenait à regarder les choses en face: plus question de cacher la chose, honteux de ce qu’ils avaient fait. L’admettre était un bon début. Prochaine étape: l’accepter. C’était pas gagné mais il avait la volonté, un bon début.

C’est satisfait de lui que Jun Bar se coucha aux environs de dix sept heures après avoir trouvé une invitation sur son lit. Les fêtes devenaient monnaie courante l’été et en tant que capitaine de l’équipe yongwang il y était souvent convié. Tout de même pas sûr de s’y rendre, il s’endormit un peu plus serein que d’ordinaire. Il y avait de sérieux progrès dans l’air. Toutefois, il aurait du se douter que ses rêves ne changeaient pas pour autant. Une fois de plus il se réveilla en sursaut, les yeux hagards et le souffle court. Il allait bientôt redouter d’aller se coucher. Exaspéré, un long râle quitta ses lèvres tandis que sa main gauche glissait dans ses cheveux blonds. Il n’y avait pas pire sensation que de se réveiller, excité après avoir rêvé d’une amie. Ça n’était pas un songe ordinaire, il était humain qui plus est mais tout de même. Pour Jun Bae c’était pas normal. Il ne devait pas se réveiller dans cet état, voilà son point de vue. D’un geste orageux il écarta le drap de sur son corps à demi nu et posa pieds à terre. Un nouveau soupir lui échappa, mains sur le visage, coudes appuyés sur les cuisses.
Te laisse pas abattre Jun! Fighting!
Un hochement de tête pour se donner du courage et il se leva. Direction les douches. C’est en simple jogging noir et en débardeur blanc qu’il s’y rendit. À vrai dire, s’il y retournait pour la seconde fois aujourd’hui c’était plus histoire de faire passer les résidus qu’avait provoqué son rêve. Il lui suffit de dix minutes pour retrouver un état « normal » et pouvoir passer à autre chose. Comme soulagé, il retourna à sa chambre tout en séchant machinalement sa chevelure couleur blé. L’air ailleurs, il fut ramené à la réalité par un Jookie mollement installé sur son lit, l’air continuellement blasé. Allez savoir pourquoi, cette simple vision fit beaucoup rire notre capitaine. Finalement il n’avait pas si mal choisit. Certes, un iguane est loin de vous apporter tout l’amour et l’attention d’un chat ou d’un petit chien mais Jookie lui avait tapé dans l’œil. Faut dire que ces bêtes là ont une classe incontestable. En un sens il cherchait à être comme lui. Non pas vert et écailleux mais plutôt avec du style et une attitude désinvolte.

Ce soir était l’occasion idéale. Qui dit vacances dit possibilités de s’habiller librement. Enthousiaste, il sélectionna un ensemble noir. Tee-shirt avec un col en V prononcé, pantalon à motifs blanc discrets moulant, veste noire à manches courtes et une paire de boots sombres. Le tout tranchait à merveille avec ses cheveux clairs. Il ne manquait plus que quelques accessoires et un peu de noir sur les yeux pour parfaire sa tenue. Face à son miroir il s’inspecta de la tête aux pieds et un large sourire satisfait fendit son visage. Il était fin prêt à passer une excellente soirée. C’est au dernier moment qu’il regarda l’heure et le lieu indiqués sur l’invitation. M*rde… La salle commune des Geobuk. Ça le poursuivait. Maintenant qu’il s’était préparé pour il n’allait pas bêtement rester ici. Qui plus est, Min Seok risquait de lui tomber sur le poil et il ne le lâcherait plus. Cette simple pensée parvint à le convaincre et d’un pas déterminé il quitta le dortoir puis la salle commune. Le tout c’était de s’amuser sans trop penser à qui il pourrait croiser lors de cette fête. S’amuser, juste s’amuser. Il eut un long soupir nerveux en descendant à l’étage du dessous. Faire preuve de self-control allait être primordial d’autant plus que le scénario se répétait. Petite nuance ce n’était pas Ji Eun qui l’avait poussé à venir mais tout de même. Ça serrait un signe? Tout allait s’arranger, ou empirer? Jun Bae croisa les doigts en priant un dieu auquel il ne croyait pas pour que tout aille mieux. Il serrait très vite fixé mais redoutait cet instant. Presque réticent à faire un pas de plus, il dut se faire violence, prenant sa peur à bras le corps. Si après ça on osait lui dire qu’il ne faisait pas d’efforts pour arranger les choses, croyez moi, il ne se laissera pas faire. Ainsi, malgré ses inquiétudes il passa la porte de la salle commune, rejoignant les élèves conviés à la fête.

Presque instinctivement il se rua vers le buffet et avala une mixture étrange au goût fort et amer. Vu sa grimace, il s’agissait d’un mélange alcoolisé. Oh et puis tant pis! Il était là pour se changer les idées et s’amuser. Pourquoi se gêner? Seulement dix minutes plus tard, il en était déjà à son troisième verre, souriant à tout va et discutant joyeusement avec plusieurs membres de la maison Yunikon. En fin de compte il avait bien fait d’être venu, ça lui changeait les idées et rien de tel pour se détendre. Bien entendu, lui qui tenait mal l’alcool buvait un peu trop. Pour l’instant ça allait encore, il tenait debout , marchait droit et n’avait pas la tête qui tournait, c’était même trop beau pour être vrai. Une potion? Qui sait, peut importe à vrai dire, Jun Bae n’allait pas s’attarder sur ce détail. Concentré à s’amuser, le blond allait d’amis en amis et se faisait plusieurs connaissances. Ce genre de soirées était un vrai bonheur pour le grand fêtard qu’il était. Rencontrer des gens était une chose qu’il appréciait plus que tout, l’occasion rêvée. Malheureusement, cet état de « grâce » finit bien vite. En retournant se chercher un verre, Jun Bae eut le malheur d’apercevoir Ji Eun. Immédiatement il tourna la tête à l’opposé et grimaça. Il laissa échapper un faible juron en fermant les yeux. Bon sang, il avait fallu que parmi tous ces étudiants il la voit. D’un autre côté, fallait s’en douter. Il était dans la salle commune de sa maison, les chances de l’apercevoir étaient plus que probables. Un nouveau soupir quitta ses lèvres avant qu’il avale un nouveau verre en grimaçant. Combien ça faisait en tout? Jun Bae avait arrêté de compter… Bien malheureux.

Il lui suffit d’une heure et demie de plus pour être complètement saoul, enfin, pas au point d’agir de façon inconsidérée. Si c’est pas malheureux, ne plus parvenir à marcher droit à tout juste vingt deux heures passé. Quoi qu’il en soit, à part cet « incident » la soirée avait été plutôt réussie à son goût, mieux valait partir avant qu’il n’arrive vraiment quelque chose. C’est donc d’un pas chancelant qu’il quitta la salle commune. Jun Bae s’accorda un instant durant lequel il s’adossa au mur pour souffler. Les yeux clos et la tête basculée en arrière il reprenait de son mieux ses esprits. Bien que tout embrouillé, le blond tentait de dissiper de lui-même les effets de l’alcool, pas facile sans baguettes. Ce fut après plusieurs minutes qu’il se décolla du mur pour essayer de retourner à son lit, ça n’allait pas être une tâche facile vu son taux d’alcool dans le sang. D’un pas chancelant il commença à avancer, pas bien sûr de lui. Il suffisait qu’il tangue un peu trop pour se casser la figure et fier comme il est, impossible que ça lui arrive ou plutôt qu’il le permette. Vous imaginez un peu l’image que ça donnera de l’équipe de Yongwang? Il ne pouvait pas se le permettre. Très vite, il fut rattrapé par l’effet de ces boissons qu’il avait ingurgité goulûment et heurta un mur. Par automatisme sa main se porta sur sa hanche devenu douloureuse après cette rencontre brutale. Il allait avoir du mal à monter jusqu’au cinquième. Son regard commença à chercher un lieu de repos où il pourrait cuver en paix et repartir plus tard. C’est là qu’il aperçu l’atrium. L’endroit idéal! Le lieu où il pourrait dormir en paix sous un arbre. Toujours aussi maladroit sur ses jambes il parvint tout de même à y pénétrer et s’enfonça dans ce semblant de parc éclairé par la lumière de la lune. Il ne prit pas le temps d’admirer le spectacle et trouva le plus vite possible l’arbre qui l’accueillerait pour la nuit. Une fois adossé contre un tronc, ses yeux se fermèrent par automatisme, stoppant ainsi cette désagréable impression que tout tournait autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tell me it was a mistake {Ji Eun ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Troisième Étage :: L'atrium-