AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Infieri ~ Eun Shi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hanae Erikaavatar
i

i
messages : 7
je suis ici depuis le : 02/08/2010
love status : Célibataire~
animal de compagnie : Une vipère.
mood : Exténuée.
je me trouve ici : Chambre.

MessageSujet: Infieri ~ Eun Shi.   Jeu 5 Aoû - 8:36

Minuit passé – Salle commune des Ineo, Sous-sol d'AKIWA.

    La salle était vide, seule Erika était encore réveillée, comme d'habitude. Cela faisait déjà cinq ans qu'elle était dans cette maison et qu'elle n'avait toujours pas accepté la décision que Jimmy l'Octopus avait pris. Elle trouvait les Ineos trop présomptueux et n'aimait pas leur présence. Elle restait donc généralement seule pendant les pauses à l'extérieur de l'enceinte de l'établissement. Beaucoup aurait trouvé cette situation difficile, mais elle était habituée à la solitude et s'y complaît. Elle n'était pas le genre de personne a vouloir attirer l'attention ou être entourée. De toute façon, elle était bien trop sérieuse, on ne la voyait jamais rire. Elle se contentait de sourire quand elle trouvait quelque chose de marrant – elle se moquait surtout des gens. Elle était donc devenue insomniaque et restait des nuits sans dormir, assise sur un fauteuil à lire. Ce soir, était donc sa troisième nuit blanche. Tenant un livre entre ses mains, elle lisait un livre qui retraçait l'histoire de la magie, son expansion ainsi que la fondation des écoles de magie, on y trouvait des biographies de sorciers connus, et des fiches détaillés des espèces magiques en voie disparition ou d'autres sous forme primitive. C'est avec une mine sérieuse sur le visage, qu'elle suivait des yeux chaque ligne du bouquin, trouvant cet oeuvre intéressant contrairement à la majorité des gens. Sourcils froncés, mine boudeuse au coin de la bouche, elle referma soudainement le livre et le posa sur la table en face d'elle. Ses cheveux noirs tombaient en cascade autours de son visage, se laissant emportée par le son du violon, dont elle avait emporté avec elle lors de son entré à l'école de magie, son visage se détendit. Chaque soir, on pouvait entendre dans les sous sols, une musique différente, parfois atrocement lente et saccadée comme ce soir, et des fois plus enjouée, selon son humeur en fait. Le rythme changeait selon ses pensées. Elle recrovilla ses jambes près de son corps, et posa sa tête dessus. Elle observait à présent, le bois qui s'embrasait lentement, les flammes dansantes et les braises tombés au sol, devant la cheminé.

    Presque endormie, elle sentit soudainement une peau rugueuse contre sa jambe. L'animal rampait et s'enroulait autours de sa cheville, serrant doucement sa chair qui s'empourprait de plus en plus, au fur et à mesure, qu'il y mettait de la pression. Elle ouvrit doucement les yeux, émit un faible bâillement et mit sa main devant la bouche - les bonnes manières, toujours. Un sourire apparut, doux et presque invisible, elle soufflât d'une voix faiblarde : Eöl en fourchelang. La vipère réagit aussitôt, on pouvait voir sa fine langue vibrée et sifflée une phrase dans une langue que peu maitrisaient. Décidément, il la suivait partout ! Poussant un soupire, elle approcha sa main près du serpent, celui-ci desserra son étreinte et se dirigeait maintenant vers son bras et se nicha près du cou mince d' Erika. Etonnant de voir un reptile diurne encore réveillé, encore plus surprenant de le voir aussi docile. Si seulement, il l'était tout autant avec les autres, il avait tendance à montrer ses crocs trop facilement. Elle n'allait pas dormir ce soir non plus, vraisemblablement. Elle se leva, et sortit dans les couloirs, il n'y avait personne. Cela ne lui surprit guère, les gens ne s'aventuraient pas içi. Hmph, comme s'ils pensaient vraiment qu'il y avait encore des bandits entre ces murs. Affligeant. Elle avait vu quelques fois des Yongwang venir en ces lieux, malheureusement ils n'étaient pas resté s longtemps, c'était d'un ennui. Les journées se ressemblaient : elle se levait, faisait sa toilette, déjeunait, suivait les cours; écoutait les professeurs, puis passait la nuit à écouter de la musique, et essayait de se distraire du mieux qu'elle pouvait. Seule une personne arrivait à la dévergonder quelques instants et lui faisait oublier cette monotonie mortelle. Une personne dont elle n'avait rien en commun, si ce n'est une enfance partagée ensemble, liée par leurs familles.

    Et là voilà, attendant cette personne. Elle n'était pas dans les dortoirs, probablement sortie comme d'habitude. Allez savoir, ce qu'elle faisait en ce moment. Erika était patiente, et heureusement pour elle. Enfant, sa mère lui avait habitué au situation grotesque et loufoque, son père quant à lui essayait de retenir cette-dernière, en vain. Quand on naît dans ce milieu, plus rien ne vous étonne. Du moins c'est ce qu'elle pensait avant de voir ce que Eun Shi était devenue. Qui aurait pu croire qu'une gamine si innocente allait devenir Lilith en personne. Elle ne comprenait pas son engoumant au plaisir de chair, avait-elle vraiment besoin de copuler tous les soirs avec des compagnons différents ? Pff, elles n'avaient vraiment rien en commun, si ce un caractère moqueur, et magner l'art de cracher du poison au bon moment, et de façon brutale; la douleur y est plus intense. C'est sûrement pour ce trait de caractère qu'elle a été envoyée chez les ineo, elle préférait appeler ça de l'orgueil, plutôt que de la méchanceté; elle ne voulait se soumettre à personne, et aimait les déstabiliser. Elle affichait un regard moqueur qui transpercerait le corps de n'importe qui , quand elle vous avait pris pour cible. Ce qui était étrange est qu'elle tenait cela de personne, elle n'eut aucune pression familiale, aucun antécédent qui pouvait expliquer son comportement. L'air était maintenant froid, une fenêtre était ouverte dans les couloirs, elle se dirigea vers elle, et la ferma avant de retourner dans la pièce pour se réchauffer. Elle regarda l'heure : Une heure et demie du matin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Choi Eun Shiavatar
i

i
messages : 68
je suis ici depuis le : 06/07/2010
âge : 28
love status : SINGLE
animal de compagnie : Une Chouette, Talj.
mood : Massacrante.
je me trouve ici : par choix.

MessageSujet: Re: Infieri ~ Eun Shi.   Jeu 19 Aoû - 1:17

    Minuit Passé ▬ Dortoir d’Eun Shi, Erika & 2 autres folles.

    Le clapotis intempestif de cette goutte d’eau allait la rendre folle. Les yeux grands ouverts, fixant le plafond avec une insistance presque troublante, voir même inquiétant, Eun Shi était dans une période d’insomnie chronique. Non pas que cela était présent en elle depuis longue date, mais elle était une habituée. Ne parvenant pas à fermer l’œil depuis deux jours, -ou peut-être trois, elle ne savait plus- , elle avait appris à reconnaître les moindres petits détails de cette pièce étroite. De u moindre trou dans le mur par lequel les insectes nocturnes y avait élus domicile, jusqu’à la moindre lézarde sur le plafond cireux. Et c’est dans une sourcillement sceptique qu’elle attarda son attention sur une fissure qui commençait peu à peu à s’émietter. Et c’est avec irritation qu’elle constata que cette école était l’une des plus prestigieuse, mais l’état du dortoir, ou du plafond du moins, venait contredire la notoriété de l’établissement. Il ne manquerait plus que le plafond s’écaille et que la poussière et la peinture lui retombe dans les yeux, ça serait le pompon. Alors que ses yeux, plus qu’habituée à la pénombre de la pièce s’attardait sur le lit vide d’Erika, Eun Shi songea aux évènements de la semaine. Cette dernière avait convaincue son amie, en remuant ciel et terre -et force de persuasion agrémenté d’un soupçon de manipulation- de se trouver un cavalier pour aller au bal de la rentrée. Geste noble de la part de la jeune coréenne me direz-vous, mais ironie du sort fait qu’elle-même n’assistera pas à ce bal. Elle n’osait même pas imaginer la réaction de son amie, quand celle-ci apprendra la nouvelle, elle ne serait pas apte à rire de ses regards noirs et échapper à l’attaque venimeuse de sa vipère Eöl. Soit, elle pourra la maudire à sa guise, mais il est clair que si la coréenne avait pu faire autrement, elle l’aurait fait. Une raison personnelle la forçait à rentrer chez elle au lieu de se trouver un bel homme avec qui danser sur la piste, l’enlacer et valser dans une robe somptueuse qu’elle aurait choisis avec minutie afin d’être la plus belle, et surtout en harmonie avec son soupirant. Mais rêver à cette soirée ne servirai à rien, sauf à lui peser sur le cœur, et si elle pouvait s’abstenir de ressentir du regret, ça serait bien.

    Ploc ! C’en était un de trop. Elle se sentait comme sur le point de se rompre. Les yeux à la limite de sa chair, elle avait mal à ces derniers, ça lui picotait, et des larmes d’une amertume si douloureuse se versa sur ses joues charnues, suivantes toutes un sillon commun, qu’elle avait la désagréable sensation de sentir ses joues s’embraser à chaque passage d’une nouvelle perle de larme. Ahurie de voir qu’elle se laissait autant aller, elle essuya le flot d’un revers de main rapide, avant de respirer une grande bouffée d’air. Non pas que pleurer était honteux pour elle, mais pour une raison inconnue, elle ne pouvait le concevoir. Alors que son esprit débordait de pensées plus ou moins joyeuses, elle décida dans un soupir imperceptible de se lever et se balader un peu dans les couloirs. Après tout, Eun Shi avait le talent que sa mère lui avait légué à la naissance de se métamorphosé en n’importe quelle personne, ou encore se rajouter un nez de canard, ou autre chose farfelues pour amuser la galerie, quand elle avait l’occasion pour s’adonner à cette pratique, elle ne se faisait pas attendre. Habituellement possédée de sa frénésie qui faisait d’elle une personne hyper-active, Eun Shi commençait à se demander si son insomnie n’était pas un symptôme d’une éventuelle baisse de morale progressive. Il est clairement vrai que depuis que la jeune coréenne avait reçu la lettre parlante, une beuglante, de la part de ses parents en plein déjeuner dans la salle à manger devant toute l’école, il est compréhensible de constater que ça laisse un froid ainsi qu’un soupçon d’amertume, aigre douce de la rancune qu’elle ressentait envers ses parents.

    C’est avec la tête peuplée de tracas qu’elle descendait les escaliers du dortoir, la main sur la rambarde de marbre blanc. Une fois au bas des marches, elle jeta un coup d’œil à sa montre, et constate avec étonnement qu’elle avait passé près d’une heure à sombrer dans les méandres de ses pensées plus tumultueuses les unes que les autres. Et c’était le visage cireux, le regard vitreux qu’elle posa son regard sur l’unique personne qui s’était posée dans la pièce, Erika. Et il était inattendu de voir Eun Shi dans un état pareil, et d’un pas saccadé, elle avança avec difficulté alors que son corps se trémoussait comme celui d’une poupée de chiffons, comme si Dieu avait pour châtiment envers Eun Shi l’avait désarticulée, pour la punir de s’adonner au fornication avec des hommes. Les yeux grands ouverts, le regard presque effaré, elle continuait d’avancer de manière presque mécanique vers son amie, n’aspirant qu’à s’effondrer au sol, et qu’elle la ramasse comme une poupée pour venir la serrer dans ses bras. Sentant le sifflement d’Eöl, la coréenne frissonna, une peur soudaine la saisissait, et dans une envie de folie, elle avait presque envie de pourfendre cette vipère qui s’entrelaçait autour de son précieux, de sa précieuse Erika. Pourtant ce n’était pas de la jalousie, c’était pire, une envie de possession totale sur son amie, que ce soit physiquement que mentalement, elle voulait qu’elle ne regarde qu’elle, de peur de ne plus exister à ses yeux. Cette crainte l’habitait perpétuellement, si bien, qu’elle faisait attention à chaque geste, chaque mot à son égard. Tout écart de conduite pourrait lui être fatal, et c’est dans cette perspective qu’elle faisait très attention à Erika, à elle, car Elle&Elle, équivaut à un plus un est égal à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Infieri ~ Eun Shi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Sous-Sols :: Salle commune des Ineo-