AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's SHOWTIME!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Yokota Kimitakaavatar
g

g
messages : 483
je suis ici depuis le : 04/07/2010
âge : 28
love status : Célibataire
animal de compagnie : Kimchi, un Jack Russel
mood : Perplexe
je me trouve ici : Au bal, avec Hye Min/ en train de m'excuser auprès de Sachiko

MessageSujet: It's SHOWTIME!!   Lun 9 Aoû - 3:34

J'aurai du mettre Dans les profondeurs abyssales | Partie 2 | mais j'ai toujours voulu mettre ce titre avec cet avatar. -_-


BIENVENUE AU PREMIER RP MULTI-PLAYERS DU FORUM
de toutes façons on avait décidé avant que les admins annoncent le bal de faire ce genre de choses rien que pour nous :P



La liste des participants : (oui, il faut une invitation pour rentrer, c'est VIP ^^)
   ■ Anzai Hikaru
   ■ Yokota Kimitaka
   ■ Shinoda Yutsuki
   ■ Lee Min Hoon
   ■ Matsuo Sachiko
   ■ Yoon Ki Suk


Les règles :
   ■ Les règles du forum concernant le contexte du jeu et l'écriture s'appliquent ici.
   ■ Réponse à tour de rôle, l'ordre sera établi par l'ordre d'arrivée.
   ■ Possibilité de partir quand on le souhaite, en respectant tout de même la deuxième règle (on peut partir quand on veux mais on ne peut le poster que lorsque c'est notre tour)
   ■ Une page Word maximum par réponse
   ■ Passer son tour quand on ne peut pas répondre relativement rapidement (on n'est pas des chiens non plus, c'est juste pour ne pas bloquer le RP indéfiniment)

/!\ Ces règles ont été lues et approuvées par les participants.


Le contexte :
Suite de Dans les profondeurs abyssales.
Hikaru entre dans la salle commune avec Kimitaka et se jette sur Yutsuki pour faire son numéro de okasan et otosan a propos de Min Hoon. Une après-midi rigolade commence alors...


IT'S SHOWTIME!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anzai Hikaruavatar
 

 
messages : 319
je suis ici depuis le : 03/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire (pour le moment è_é)
animal de compagnie : Hibou blanc : Tori
mood : Joyeux
je me trouve ici : Parc & Salle commune des Geobuk & Salle de balle

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Lun 9 Aoû - 4:23


Il n’y avait rien à redire, la descente des escaliers était bien plus agréable que la montée et il osait défier tous ceux qui disaient qu’il était un flemmard pour dire cela. Allez y vous, montez là la tour, et après vous viendrez lui dire ce qu’il en est. Hikaru comme à ses habitudes, lorsqu’il était lancé on ne pouvait plus l’arrêter. La seule chose qu’il avait en tête après cette sérieuse conversation, c’était d’amuser la galerie et rien de mieux que d’utiliser la perche que venait de lui tendre Kimi-chan : Lee Min Hoon. Oui, il n’y avait rien de mieux à faire que ça, c’était l’occasion rêvée.

Il n’était plus Hikaru mais bien la Oka-san de Lee Min Hoon, toute fière de son petit. D’ailleurs le chemin jusqu’à la salle fut plus long que prévu, il s’arrêtait à chaque fois devant un élève avec une expression de merveille, prenant les mains du dit élève en lançant : « Mon petit, mon petit, mon petit à moi est enfin devenue un homme, sa Oka-san est si fière de lui. » Les élèves avaient du le prendre pour un fou mais quand on connaissait le gus-gus ce n’était pas vraiment surprenant. Après maints arrêts, ils arrivèrent enfin dans la salle commune où chacun vaguait surement à ses occupations habituelles. Mais il fallait compter sur Hikaru pour faire une entrée fracassante et c’est ce qu’il fit. Il ouvrit la porte avec fracas et s’exclama à haute voix :

« Oto-san, oto-san ! Où es-tu ? Oka-san a une incroyable nouvelle à t’annoncer ! »

Tout le monde se retourna vers lui, plus qu’étonnés par cette entrée très spéciale mais Hikaru jouait parfaitement son rôle, cherchant du regard le fameux père de Lee Mon Hoon. Mais où se trouvait-il? Il zigzagua entre les tables à la recherche de son fameux mari. Lorsqu’il le vit gentiment installé à une table, il se dirigea tout affolé vers lui et hurla sur Yutsuki.

« Oto-san ! Faut absolument que tu entendes ça ! Notre petit…Ah notre petit…Désolée je suis tellement secouée par l’émotion, mais…alalala…notre petit est ENFIN devenu un HOMME ! Oh chéri, n’est ce pas une extraordinaire nouvelle, ne ? »

Sa voix était aussi aigüe que celle d’une femme. Il tenait son pseudo mari par les deux épaules et avait les yeux pétillants de larmes de joie. Qui pourrait croire que ce n’était que de la comédie. Oui madame, monsieur, vous devez prendre surement notre ami pour un fou, mais quand c’était l’heure de rire, Hikaru ne lésinait jamais sur les moyens.

« Lee Min Hoon, notre enfant….Ah où il est, Oka-san doit lui faire un bisou ! » Dit-il en ajoutant ses mains sur ses joues pour tenter de cacher son immense joie. Une chose était sure c’était qu’aujourd’hui, Hikaru était bien décidé à jouer le clown avec Yutsuki et il avait intérêt de coopérer tout simplement. De toute façon, on peut pas vraiment dire qu’il avait le choix, ne ?
Explications :
Japonais
Coréens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

Yokota Kimitakaavatar
g

g
messages : 483
je suis ici depuis le : 04/07/2010
âge : 28
love status : Célibataire
animal de compagnie : Kimchi, un Jack Russel
mood : Perplexe
je me trouve ici : Au bal, avec Hye Min/ en train de m'excuser auprès de Sachiko

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Lun 9 Aoû - 5:13

*Oh non, il n'avait pas le choix, surtout après cette entrée fracassante, Kimitaka en était témoin. Toutes les têtes étaient désormais tournées vers eux et certains semblaient déjà avoir compris qu'ils allaient avoir un beau spectacle made in Hikaru au dépend de ce cher Lee Min Hoon. Le meilleur ami d'enfance du comique plaignait légèrement le kouhai, s'en voulant un peu d'avoir raconté ce qu'il s'était passé dans la réserve. Mais Hikaru n'était jamais méchant dans ses blagues et ils avaient tous les deux besoin de rire un bon coup. Et comme le comique adorait partager, il en faisait profiter tous les gens présents dans la pièce, même ceux qu'il avait rencontré dans les couloirs. D'ailleurs, pour eux, Kimitaka avait du intervenir à chaque fois en faisant lâcher Hikaru les mains des interpellés et en disant :*

« Dépêchons-nous Okasan, il faut le dire à Otosan! »

*D'ailleurs, à faire cela dans chaque couloir qu'ils traversaient, tous avaient du les prendre pour des fous mais beaucoup les avaient suivi pour observer la suite des évènements. Aussi, bien que la salle commune des Geobuk était calme sans trop de monde à leur arrivée, elle se remplissait peu à peu et une étrange excitation se faisait de plus en plus sentir. Pas la peine de vous dire que certains élèves étaient partis en prévenir d'autres qu'une attraction se préparait chez les tortues. Toujours son sac sur l'épaule, l'y remettant quand il tombait sur son bras lors de ses interventions, Kimitaka suivit de près Hikaru dans la salle commune. Il put voir les têtes surprises se lever immédiatement à leur arrivée et la transformation de la surprise en plaisir.*

*Lorsqu'Hikaru trouva son « mari » et se dirigea vers lui en hurlant, Kimitaka le suivit, se mettant derrière lui. Il fit alors un signe de la main à Yutsuki pour qu'il le regarde et un clin d'œil avec un sourire amusé. Pas la peine d'être un Muneo pour comprendre ce qu'il voulait dire grâce à ces signes : salut, c'est ma faute, joue le jeu, on va bien s'amuser. Bien sûr, le fait que Lee Min Hoon soit devenu un homme laissait imaginer beaucoup de choses, surtout d'actions, pour qu'il le soit devenu, et Kimitaka ne doutait pas qu'il y aurait des esprits pervers dans la salle qui s'attendaient à des révélations croustillantes. Alors, pour réduire ces espoirs à néant afin que cela reste bon enfant, il s'adressa à l'assemblée les bras grands ouverts pour attirer l'attention et pour que Yutsuki puisse se remettre de l'arrivée brutale de ses deux compères. Il dit d'une voix forte de sorte que tout le monde puisse entendre :*

« Il marche, il parle et tient son biberon tout seul! J'en ai été témoin! Okasan est fier de son enfant. Il sait même utiliser des sorts simples et grimpe sur les meubles! »

*Il se tourna alors vers Okasan et Otosan et leur précisa, la main sur le cœur, feignant une émotion soudaine :*

« Il a même réussi à faire un Reducto, à son âge. »

*Maintenant, à Otosan de jouer. Il était clair que désormais, tout le monde allait chercher Lee Min Hoon pour dénoncer sa présence à ses parents. Simplement pour que la comédie continue. Et la seule façon qu'il se sorte de ce mauvais pas était la métamorphose : soit il était animagus, soit il était métamorphomage. Mais sans cela, il ne pouvait pas compter s'échapper. Et malheur pour lui, Kimitaka avait repéré qu'il n'était pas doué, du moins en sortilèges.*


_______________________________________________________________________________________
HS :
Code langage :
- Japonais
- Coréen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shinoda Yutsukiavatar
g

g
messages : 120
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire ...
animal de compagnie : Un Fléreur nommé Toru.
mood : Excité - dans le bon sens voyons ! -

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Lun 9 Aoû - 10:22

Spoiler:
 

iPod. Invention moldue fort intéressante lorsque l’on cherche à se créer une bulle à soi. Assis à une table, je révisais mes sortilèges, en faisant de petites arabesques avec ma baguette. Tout savoir dans cette matière était obsessionnel.

Totalement assourdi, je finis par enlever ces écouteurs qui me déboitaient les tympans, jusqu’à ce que oh miracle, Hikaru débarque dans la salle commune tel un boulet. Excité, comme d'habitude. (Je me demande d’ailleurs comment je n’ai pas fini contaminé par sa folie. Sans doute parce que j’avais à mes côtés, merci Kami-sama, ce cher Kimi-kun béni des dieux. ) Il semblait être pris d’une nouvelle lubie, encore incompréhensible pour un être humain saint d’esprit tel que moi. Heureusement, il était encore loin, ce qui me permit de rester plongé dans mes trucs.

Et là, BAM ! Un sortilège fuse accidentellement à travers la pièce. N’a-t-on jamais apprit à ce pauvre enfant qu’il ne fallait jamais hurler d’une manière aussi surprenante sur les honnêtes gens ? Kami-sama, protégez-moi de la syncope, il va me mener à la mort. Les sourcils froncés, l’air d’être totalement paumé, je le regardais péter sa crise de folie. Hein ? C’était quoi encore le trip là … Moi qui ne voulait pas être embarqué dans un énième plan foireux … Impossible à ce moment-là d’y réchapper, puisque par le plus grand des hasards, nous voilà under the spotlight ! Tout ce que j’adore ! Merci Hikaru-kun. Merci, merci. Enfin, je parlais comme ça, l’air énervé, mais en fait, j’étais totalement sur le cul, mes sourcils froncés ayant fini par être plus arqués qu’autre chose. Attiré par un mouvement derrière Hikaru-kun, je légèrement le regard. Kimitaka. Son clin d’œil me fit immédiatement retirer ce que j’avais pensé. Il n’était pas béni des dieux du tout.

Je finis tout de même par comprendre que ce qui était sensé être mon fils n’était nul autre que Min Hoon. L’absurdité de toute cette comédie me semblait soudain beaucoup moins incroyable. C’est vrai quoi, Hikaru, Min Hoon, et même ce traître de Kimitaka – ne cherchez pas pourquoi je le qualifie de traître -, tous les trois réunis … Essayant de pervertir ma pauvre âme … Tssk. Mais bon, on lâche pas ses amis, surtout s’ils vous poussent dans un précipice hein ? J’écoutais les paroles de Kimi-kun, sans pour autant le regarder. Ah, c’était donc le crime de ce pauvre petit. Oui mais … Comment ils allaient le jouer leur truc ? Aussi loin que je me souvienne, Min Hoon n’était pas assez bon en sortilèges pour se permettre de s’en jeter un … Et les méandres de la métamorphose étaient quant à eux beaucoup trop sinueux pour moi. Le problème, c’est que j’avais de piètres talents de comédien moi … Sont marrants eux.
Je me redressais alors, et passant un bras autour des épaules de ma et bien, femme. Discrètement, je le pinçais, juste pour dire « je sais pas dans quel truc vous m’avez encore fourré, mais préparez vous à être désintégrés ».

- Oh, c’est vrai ? Enfin … En même temps, vu son Oto-san, c’était tout à fait normal qu’il soit comme ça non ? Il n’allait pas tenir ça de ma petite femme chérie *lui pince gentiment la joue*, ne ?

Mais non, tu es intelligent Hikaru-kun, je le sais ! Enfin… x). Mon autre main, quant à elle, tenait fermement ma baguette. Devais-je faire quelque chose quant à la petitesse de mon fiston ?

_____________
Code langage :
Coréen
Japonais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mar 10 Aoû - 0:49

Il y avait bien des choses pour lesquelles le jeune muneo avait eu du mal à s’adapter dans ce monde, le comportement de certains sorciers surtout. Parmi les membres de sa maison, rares étaient les personnes très excentriques, lui-même ne l’était pas, il ne se considérait pas pour autant pour un introverti, il était plus un extraverti modéré. Ces sous quelques pensées que Ki Suk se dirigea vers la salle commune des Geobuk, il devait rejoindre sa meilleure amie en ces lieux pour rejoindre certaines de ses connaissance connus maintenant grâce à Kimitaka. Sortant de la salle commune avec un de ses camarades muneos en pleine conversation, il échangea pendant encore plusieurs minutes quelques mots –lorsque Ki Suk se lançait dans une quelconque discussion passionnée, il lui était bien difficile de l’en détréper et ce jour ne fut pas l’exception-. Le sujet initial de la conversation était bien évidement un élément d’un cours mais qui avait rapidement dérivé sur un quelconque point de leur vie ô passionnante de sorcier. Ce ne fut qu’au bout de 5 minutes qu’ils terminèrent de parler et qu’ils se quittèrent pour partir chacun vers une direction différente.

La salle commune des Geobuk se trouvant à l’étage inférieur, il ne mit que peu de temps à y arriver et à y pénétrer. Il eut la surprise lors de son entrée d’y trouver une grande agitation, la plupart des élèves présents semblaient s’intéresser à observer une partie de la salle commune qui se trouvait être occupé par la paire d’amis de Kimitaka, l’élève à qui il donnait des cours de coréens de temps en temps. La bonne charité le perdra, n’est-ce pas ?

La scène qui se déroulait sous ses yeux se trouvait être bien étrange, lui et deux autres de ces amis semblaient être à la recherche d’un des leurs pour le féliciter. Enfin de ce qu’il avait réussi à comprendre au milieu des « notre enfant », «okasan » et « otosan », il n’était pas forcément très doué en japonais mais en 5 ans, le jeune homme avait bien eu le temps de connaitre les quelques bases de cette langue. Cela faisait maintenant quelques temps qu’il avait sympathisé avec certains des amis de Kimitaka, mais rien ne l’empêchait pour autant chaque fois d’être surpris par leur incroyable folie. Les japonais pouvaient être bien spéciaux quand ils s’y mettaient tous ensemble.

Ki Suk pour sa part ne pouvait s’empêcher de les regarder curieusement, attendant une suite à leur pitrerie. Jusqu’où pouvaient-ils aller ? Il était au moins sûr d’une chose, il plaignait le pauvre élève qui était la cible de ces railleries. A sa place il en aurait quelque peu souffert, enfin, tout cela n’était pas fait pour le blesser mais juste pour se moquer gentiment de lui.

Sur ces quelques pensées, il guettait en même temps l’entrée à l’attente de voir sa chère Sachiko apparaitre. Après tout, il devait lui poser une question ô importante, était-elle d’accord pour devenir sa cavalière pour le bal de rentrée. Bien entendu il avait déjà rédigé dans son esprit le petit discours qui lui ferait, toute en discrétion bien entendu. Les demandes se faisaient toujours avec élégance, n'était-ce pas plus romantique pour une demoiselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Matsuo Sachikoavatar
Y

Y
messages : 434
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 28
love status : L'Amour. Je ne veux plus en entendre parler. Ma situation actuelle est bien trop compliquée en ce moment pour donner des précisions.
animal de compagnie : Chat Du Nom de Titus
mood : La bonne humeur a quelque chose de généreux : elle donne plutôt qu'elle ne reçoit.
je me trouve ici : Quelque Part

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mar 10 Aoû - 20:46

La porte. On ne se rendait pas compte de l’impact que pouvait avoir une porte sur une personne. Cet objet pouvait à la fois être terrifiante & inoffensif. Pourtant ce n’était qu’une banale porte. Insignifiante & immobile. Rien de bien contraignant, à vrai dire. Rien qui puisse provoquer des lésions importantes. Le problème était autre part, plus ancré sur sa face. On ne savait jamais ce qu’il pouvait se trouver derrière la porte ou plutôt sur qui on pouvait tomber en ouvrant la porte. C’était une chose astreignante, il fallait l’avouer. Toutefois, les points de vues n’étaient certainement pas les même & chacun avaient ses avis sur ce sujet. Sachiko, quant à elle, avait déjà une opinion définitive. La porte était une source de problèmes, un afflux de mauvaises ondes contradictoires, elle le sentait. Elle dramatisait, certes, un peu trop mais à l’heure actuelle & dans sa situation, elle n’avait pas d’autres choix. Elle devait faire face à un affront indirecte avec la porte qui se trouvait face à elle. Ouvrir ou ne pas ouvrir. S’enfuir ou rester. Telles étaient les questions. Elle avait deux choix qui s’offraient à elle & elle devait rapidement trouver une solution. Soit elle faisait face à la dure réalité, soit elle continuait à se cacher, ce qui devenait lassant. Cela faisait quelques minutes déjà que Sachiko regardait, les yeux dans le vide, la porte qui menait à la salle des Geobuk. Sa présence ici n’était pas anodine, surtout qu’elle était une Yunikon & non autre chose. Elle était venue ici parce que Ki Suk devait lui parler & que c’était l’un des innombrables endroits où celui-ci s’y rendait régulièrement. Elle devait aussi converser avec Yutsuki sur une chose primordiale. Enfin, ça s’était probablement un prétexte pour venir dans la salle des Geobuk, car pour tout avouer, elle savait pertinemment que Yutsuki serait accompagné de ses deux autres compères, Hikaru & Kimitaka. C’était les deux seules personnes qu’elle ne désirait pas voir en ce moment, pour des raisons différentes. A vrai dire, elle craignait surtout Kimitaka en ce moment, car lors de leur dernière altercation, elle s’était enfuie, le laissant seul avec ses remords. C’était pour cela qu’elle ne s’était pas montrée pendant un moment, se cachant, sans que personne ne sache l‘endroit sauf sa meilleure amie. Elle avait peur de lui, pas dans le sens péjoratif bien sûr. Elle était terrifiée parce qu’elle ne savait pas quoi dire, quoi faire, comment réagir si elle l’apercevait. Elle appréhendait déjà leur prochaine conversation. Bref. L’heure n’était pas aux lamentations. Elle devait trouver une issue dans l’immédiat. Entendant un tumulte à l’intérieur de la salle commune, elle ne put résister bien longtemps & finit par ouvrir la porte, qui grinça, malheureusement. Si elle voulait faire une entrée en douceur, tout en étant discrète c’était perdu d’avance. Elle n’osa pas se montrer mais il était déjà trop tard, elle avait fait un pas dans la salle.

La première personne qu’elle vit, fut Hikaru. Ça commençait mal. Tous les yeux étant braqués sur lui. Sachiko constata rapidement qu’il devait sûrement faire le pitre avec ses deux autres camarades qui étaient juste à côté de lui. Elle eut un léger sourire. Elle aimait bien quand tous les trois faisaient leurs shows, c’était distrayant. Un regard vers Kimitaka & son cerveau lui dicta de partir d’ici avant que quelqu’un ne remarque sa présence. Elle ne devait pas rester ici même si elle aurait bien voulu suivre le déroulement de leur délire. Elle fit demi-tour s’apprêtant à s’enfuir mais elle remarqua Ki Suk & finalement elle ne put se résoudre à partir. Elle pouvait encore se cacher grâce à son meilleur ami. C’était d’une certaine manière une échappatoire. Elle se dirigea rapidement vers Ki Suk, essayant de se cacher le plus possible. Si quelqu’un l’apercevait, elle allait tout droit vers le gouffre la catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lee Min Hoonavatar
g

g
messages : 50
je suis ici depuis le : 06/07/2010

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mer 11 Aoû - 2:58

A la base, la journée devait être tranquille. Après l’épisode ô combien traumatisant de la réserve, notre maladroite tortue avait pris la décision de ne pas mettre les pieds hors de la salle commune. Et il allait se tenir à sa résolution, foi de Min Hoon. Le garçon avait donc passé la journée à lire dans la salle commune des Geobuks, confortablement installé dans un fauteuil en retrait, qui lui permettait d’avoir une vue d’ensemble sur la salle. Il avait ainsi vu son sunbae, Yutsuki, venir s’installer lui aussi dans la salle paisible, deux trucs bizarres enfoncés dans ses oreilles, et totalement dans son monde. Le message était clair : il ne voulait pas être dérangé.

Il était resté là quelques heures, jusqu’à ce qu’il ait fini son livre. N’ayant plus rien à se mettre sous la dent, il avait donc décidé de se rendre à la bibliothèque pour emprunter une pile de bouquins. Etant donné qu’il avait du retard à rattraper dans certaines – si ce n’est la quasi-totalité – des matières, il comptait bien mettre à profit cet après-midi pour comprendre au moins ce que racontaient ses cours d’histoire de la magie. Il commencerait par là, puis s’il avait le temps, il enchaînerait avec autre chose.
Son voyage vers la bibliothèque, le choix des livres, tout ça lui prit une bonne petite heure. Et c’est les bras chargés de livres que le jeune Geobuk revint vers sa salle commune, un sourire satisfait étirant ses lèvres.

La salle commune des Geobuk semblait passablement agitée lorsqu’il arriva devant. De l’extérieur, il pouvait entendre des éclats de voix enthousiastes. Curieux, le garçon poussa doucement la porte, et entra, au moment exact où Kimitaka annonçait :

« Il marche, il parle et tient son biberon tout seul! J'en ai été témoin! Okasan est fier de son enfant. Il sait même utiliser des sorts simples et grimpe sur les meubles! »

A côté de lui, Hikaru sunbae semblait en proie à une agitation particulière, et même Yutsuki sunbae avait l’air de se prendre au jeu. Curieux de savoir qui était cet enfant dont ses aînés parlaient, Min Hoon se glissa derrière un jeune homme qu’il ne connaissait pas, un Muneo au vu de sa tenue. Discrètement, il observa les trois Japonais qui continuaient leur numéro, plaignant intérieurement le pauvre enfant dont il était question, et qu’ils étaient gentiment mais bruyamment en train d’afficher.

Lorsque Kimitaka annonça que l’enfant en question avait réussi à lancer un Reducto, le jeune homme afficha un sourire triomphant. Lui aussi avait réussi, et Kimitaka sunbae en était témoin. Mais le sourire se figea bien vite, et tandis que Yutsuki répondait, le cerveau du garçon se mit – enfin – en marche. Oka-san, oto-san et leur enfant… ce ne serait quand même pas… lui ? De la part des trois nippons, ça ne serait finalement pas étonnant. Après tout, Yutsuki et Hikaru aimaient bien le couver et prendre soin de lui, maladroit qu’il était. Intérieurement, la tortue se maudit pour ne pas être restée à la bibliothèque. Vu le monde qu’il y avait dans la pièce, il aurait certainement du mal à s’échapper, et devrait s’attendre à se taper l’affiche pour les six mois à venir. Et comme ses aînés, il songea lui aussi à se lancer un sort de métamorphose. Doué comme il était, il réussirait seulement à faire exploser la pièce.

Les trois Japonais occupés à faire les pitres, Min Hoon décida de prendre discrètement la poudre d’escampette. Mais il se retourna un poil trop vite, et n’eut pas le temps d’apercevoir la jeune fille qui se dirigeait vers lui, et qu’il percuta de plein fouet. Ses livres lui échappèrent des mains, et tombèrent sur le sol assez peu discrètement. Un peu sonné, le garçon se retrouva lui aussi sur les fesses. Evidemment, la fuite discrète était assez compromise, puisque tous les regards étaient désormais attirés sur la jeune fille et lui-même. Un peu gêné, devenu pivoine, Min Hoon resta quelques instants silencieux, souhaitant à présent qu’un trou de souris assez grand pour qu’il puisse s’y cacher lui apparaisse dans la pièce. Evidemment, il n’en fut rien. Avec un sourire piteux, le jeune Geobuk se risqua à faire une plaisanterie, histoire de détendre l’atmosphère.

« Je… je suis rentré… euh, Oka-san. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anzai Hikaruavatar
 

 
messages : 319
je suis ici depuis le : 03/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire (pour le moment è_é)
animal de compagnie : Hibou blanc : Tori
mood : Joyeux
je me trouve ici : Parc & Salle commune des Geobuk & Salle de balle

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mer 11 Aoû - 6:33


Hikaru avait très bien remarqué que la salle était en train de se remplir de monde surement tous intrigués par son numéro de clown, car oui s’en était bien un que voulez vous ! Hikaru était un cas à part entière, aimait imiter les autres et taquiner ses amis. D’ailleurs il ne put s’empêcher de sourire lorsque Kimi-chan précisa que son fils parlait, tenait son biberon tout seul, qu’il ou plutôt elle était fière de lui parce qu’il savait désormais utiliser des sorts simples et grimper sur les meubles ! Il avait bien fait parce que sinon Hikaru n’aurait surement pas tenté de préciser la chose et aurait laissé libre court à l’imagination de ses spectateurs…Oui un véritable clown j’en conviens parfaitement. Après cette interruption, c’était au tour de la réaction d’Oto-san de réagir…S’il n’était pas déjà rentré dans la peau de son personnage, Hikaru aurait surement éclaté de rire en voyant l’expression de son ami. A hurler de rire, il le regardait avec un air interrogateur, lui suppliant même de lui dire ou il voulait en venir mais il sembla enfin comprendre et en lui pinça fortement la joue, il lui demanda si c’était vrai ? Que de toute façon vu le père, il ne pouvait que réussir et qu’il avait eu de la chance de ne pas tenir de sa mère…à l’occurrence de Hikaru.

C’est alors à ce moment là, qu’un bruit vint interrompre leur comédie. Une collision semblait avoir eu lieu entre une jeune fille et un garçon que Hikaru reconnu tout de suite comme étant la silhouette de son bébé, oui son petit Min Hoon. Vous imaginez sans doute qu’elle fut sa réaction ? Vous êtes sur que vous voulez que j’entre dans les détails ? Très bien. Bon il était bien sur évidant qu’il n’allait pas changer de sujet, c’était enfin l’heure de gloire de leur petit protégé, car oui c’était quelque chose d’assez important pour être souligné même en petite plaisanterie. De plus, le petit semblait décidé à entrer dans leur jeu, quelle adorable fils qu’il avait, n’est ce pas ? C’est toujours dans le rôle de mère qu’il se dirigea vers son fils et l’aida à se relever en le dépoussiérant comme une mère le fait à son petit.

« Alala, fais attention mon petit cœur, tu vas te blesser comme ça. » Dit-il avant de se retourner vers la dite demoiselle lorsqu’il remarqua que c’était Sachiko.

A cet instant précis, il cru qu’il allait avoir une crise cardiaque…Que faisait-elle ici ? Mais à vrai dire il était soulagé de la voir et de pouvoir se sécuriser en se disant qu’elle semblait aller bien, quoique son regard semblait être tourmenté mais ce n’était vraiment pas le moment d’y penser. Il l’aida à se relever en lui prenant la main et lui pria de pardonner son rejeton d’être si maladroit avant de reprendre son jeu. Oui même s’il n’avait plus envie de continuer son spectacle maintenant et d’aller directement voir Sachiko pour voir si elle allait bien, il devait assumer jusqu’au bout sa connerie.

« Oh mon amour, Oka-san est si fière de toi… » dit il en prenant son fils dans ses bras en faisant mime de pleurer de chaudes larmes. « Mon petit, tu deviens un grand homme….Ohhh…mais que va devenir ta maman lorsque tu seras devenue un bel homme qui fera craquer toutes ses belles jeunes filles au point de les faire tomber à tes pieds… » Il s’arrêta d’un seul comme frappé par une évidence et s’éloigna de Min Hoon avec un regard effrayé avant de se tourner vers Sachiko. Il poussa alors un cri d’effroi et vint se blottir dans les bras de son mari, en disant qu’il était trop tard que leur fils n’avait plus besoin d’eux…Oh quelle déchirure pour son pauvre cœur.

Vous pensez qu’il est fou ? Vous n’êtes pas très loin du compte mais en tout cas, tout le monde dans la salle semblait apprécier le spectacle et la plupart d’entre eux étaient hilares de la réaction de Hikaru.
Explications :
Japonais
Coréens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

Yokota Kimitakaavatar
g

g
messages : 483
je suis ici depuis le : 04/07/2010
âge : 28
love status : Célibataire
animal de compagnie : Kimchi, un Jack Russel
mood : Perplexe
je me trouve ici : Au bal, avec Hye Min/ en train de m'excuser auprès de Sachiko

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mer 11 Aoû - 10:44

*Il devait l'avouer : Kimitaka avait été surpris que le sort se lance ainsi. D'ailleurs, il eut peur un instant que quelqu'un soit blessé. Heureusement, non, tout le monde allait bien. Donc le spectacle put continuer. Mais il n'empêche, la poisse d'Hikaru, c'était quelque chose. Une fois qu'il eut fini son intervention, Kimitaka observa comment Yutsuki allait réagir. Il ne pouvait clairement pas ne pas réagir mais son kouhai pouvait bien voir que le fait d'être projeté ainsi sous les feux des projecteurs ne lui plaisait vraiment pas. Tant pis : les deux frères de cœurs se feront pardonnés de leur ami plus tard. Ils avaient trop besoin de rire actuellement pour prendre en compte la gêne de leur ami. Ami qui, malgré son mécontentement certain, avait du répondant pour la scène qui se déroulait. Il se vengea même discrètement, en pinçant Hikaru ailleurs qu'à la joue tandis qu'il le prenait dans ses bras pour jouer le mari aimant. Oui, Kimitaka put le voir, proche comme il était des deux comédiens alors que les autres formaient un large cercle autour d'eux trois. Cependant, cette petite farce fit sourire l'aîné des Yokota au lieu de lui faire peur pour après la fin du spectacle. En effet, il trouvait que c'était bien joué de la part de son meilleur ami.*

*Quelque chose vint perturber leur scène a ce moment là : un grand fracas de livres fit tourné la tête de tout le monde, même des acteurs, vers un autre point de la salle commune des Geobuk. Près de la porte, précisément. Des personnes lui cachant sa vue, Kimitaka ne vit pas qui était en mauvaise posture. Car oui, maintenant qu'il ou elle avait perturbé leur scène, il était évident qu'ils allaient l'inclure. Pauvre personne maladroite. D'ailleurs, celle-ci sembla s'en rendre compte tandis quelle entra dans leur jeu. Min Hoon! Par la réponse, il reconnu bien entendu Min Hoon. En plus, il avait entendu sa voix à peine se matin tandis qu'il était bloqué par ce fichu miroir. Un large sourire fendit le visage de l'aîné des Yokota tandis que son frère de cœur se dirigeait vers le petit protégé qui était devenu le centre d'attention de toute la pièce. Ça allait définitivement devenir intéressant. Lorsqu'Hikaru avança, il ressembla à Moise : la marée humaine qui bouchait la vue de Kimitaka se déplaça et il put désormais clairement voir la petite tortue assise à terre et rouge comme une pivoine..... Et Sachiko par la même occasion. Son sourire se figea et disparut bien vite alors, laissant place à une expression de grande inquiétude. Sachiko. Que faisait-elle ici, parmi tous ces spectateurs? Était-elle venue les voir? Était-elle venue s'expliquer? Pourquoi était-elle là précisément? Depuis quand était-elle de retour dans le monde des présents? Allait-elle faire comme s'il n'existait pas quand elle se rendrait compte qu'il l'avait vu? Allait-elle vouloir qu'il s'explique maintenant? Devant tous ces gens ou en privé?*

*Son cerveau n'arrivait qu'à poser des questions sans chercher à en trouver les réponses. Il était clairement affolé. Il fallait absolument qu'il se calme. Il ferma alors les yeux et inspira et expira plusieurs fois profondément. Pendant ce temps, Hikaru gérait la situation à la perfection, il l'entendait. Le comique releva Min Hoon et Sachiko et s'excusa auprès d'elle pour la maladresse de son garçon. Puis il reporta son attention en faisait de nouveau la Okasan au bord des larmes tellement elle était fière de son fils. C'est à ce moment là que Kimitaka décida de rouvrir les yeux, un peu calmer. Sa technique de respiration avait fait un peu d'effet, mais c'était grâce au sang-froid d'Hikaru qu'il avait put retrouvé en grande partie son calme. Il ouvrit donc les yeux quand la maman s'arrêta net comme prise d'effroi et se jeta dans les bras de son mari. La scène fit sourire l'aîné des Yokota mais il ne put pas en rire comme il l'aurait fait s'il n'y avait pas eu l'apparition de la Yunikon. D'ailleurs, il profita que l'attention des spectateurs soit reportée sur cette partie de la pièce, délaissant un instant celle où il y avait Min Hoon et Sachiko, pour se diriger vers eux. Il fit un petit geste d'excuses avec un sourire malicieux à Min Hoon en passant près de lui et ne s'arrêta pas jusqu'à ce qu'il soit arrivé près de la Yunikon.*

« Sachiko-san, daijôbu? »

*Souffla-t-il une fois qu'il fut arrivé à sa hauteur. Il voulait savoir qu'elle n'avait rien à cause de sa chute, sachant que le fait qu'elle aille bien était une autre histoire. C'est à ce moment là qu'il remarqua Ki Suk, le meilleur ami masculin de Sachiko qui avait connu celle-ci grâce à lui. Qu'est ce qu'il faisait ici lui aussi? Ils n'avaient pas cours! Il le salua d'un mouvement de tête puis regarda alternativement la Yunikon et le Muneo. Se pouvait-il qu'ils soient venus ensemble?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shinoda Yutsukiavatar
g

g
messages : 120
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire ...
animal de compagnie : Un Fléreur nommé Toru.
mood : Excité - dans le bon sens voyons ! -

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Ven 13 Aoû - 1:31

(Désolée de pas avoir répondu avant, mais en ce moment je suis pas chez moi souvent, et j'ai commencé le ramadan alors j'étais un peu fatiguée x_x.)

Bon. Apparemment, dans cette salle commune de malades mentaux, les choses n’étaient pas capables d’arriver une par une. Non, fallait envoyer tout le patacaisse en même temps. Allez, c’est la fête au village ! … Et voilà que je me mets à raconter des choses sans queue ni tête. L’arrivée d’un garçon que je ne connaissais pas capta mon attention un moment, avant que oh malheur, n’arrive une personne que je n’aurais préféré pas voir de la journée, ni même celle d’après. Mais qui était ce monstrueux monstre –oh sérieux. - ? Mais cette bonne vieille Sa.chi.ko. Je n’avais rien contre cette fille. Elle était jolie et sympa. Mais voilà. A chaque fois que je la regardais, je ne pouvais m’empêcher de me rappeler. De me rappeler de ce passé que j’aurais préféré oublié, que j’aurais préféré ne jamais avoir
Ce petit moment d’absence passa bien heureusement inaperçu grâce à, et bien, mon fiston. On peut dire que cette fois-ci, Min Hoon eut un très bon timing. Enfin, juste pour moi. Je reportais donc mon attention sur lui, en essayant tant bien que mal d’oublier la présence de Sachiko. J’avais implicitement accepté de m’embarquer dans leur histoire, alors autant le faire jusqu’au bout …

Le pauvre enfant avait une mère complètement folle, et il serait euphémisme de dire que je n’aurais pas aimé être à sa place … Quoique techniquement, si c’est mon fils, j’ai été quasiment mieux qu’à sa place … Eeeh … Je crois que soudainement, je m’éloigne du sujet initial … Mais il faut dire que les divagations de ma chère femme m’incitaient à perdre la boule moi aussi. D’ailleurs, en parlant de boule, j’ai vraiment cru que j’allais me faire tacler la seconde d’après. Les femmes avaient des fois bien du mal à mesurer leur force, surtout quand elles voulaient vous faire un câlin. Cela dit, je dois bien avouer que j’avais bien envie de rire moi aussi. Malheureusement, étant moi-même un comédien, je ne pouvais pas me permettre de faire une telle chose … Je tournais mon regard vers Kimitaka, pour lui faire part via mon regard de mon hilarité contenue, mais je constatai que lui aussi semblait être touché par l’arrivée de Sachiko … Et bah, c’était qu’elle avait emmené la bonne humeur la petite ! Je fronçais imperceptiblement les sourcils, avant de prendre une expression paniquée.

- Min Hoon ! dis-je sévèrement ! Comment oses-tu aimer une fille plus que ta mère ? Celle qui t’as porté pendant si longtemps au creux de ton ventre ? Celle qui t’as porté à son sein pour que tu deviennes un grand bonhomme, hein !

Là, on aurait pu dire, je pense, que je me mettais du côté de ma pauvre femme … Mais non. Il fallait d’abord sauver les intérêts paternels.

- Est-ce là l’éducation que je t’ai donnée ?! Rappelle-t-en mon petit ! Qu’est-ce que Oto-san disait tout le temps ? « Si tu aimes quelqu’un un jour, et bah … Oublie cette personne et emmène plutôt Oka-san avec toi, loin, trèèèèèèès loin de Oto-san ! » ! Et toi tu m’as abandonné à mon propre sort ! Je n’en reviens pas … Nous sommes bien de la solidarité masculine ….

Et je me mis à sangloter à mon tour … Pauvre enfant aux parents complètement … Complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Sam 14 Aoû - 3:02

Cela faisait maintenant un certain temps que Ki Suk connaissait une partie des amis à Kimitaka et à vrai dire à chaque rencontre, il était toujours surpris de les voir aussi actifs et si spéciaux. N’importe quel inconnu devait les prendre pour des êtres fous dans cette école. Enfin actuellement le jeune homme n’y faisait plus vraiment attention, il se contentait d’essayer de suivre le déroulement de leur histoire, ce qui était déjà beaucoup. Il détourna les yeux quelques instants quand il sentit non loin de lui une autre présence, celle de Min Hoon en fait. Il semblait tout comme les autres présents dans cette pièce attentif à la scène devant lui. Pour sa part Ki Suk n’avait pas compris le rapport entre l’ « enfant » et l’étudiant près de lui. Il venait à peine d’arriver, il était bien incapable de comprendre la suite des évènements.

Puis sans prévenir, tout s’enchaina, il eut à peine le temps de regarder Sachiko qui venait d’entrer que celle-ci percuta l’élève fuyant. Les deux étudiants tombèrent sur le sol et attirèrent le regard de toute la salle. Ki Suk peu préoccupé se dirigea directement vers sa meilleure pour venir à son aide, il ne faudrait pas qu’elle se blesse maintenant. Il ne put s’empêcher de lui lancer un regard inquiet – son caractère protecteur refaisant surface- .

« Sachiko ! T’as rien de cassé ? T’as besoin d’aide ? »

Il eut la surprise de voir apparaitre dans son champ de vision, Kimitaka qui tout comme lui était venu au secours de la demoiselle. Il le salua à son tour sans remarquer son regard interrogateur. Ki Suk préférait s’occuper de l’état de Sachiko qui ne semblait pas aller bien, sur son visage on pouvait y voir quelques traits tourmentés.

En écoutant attentivement les propos des personnes présentes, il put enfin comprendre parfaitement l’histoire, Min Hoon n’était en fait que cet enfant qui attirait tant l’intention des deux « parents ». Il ne put s’empêcher néanmoins d’afficher un sourire rieur en attendant les paroles des deux géniteurs et les voyant agir de la sorte. Ils prenaient leurs rôles de parents bien au sérieux si on omettait leur comédie. Ils pourraient devenir de vrais acteurs à ce rythme !

Le plus à plaindre dans cette histoire était bien évidement le pauvre Min Hoon qui était la cible de leur mesquinerie. La dernière phrase de Yutuski avait quelque chose de bien comique, personne dans cette école ne pouvait les égaliser, ils étaient bien connus d’ailleurs à ce propos à Akiwa. Il était bien content malgré tout de ne pas faire partie des élèves de Geobuk, il y avait bien trop de bruits ici. Chez les muneos l’ambiance générale était toute autre et il ne s’en plaindrait pas, il aimait bien trop le calme et le silence pour cela.

Son regard s’attarda de nouveau sur sa meilleure amie, la cible indirecte de quelques-uns de leurs propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Matsuo Sachikoavatar
Y

Y
messages : 434
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 28
love status : L'Amour. Je ne veux plus en entendre parler. Ma situation actuelle est bien trop compliquée en ce moment pour donner des précisions.
animal de compagnie : Chat Du Nom de Titus
mood : La bonne humeur a quelque chose de généreux : elle donne plutôt qu'elle ne reçoit.
je me trouve ici : Quelque Part

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Sam 14 Aoû - 4:45

Le sort s’acharnait-il toujours sur les mauvaises personnes ou était ce juste Sachiko qui était née sous la mauvaise étoile ? C’était à se poser la question. Sachiko optait plus pour la deuxième hypothèse. C’était plus probable selon elle. Il fallait avouer qu’elle n’avait pas eu beaucoup de chances tout au long de sa vie, à croire que le destin n’était pas très indulgent envers sa personne. Pourtant elle ne faisait pas de mal à quiconque & était plutôt sympathique à l’égard d’autrui. Peut être que la vie ne l’aimait pas & qu’elle subissait les foudres de son animosité. C’était aussi simple que cela. Ce qui expliquait le fait que sa fuite improvisée vers son meilleur ami, tout en étant discrète, avait malencontreusement échoué, de manière lamentable. Si ce jeune homme ne s’était pas retourné de façon aussi rapide, elle ne l’aurait certainement pas heurté de façon aussi brutale & personne n’aurait remarqué sa présence dans la salle commune. Faisant un vacarme incontestable, tous les yeux se dirigèrent vers le jeune homme & elle-même. Si seulement elle n’avait pas oublié sa baguette magique, si seulement elle avait atterris plus silencieusement, si seulement elle n’avait pas fait le choix de rentrer dans la pièce, rien de tout cela ne se serait déroulé. Sachiko ne savait pas quoi faire, où se mettre, elle ne désirait qu’une chose, s’enfoncer dans le sol & disparaître à jamais. Elle savait que c’était une chose impossible à concevoir, mais elle espérait quand même. Peut être qu’elle allait se réveiller immédiatement, peut être qu’elle faisait tout simplement un cauchemar. Mais les voix qu’elle entendait étaient malheureusement bien réelles. Celui qui l’avait fait tomber, allait amèrement regretter son geste. Il était dans sa ligne de mire. La prochaine fois qu’elle l’apercevrait, il allait payer pour ce qu’il venait de lui faire subir. Le moment & l’endroit n’étaient pas idéals, mais à la prochaine occasion, il verrait une Sachiko mécontente. En plus il s’avérait être le soi disant enfant que les trois compagnons recherchaient. Génial ! Elle n’aurait pas rêvé mieux. Elle chercha des yeux un livre qui pouvait lui venir en aide mais rien ne semblait être assez énorme pour cacher son visage qui tournait peu à peu à la couleur rouge pivoine. Elle n’eut pas le temps de se relever qu’elle sentit une présence non loin d’elle & une poignée ferme la redressait. Elle s’apprêtait à remercier cette charmante personne mais elle constata rapidement que c’était Hikaru. Les ennuis continuaient. Si elle ne voulait pas le voir c’était tout bonnement parce que les fantômes de son passé ressurgissaient de manière récurrente. Pas très avantageux pour une fille qui disait avoir oublier les sentiments qu’elle avait à son égard auparavant. Elle répondit faiblement que ce n’était pas grave si le soi-disant fils de Hikaru l’avait bousculé même si elle lança un regard haineux à celui ci. Elle avait peut être un peu mentit à Hikaru car ce n’était pas vraiment ce qu’elle pensait mais là elle était en situation délicate donc elle n’avait plus vraiment le contrôle sur ses paroles. Elle avait une excuse plutôt pertinente.

La présence de Ki Suk eut le don d’apaiser ses mœurs. Elle lui fit une grimace comme pour lui signifier que la réponse à sa question était négative même si elle n’avait pas de lésions apparentes. Elle allait bien, en tout cas physiquement car pour le reste c’était autre chose. Elle lança un regard tout de même rassurant à son meilleur ami. Heureusement qu’il était là où elle n’aurait probablement pas tenu le choc.

- Je crois que je vais bien & je n’ai pas besoin d’aide. Je peux me débrouiller seule, je ne suis pas aussi fragile qu’on a l’air de le croire. Profite du Show, je crois que je vais m’installer quelque part à l’abris des regards.

A peine avait-elle fini sa phrase que Kimitaka apparut dans son champ de visions. Décidément, les soucis ne cessaient pas aujourd’hui. C’était sûrement un jour à oublier. Elle observa les alentours, cherchant une issue avant qu’il n’arrive mais il était déjà trop tard. Quand il s’adressa à elle, tout un flot de sentiments l’accapara en une seconde. Est-ce que sa question était ironique ou bien c’était juste pour être aimable ? Elle resta muette un moment, ne sachant pas quoi dire dans cette situation. Elle était face à lui, n’était ce pas ce qu’elle avait désiré ces derniers jours. S’expliquer avec lui était tout de même une des raisons de sa venue chez les Geobuk. Elle essaya de se concentrer sur autre chose & lança un appel au secours à son meilleur ami mais celui-ci semblait happer par l’intervention des Geobuk. Elle aurait bien fait comme lui mais la présence de Kimitaka à ses côtés l’en empêchait. Elle baissa son regard, ne pouvant pas le regarder en face.

- Je vais bien. Merci de t’inquiéter pour moi mais Ce n’est pas la peine de le faire. Je n’ai pas besoin de ton amabilité. & toi tu vas bien ?

Comment ça elle avait parlé sur un ton dédaigneux & sarcastique ? Ses pulsions l’avaient poussé à l’être. Ce n’était pas de sa faute. Immédiatement, Elle se tourna vers Ki Suk & lui proposa d’aller s’asseoir, oubliant Kimitaka pendant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lee Min Hoonavatar
g

g
messages : 50
je suis ici depuis le : 06/07/2010

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Dim 15 Aoû - 11:10

Min Hoon n’avait jamais eu aussi honte de sa vie ; et pourtant, des situations gênantes, il en avait connu à la pelle. C’était un professionnel de la honte, il la côtoyait au quotidien grâce à sa maladresse. Mais ce qui l’embêtait encore plus aujourd’hui, c’est qu’il avait entraîné quelqu’un d’autre avec lui. La jeune fille qu’il avait percutée, qui n’avait rien demandé, et qui, comme toute personne un peu sensée, aurait sûrement préféré éviter de se retrouver prise dans le show des Japonais. Il ne se souvenait pas l’avoir déjà vue, et ne savait pas quels liens elle avait avec ses aînés. S’il l’avait su, il aurait sûrement souhaité partir en courant et ne jamais revenir. Mais ignorant qu’il l’était, il se contenta d’essayer de s’excuser. Trop tard, Hikaru fonçait droit sur eux.

il écarquilla de grands yeux en écoutant la tirade d’oka-san. Décidemment, son sempai était vraiment incroyable. Où allait-il chercher tout ça ? Il le vit s’excuser auprès de la Yunikon pour son fils. Min Hoon, toujours par terre, écouta la réponse de celle-ci, toujours un peu sonné et indécis. Vu qu’il avait été intégré – contre sa volonté – dans cette grande farce que donnaient ses amis, il se devait d’y participer, au moins pour sauver la face. Mais il n’était pas très doué pour se donner en public, et n’était pas un comique dans l’âme. Il ne savait que s’embarrasser. Hum… que faire ?

Ce n’est que quand Kimitaka et le Muneo se précipitèrent vers la jeune fille – qu’ils semblaient bien connaître tous les deux, ce qui étonna Min Hoon – que ce dernier constata qu’il était toujours assis par terre, et que ce n’était pas très approprié pour jouer la comédie. Ne sachant s’il devait d’abord présenter ses excuses à la demoiselle ou aller rassurer ses « parents », la tortue se tourna vers la première. Et le regard qu’elle lui lança au même moment lui fit se dresser les cheveux sur la tête. Il avait rarement rencontré autant de haine dans d’aussi jolis yeux – et surtout, de haine injustifiée à son avis. Il écarquilla les yeux, en gros boulet qui ne comprend rien à ce qui se passe autour de lui.

Le garçon se releva, et sa maman en profita pour le prendre dans ses bras, de façon soudaine, en se lamentant sur son garçon qui grandissait. Il s’épousseta, écoutant son père le gronder et lui reprocher de le laisser tomber. Par la même occasion, il dressa l’oreille et entendit les conversations de Sachiko avec les deux garçons qui étaient avec elle. Il ne la connaissait, mais il trouvait quand même qu’elle avait un bien sale caractère. Ses aînés étaient gentils avec elle, s’inquiétaient pour elle, et elle les envoyait bouler ! S’il avait été un peu plus insolent, il serait bien allé lui dire sa façon de penser. Mais ce n’était pas ses affaires, et Min Hoon n’était pas du genre à se mêler de ce qui ne le regardait pas.

Le Geobuk se dirigea donc vers ses « parents », et attrapa affectueusement, un peu timidement, le bras de sa maman pour la sortir des bras d’oto-san. Il les regarda tous les deux avec un sourire confus, et dit doucement :

« Ne t’inquiète pas oka-san, je crois que la jeune fille en question n’a pas envie de se jeter dans mes bras… »

Il jeta un regard en coin à la demoiselle pour la désigner, haussa les épaules, et soupira.

« Oka-san, les filles ne veulent pas de moi… je crois bien qu’il ne me reste que toi. »

Et ô miracle, le jeune garçon réussit à prendre sur lui-même, et d’un mouvement un peu gauche, enlaça sa oka-san un bref instant, avant de faire la même chose avec oto-san, timidement. Il resta quelques instants dans cette position, avant de le lâcher, rouge comme une pivoine, et de se détourner, et de nouveau jeter un regard à Kimitaka et ses deux compères. Il ne savait pas ce qu’il se passait entre eux, mais apparemment, il avait gaffé, et ne savait pas comment se faire pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anzai Hikaruavatar
 

 
messages : 319
je suis ici depuis le : 03/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire (pour le moment è_é)
animal de compagnie : Hibou blanc : Tori
mood : Joyeux
je me trouve ici : Parc & Salle commune des Geobuk & Salle de balle

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Dim 15 Aoû - 23:08


Maintenant qu’il était retourné dans les bras de son Oto-san, Hikaru regrettait un peu son geste. Après tout, il connaissait désormais toute l’histoire ou du moins une partie de celle-ci et comprenait pourquoi elle avait un regard aussi tourmenté. Oui bien qu’il était à fond dans son jeu pour tenter de détourner l’attention de la dite jeune fille, Hikaru n’avait qu’une pensée à l’heure actuelle : c’était de la rejoindre. Il voulait qu’elle lui dise qu’elle allait bien, qu’elle lui fasse un sourire comme elle savait si bien les faire ou du moins allégerait son cœur en lui parlant de ce qui la tourmentait. Après tout, n’était il pas son ami ? Bien que de son côté, ses sentiments avaient été au-delà du simple cap de l’amitié, il voulait au moins être quelqu’un qui saurait lui rendre le sourire dans n’importe quelles circonstances et pourtant cette fois ci, il était réduit à rester auprès de Yutsuki pour continuer le show et faire en sorte que l’attention de toute la pièce se désintéresser d’elle.

Dieu du ciel, Yutsuki continua de jouer le jeu et engueula leur fils tandis que lui regarder dans la direction de Sachiko, ne sachant toujours pas quoi faire. Il était tiraillé par le fait de continuer à faire le con ou aller la voir, mais le temps que ses pensées puissent le torturer assez…Kimi-chan et Ki Suk s’étaient déjà dirigés vers la jeune fille. Il pouvait être soulagé, elle était entourée par des hommes de confiance mais ça n’enlevait en aucun cas, le malaise dont il était possédé depuis quelques minutes. Cependant la fin de la tirade de son ami, le refit reprendre ses esprits. Oui, ils devaient continuer le show, faire en sorte que ce qui allait se passer entre Kimi-chan et Sachiko ne vienne qu’en second plan dans les souvenirs des gens. Il pensait même que pour plus de sécurité, ils devraient l’amener loin de la salle, pour être sur de pouvoir palier à toute éventualité mais il ne pouvait pas en toucher mot à quiconque…et devait donc faire de son mieux pour faire un bon show digne d’Anzai Hikaru.

C’est alors qu’il sentit une main venir attraper affectueusement son bras, c’était leur fils qui était désormais à leur hauteur. Contrairement à sa timidité habituelle, il semblait commencé à prendre de l’assurance pour montrer une telle capacité de jeu d’acteur. Hikaru aurait même pu en rire à défaut d’en sourire mais il était dans le rôle de la mère du jeune homme et il devait être malheureux au possible, nom de dieu. Il lui lança alors d’une voix toute douce que la maman qu’il était n’avait pas à s’inquiéter, que la fille en question n’avait pas envie de se jeter dans ses bras et qu’il pensait vraiment qu’il ne lui restait plus qu’elle…Oh quel magnifique et adorable garçon qu’ils avaient.

En plus de cela, il eut même droit à un câlin avant que celui-ci fasse de même avec son oto-san. Hikaru mit la main sur sa bouche pour cacher sa vive émotion et lorsque celui-ci lâcha Yutsuki, il vint l’enlacer de nouveau et cria fou de joie.

« Oh mon petit ! Bien sur qu’Oka-san restera toujours à tes côtés. T’es mon petit à moi et rien qu’à moi. La fille qui viendra te tirer de mes pattes n’est pas encore née et je défie, toute personne de s’avancer pour t’avoir. Enfin jusqu’à la prochaine…» Finit-il dans un ton plus doux mais bien plus triste avant de se jeter de nouveau dans les bras de son mari.

« Oto-san, je crois qu’il faut que je me fasse à l’idée que notre fils est en train de devenir un vrai homme… Bientôt il viendra nous présenter sa fiancée, aura des enfants, aura quitté le nid familial et surtout m’oubliera…Je ne suis pas certaine de pouvoir le supporter, ça… Donc il est de ta charge en tant qu’époux de faire en sorte que cela n’arrive pas…et rien de mieux qu’un second enfant, qu’en penses-tu mon chéri ? »

Il avait fini sa phrase par un sourire taquin et minaudant comme savait si bien le faire la gente féminine mais il se doutait bien que sur un garçon et surtout de son gabarit, ça devait être d’un ridicule à faire hurler de rire. D’ailleurs il entendait déjà les rires fusaient dans toute la pièce. Oh oui, Yutsuki allait surement l’étriper quand tout serait terminé mais il se devait de faire diversion donc il utiliser tout ce qu’il avait sous la main, c'est-à-dire Min Hoon et Yutsuki.
Explications :
Japonais
Coréens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

Yokota Kimitakaavatar
g

g
messages : 483
je suis ici depuis le : 04/07/2010
âge : 28
love status : Célibataire
animal de compagnie : Kimchi, un Jack Russel
mood : Perplexe
je me trouve ici : Au bal, avec Hye Min/ en train de m'excuser auprès de Sachiko

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Lun 16 Aoû - 9:34

*Kimitaka n'avait pas vu que Yutsuki cherchait à partager avec lui son hilarité. Comme il le pensait si bien, Sachiko avait le don de faire disparaître la bonne humeur. On sentait même qu'Hikaru était perturbé par l'apparition de Sachiko. Pour ceux qui le connaissaient mal, son malaise disparaissait sous son jeu d'acteur mais ceux qui le connaissaient depuis toujours comme Kimitaka pouvaient le sentir : son jeu était sensiblement différent, il n'en prenait plus autant de plaisir qu'avant. Kimitaka n'avait pas non plus repéré la surprise de Min Hoon devant la haine de Sachiko envers lui. Il n'aurait d'ailleurs pas été surpris de ce regard s'il avait vu la haine à l'égard de son kouhai. Après tout, il avait déjà eut droit à ce regard. Non, plus rien n'avait plus d'importance que la Yunikon dès qu'elle eut fait son apparition. Il avait bien évidemment vu le rouge pivoine couvrir peu à peu les joues de la demoiselle. Mais c'était tout autre chose qui l'avait inquiété. D'abord, il se demandait si elle n'avait rien de casser. Ensuite, il se demandait comment elle allait moralement. Enfin, il se demandait comment elle allait réagir quand il serait face à elle. A vrai dire, c'était bien le dernier point qui le perturbait le plus. Égoïste? Oui, il devait le reconnaître, sur ce point.*

*Ki Suk le salua mais ne s'attarda pas sur lui. Comme s'il savait! Cette pensée mis mal à l'aise le Geobuk qui se demandait pourquoi Sachiko en avait parlé avec le Muneo. Mais après tout, c'était normal : même si c'était grâce à Kimitaka qu'ils s'étaient rencontrés, ils étaient aujourd'hui les meilleurs amis du monde. Il n'empêche, cela blessa l'aîné des Yokota. Mais, après tout, la Yunikon avait été davantage blessée par son forfait. Donc il décida de passer l'éponge dessus et préféra revenir sur le sujet de sa question, c'est-à-dire la santé de Sachiko. Après tout, il l'avait mérité. Mais alors que Sachiko répondit d'un ton amical à Ki Suk, elle répondit d'un ton dédaigneux et hautain à notre Kimi-chan. Plus que le ton, ce fut les mots qui blessèrent le garçon. Car oui, ce n'était pas de la simple amabilité mais de la réelle inquiétude. Ce n'était pas non plus quelque chose d'ennuyeux et d'assommant le fait de s'inquiéter pour elle. Mais le coup de grace fut bien le retour de la question d'un ton sarcastique, comme si c'était une blague qui ne faisait rire personne. Pourtant, c'était loin d'être le cas : il s'inquiétait réellement pour elle.*

*Kimitaka ferma les yeux pour accuser le coup. Elle n'avait vraiment pas été tendre. Il avait beau se répéter qu'il le méritait, il ne pensait pas que ça tournerait en un cauchemar pareil. Il allait faire machine arrière, rebrousser chemin. Après tout, il n'était ni un Yongwang ni habitué à ressentir autant de haine envers lui. Si elle le détestait tant, autant qu'il la laisse tranquille. Mais non! Il devait tenir le coup! Gambatte Kimi-chan! Excuse-toi comme il faut puis disparaît de sa vie si elle le souhaite vraiment. Mais pas avant de t'avoir excuser. Oui, il le fallait. Alors, rassemblant son courage, il la rattrapa bien vite et lui prit la main pour attirer son attention. Non non, ce n'était pas quelque chose qu'il avait l'habitude de faire non plus. Mais après tout, puisqu'aujourd'hui était une journée exceptionnelle entre ce qu'il s'était passé se matin avec Min Hoon, puis qu'il se mette à pleurer devant Hikaru, puis qu'il se mette à faire le zouave devant tant de personnes, autant se lancer définitivement dans la nouveauté. Et puis, il n'était pas sûr qu'elle le regarde ou même s'arrête s'il n'avait fait que la rattraper et lui parler. Au moins, il était sûr qu'ainsi elle l'écouta quand il dit :*

« Je dois te parler. S'il-te-plaît. Rien qu'un instant. »


*Puis il essaya de la tirer doucement vers l'extérieur. Si elle ne souhaitait pas venir? Tant pis : il s'excuserait devant tout le monde, ici. Pourtant, il savait qu'elle ne voulait pas être de nouveau sous les feux des projecteurs, vu la couleur que ses joues avaient eu tantôt. Mais il avait réussit à amasser suffisamment de courage pour lui prendre la main, il avait aussi suffisamment de force pour s'excuser aujourd'hui, il le savait. Il ne pouvait pas reporter à un autre jour de peur qu'il se dégonfle. Il essaya de planter ses yeux dans ceux de la jeune fille pour qu'elle se rende compte à quel point c'était important qu'elle le suive, quitte à recevoir des regards incendiaires.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shinoda Yutsukiavatar
g

g
messages : 120
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire ...
animal de compagnie : Un Fléreur nommé Toru.
mood : Excité - dans le bon sens voyons ! -

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mer 18 Aoû - 1:44

Spoiler:
 

Le regard de feu que Sachiko lança à Min Hoon ne m’échappa pas, pourtant, je ne fis rien. Qu’avais-je à faire de toute manière ? Kimitaka et Mister X étaient déjà avec elle, j’étais dans ce fichu show, et puis péter ma durite devant tout le monde, ça n’allait pas vraiment être fin. Du coup, je fus plutôt choqué lorsque Min Hoon me serra dans ses bras après avoir fait la même chose avec sa Oka-san. Désarçonné serait le mot. Et dire que trois minutes après, Hikaru revenait à la charge. Je n’étais pas loin de péter un câble. Cela me faisait trop de contact humain en dix minutes, je n’étais pas habitué à être aussi tactile … Quel effort n’étais-je pas prêt à faire pour ces énergumènes x_x.
Mais là, ma pauvre femme ne faisait plus que son mélodrame pathético-pathétique, mais elle me demandait en gros, de coucher avec elle, pour résumer. Bien … L’essentiel était de ne pas éclater de rire dans sa figure. Ce n’était pas le moment de le heurter dans sa fierté féminine ! Je m’apprêtais à répondre à son jeu, lorsque, par Toutatis, je sentis quelque chose heurter mon dos. Sortilège ? Tout d’un coup, je sentais des chaleurs m’envahir par bouffées. Que se passait-il encore, par Merlin ? Mécaniquement, j’attrapais l’épaule d’Hikaru en la serrant plus ou moins fort. J’avais l’impression de devenir complètement abruti, jusqu’à ce que mon pire cauchemar sorte d’entre mes dents : un gémissement. Moi, oh Yutsuki Shinoda, froid, solitaire, venais de pousser un gémissement des plus érotiques devant une salle commune entière. Mais ça ne s’arrêtait pas là ! Le pire arriva lorsque je sentis quelque chose se réveiller dans mon pantalon … J’étais trèèèès en colère, pourtant ce sentiment semblait être enfermé dans une cage de mon esprit alors que je sentais mon corps devenir étrange … Quand je choperais celui qui m’a fait ça, je le tuerai de mes propres mains, quitte à finir à Azkaban. Et après Sachiko était contrariée après être tombée devant tous ? Qu’on échange nos places si elle veut …
En attendant, je lançais des regards désespérés à Min Hoon et Hikaru – enfin, c’est ce que je croyais. Ces regards étaient en réalité d’un tout autre genre … - , ma main toujours sur l’épaule de ce dernier.

- Si … vous … êtes des … sorciers … Aidez-moi … C’est … un … ordre …

Pourquoi ma voix sortait-elle d’une manière aussi saccadée ? Et quelle était l’utilité de me lancer un sort aussi abruti ? On voulait me ridiculiser c’est ça ? Un imbécile – soudainement, tout le monde était devenu imbécile à mes yeux – au fond de la salle eut la gentillesse de répondre, inconsciemment, à ma question :

- Allez Shinoda-sshi, Oka-san veut te faire un enfant !

Alors toute cette mascarade, c’était parce que Hikaru a sorti cette bien idiote phrase ? Tout d’un coup, je lui lâchais l’épaule avant de poser l’une de mes mains sur mon pantalon, et l’autre sur mon visage, tout rouge. Que je meure sur le champ. Je veux être enterré six pieds sous terre, pour ne plus jamais avoir à revoir la surface. Merlin, au secours, de l’aide, qu’une âme charitable me sauve ! Parce qu’avec ces deux benêts en Sortilèges en face de moi, je pouvais toujours courir avant d’avoir une solution. Et Hikaru, j’espère qu’il n’allait pas faire son sadique et rire de ma situation ! Et la bande à Sachiko là-bas, au lieu de régler leurs comptes ou je sais pas quoi, ne pouvaient-ils pas sauver l’once d’honneur qu’il me restait ? Et, et, et, et …. Quelqu’un, à l’aiiiide …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Jeu 19 Aoû - 8:35


Ainsi Sachiko n’avait pas besoin d’aide, sa voix qui se voulait rassurante se trouvait malencontreusement assez froide. Ki Suk n’y fit aucunement attention, sa meilleure amie se trouvait en position de faiblesse, sa chute avait attiré l’attention de la salle, alors si elle devenait un peu moins aimable, il n’y avait rien d’anormal ! Il rassura Sachiko malgré tout en lui lançant un sourire sincère, bientôt son cauchemar serait terminé et elle pourra penser simplement à autre chose. Enfin bien entendu si d’autres évènements ne s’étaient pas rajoutés, étant son meilleur ami, Ki Suk s’était bien rendu compte que certaines tensions régnaient entre Kimitaka et Sachiko mais il ne pouvait bien entendu rien y faire. Son ton s’était sans aucun doute devenu froid lorsqu’elle s’était adressée à lui. Tout était bien trop complexe ! A la fin de cet échange, celle-ci lui demanda s’il voulait la rejoindre dans un coin plus tranquille, il n’allait bien entendu ne pas refuser surtout vu son état, peut-être que s’isoler l’aiderait en quelque sorte. Kimitaka l’interrompit rapidement. Ainsi il voulait régler leurs affaires, parler n’était-ce pas la meilleure façon de régler les problèmes ?

Il détourna rapidement son attention ne voulant aucunement s’immiscer dans leur conversation, il se mit plutôt à écouter attentivement les propos des « parents » et de leur « enfant ». Il se félicitait d’avoir une famille bien nombreuse en cet instant, il s’imaginait très mal devoir supporter de tels paroles de ses parents, il se sentirait bien gêné, oh oui. Cet étudiant lui semblait bien défaitiste pour sa part, personne ne voulait de lui ? Il lui suffisait simplement de devenir moins timide et prendre plus de confiance en lui pour ne plus être dans cette position. Enfin pour lui qui n’était vraiment pas timide, les choses lui paraissaient bien plus simples. Enfin, après le regard que lui avait lancé Sachiko, on pouvait facilement perdre confiance surtout si l’on gardait toujours ce tempérament bien timide.

Il ne put s’empêcher de lâcher un rire aux propos d’Hikaru, Ki Suk venait vraiment d’entendre ses propos ? Il lui avait réellement de faire un deuxième enfant ? Il avait bien fait de venir en ces lieux les rejoindre. Sa demande pour le bal allait encore attendre un peu ! Il y avait bien entendu d’autres problèmes plus graves à régler.

Comme la plupart des élèves présents dans cette salle, Ki Suk ne s’attendait certainement pas à entendre un gémissement sortir de la bouche du geobuk. D’ailleurs loin d’être attentif, il n’avait su voir quel sorcier lui avait lancé un sort contre sa propre volonté, juste parce qu’il s’était inquiété pour sa chère Sachiko. Sur ce coup-ci il s’en voulait, surtout voyant l’état dans lequel se trouvait son camarade. Démuni de toutes ses défenses, il ne pouvait seul se dépêtrer de cette situation ô singulière. En bon compatriote, Ki Suk se devait de venir à son aide –selon lui- mais étrangement aucun sort ne lui vint à l’esprit. Autant qu’il s’en souvienne dans les livres qu’il feuilletait, il n’avait jamais entendu parler d’un tel sort pour faire réagir ainsi une personne. Maintenant qu’il y réfléchissait il y avait bien entendu parler d’une potion qui avait bien ses effets et une autre qu’il annulerait, mais il serait bien entendu trop tard pour en faire une. Il suffisait d’attendre maintenant ! S’il y avait bien une personne à plaindre en ce moment, ce n’était en aucun Sachiko qui était tombée quelques minutes avant mais bien Yutsuki. Etant un muneo et un enfant né moldu, il ne connaissait bien évidement peu de sorts qui sortaient de l’ordinaire et qui aurait pu l’aider dans ces circonstances. Peut-être que quelqu’un d’autre dans a salle avait les moyens de l’aider ? Il l’espérait en tout cas pour son aîné. Gambatte Oto-san… !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Matsuo Sachikoavatar
Y

Y
messages : 434
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 28
love status : L'Amour. Je ne veux plus en entendre parler. Ma situation actuelle est bien trop compliquée en ce moment pour donner des précisions.
animal de compagnie : Chat Du Nom de Titus
mood : La bonne humeur a quelque chose de généreux : elle donne plutôt qu'elle ne reçoit.
je me trouve ici : Quelque Part

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Sam 21 Aoû - 6:35

Odieuse. Méchante. Ce n’était pas les adjectifs exactes qu’on pourrait employer vis-à-vis de son comportement à l’égard de Kimitaka. Elle avait certes été un peu brutale avec lui mais se n’était pas pour autant qu’il fallait la voir comme une fille diabolique. Si elle était chez les Yunikons ce n’était pas par hasard. Jimmy ne l’avait pas dirigé dans cette maison pour rien. C’était parce qu’elle avait le caractère qui concordait avec le dortoir. Elle avait un tempérament qui était assez fort mais elle avait tout de même une part de loyauté & de gentillesse pour ses amis plus particulièrement. Si elle avait réagis de la sorte c’était parce qu’elle n’avait pas su répondre correctement à ce qu’il lui avait demandé. Elle voulait lui parler, c’était un fait, il n’y avait même aucun doute là-dessus, mais elle ne savait pas comment s’y prendre avec lui. Elle n’était pas réellement en colère à cause de Kimitaka, à vrai dire, elle était plus en colère contre elle-même car elle n’avait su déceler l’identité de celui avec qui elle conversait par téléphone depuis quelques jours. Elle aurait dû être plus attentive à ses propos, à sa voix essentiellement. Elle aurait découvert immédiatement l’auteur des appels & que la seule personne plausible était Kimitaka. Il lui avait probablement tendu un piège. Ce qui exaspérait le plus Sachiko, c’était qu’elle ne savait pas s’il avait fait ça dans le but de la blesser & de profiter de sa naïveté plus tard ou était ce juste un moyen qu’il avait trouvé pour lui adresser la parole directement. Elle ne savait strictement rien à ce sujet & cela avait tendance à la rendre nerveuse car elle craignait cette réponse plus que toute autre. Elle avait peur que ça soit plus tourner vers le négatif que vers le positif. Avançant doucement vers un endroit plus tranquille, elle espérait, intérieurement & sans en avoir conscience ,que Kimitaka la suit, car elle désirait absolument régler ses tentions entre eux mais elle ne trouvait pas de façon plus adéquate pour entamer la conversation avec lui sur ce thème qui nuisait à leur relation. Sachiko fut légèrement soulagée lorsqu’elle sentit une main l’attrapait le poignet & lorsque Kimitaka lui communiqua son désir de régler les choses. Il ne l’avait pas dit explicitement mais elle avait compris ça à travers sa phrase. Sachiko était faible & elle ne put se résoudre à le laisser en plan, sans rien dire. Si elle était venue ici, dans cette salle, c’était pour le voir & non pas pour discuter avec lui, pas pour dire quelque chose à Yutsuki. Ce n’était qu’un prétexte qui était lamentable, il fallait l’admettre. Elle devait remettre quelque chose à Yutsuki, mais aujourd’hui n’était pas sûrement le jour pour le faire, elle ne voulait pas briser la joie de son ami, surtout que ce qu’elle avait concerné son ex petite copine qui était malheureusement morte. Il fallait qu’elle trouve une solution avant qu’on ne lui demande la raison de sa venue parmi les Geobuks. Elle allait trouver, elle avait des ressources tout de même. Elle se pinça la lèvre inférieure pour se concentrer & elle reprit son air irrité. Se retournant aussi vite que possible vers Kimitaka, elle faillit relâcher son regard ténébreux lorsqu’elle constata que Kimitaka semblait légèrement peiné. Elle ne devait pas lui porter aussi rapidement. Il méritait un peu son mécontentement. Mais en voyant son regard, elle regretta amèrement les paroles qu’elle avait prononcé juste avant, peut être qu’elle avait été un peu trop sec.

Regardant en face d’elle, elle put alors apercevoir Yutsuki qui était dans une situation très délicate. Elle qui avait été ridiculiser un peu plus tôt, le pauvre Yutsuki était bien loin de ce stade. Elle écarquilla les yeux, observant la scène. Pauvre victime qu’était Yutsuki. Une personne lui avait lancé un sort, lui donnant cet air excité qui ne lui allait certainement pas. Elle qui s’était plainte quelques minutes avant, voilà qu’elle avait pitié de son pauvre ami. Elle aurait aimé le sauver mais elle n’avait aucun pouvoir & puis si elle avait eu sa baguette, elle aurait empiré la situation, n’étant pas douée pour les sortilèges, surtout de cette forme. Elle n’était qu’une simple spectatrice, ne pouvant pas venir en aide à son ami qui était en difficulté. Elle s’était promit de toujours l’aider mais là, c’était un cas bien particulier. Personne ne semblait vouloir l’aider, amuser de ce changement soudain. Elle ne savait pas s’il la voyait de là où il était, mais elle lui fit une simple grimace, l’encourageant en son fort intérieur. Ce n’était rien, comparer à ce qu’elle aurait ou faire, mais elle n’avait rien en main pour le secourir. Une personne plus aimable allait probablement le faire. On allait sûrement pas le laisser dans cet état déplorable. De toute manière, elle devait quitter la salle, elle ne voulait surtout pas que tout le monde assiste à sa discussion avec Kimitaka & puis elle ne voulait pas déranger le show qu’ils avaient prévu. Elle planta son regard dans celui de son soi-disant ami & lui fit un signe de tête, comme pour lui signifier qu’ils pouvaient aller autre part pour parler convenablement sans que personne ne cherche à savoir en quoi consister leur échange de paroles. Elle se tourna vers son meilleur ami.

- Je reviens & lorsque je reviendrai tu me diras la raison pour laquelle tu voulais me voir.

Elle lui fit un sourire & sortit de la pièce, lançant un dernier regard à ses amis & à Kimitaka, comme pour voir s’il la suivait ou pas. Pour le moment, le temps n’était pas à la rigolade mais au règlement de compte. Sachiko croisait les doigts pour que tout cela se passe dans la sérénité la plus totale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lee Min Hoonavatar
g

g
messages : 50
je suis ici depuis le : 06/07/2010

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mar 24 Aoû - 1:41

Le coup d’éclat de Min Hoon n’avait pas duré longtemps : à peine avait-il lâché Yutsuki qu’il s’était remis à rougir, et gêné comme il l’était, n’osait plus lever les yeux sur la foule qui observait la scène avec amusement. Le garçon sentait bien qu’il y avait quelque chose de faux dans la manière dont ses aînés jouaient. Si au début, ils semblaient s’amuser, dorénavant, ils semblaient tous préoccupés. Peut-être était-ce à cause de… cette fille ? Il ne savait pas qui elle était mais, de toute évidence, elle semblait avoir un lien avec tous les protagonistes de cette farce, et même avec le Muneo qu’il avait vu en entrant. Sauf avec lui, évidemment, puisqu’il ne l’avait jamais vu avant.

La pause réflexion de la tortue fut de bien courte durée, puisqu’un cri perçant l’en tira rapidement. Levant les yeux du sol qu’il avait fixé pendant cinq bonnes secondes sans s’en rendre compte – laps de temps relativement court, mais suffisamment long selon lui pour passer pour un demeuré absent aux yeux de ses camarades – il reprit ses esprits, et contempla oka-san et oto-san continuer leur spectacle avec une certaine admiration. Ils étaient vraiment doués pour jouer la comédie… et ne serait-ce à cause du visage particulièrement masculin d’Hikaru, on aurait presque pu y croire. Il lui rappelait fort bien certaines amies de sa mère, quand elles venaient à la maison, et qu’elles s’extasiaient sur l’adorable petit garçon timide qu’il était… et qu’il est toujours, d’ailleurs. Même ton, même expression. Un peu surjoué, mais bon…
Un sourire amusé flotta sur les lèvres du Geobuk qui, bien qu’acteur lui aussi, prenait plus de plaisir à regarder ses aînés jouer. Il ne se souciait plus de ce qui se passait autour de la jeune Muneo, absorbé qu’il l’était dans la scène qui se déroulait devant lui. Mais le plus drôle était à venir.

Lorsque Yutsuki commença à lui jeter des regards étranges, Min Hoon ne comprit pas tout de suite. D’accord, c’était très sensuel, mais n’aurait-il pas dû les adresser à… sa femme ? Il était censé être son fils, et bien que ce soit assez drôle, il ne comprenait pas vraiment… mais lorsque le Japonais ouvrit la bouche, tout devint plus clair. Il y avait un problème. Quelque chose qui n’était pas prévu dans le scénario de départ, et qui, bien que cela fasse rire l’assemblée, gênait considérablement son aîné. Dans la salle, les spectateurs ne devaient pas s’en apercevoir. Mais Min Hoon était juste en face de Yutsuki, et il pouvait constater facilement le changement : conclusion, on lui avait jeté un sort.

Vu que Min Hoon était très doué en magie et qu’il y avait une bonne vingtaine de personnes dans la salle, le garçon ne pouvait pas savoir d’où provenait le sort, et n’arrivait pas non plus à déterminer de quel sort il s’agissait. Donc, pas de solution apparente. Et surtout, il fallait régler le problème discrètement, pour ne pas gêner Yutsuki. La tortue jeta un coup d’œil à Hikaru, essayant de lui transmettre un message mental visuel : « Je ne sais pas quoi faire, heeeeelp ! ».

Les bras ballants, le Geobuk regardait, impuissant, son aîné poser sa main sur son pantalon. Il jeta un coup d’œil vers Kimitaka, espérant que ce dernier avait vu la scène et saurait les aider, et constata avec un certain dépit qu’il était trop occupé avec la jeune fille qu’il avait bousculé. Bon, tant pis.
Il fallait qu’il réfléchisse, et vite. Le Muneo, là-bas, semblait avoir remarqué ce qui se passait. Le Geobuk ne le connaissait pas, mais c’était la seule personne qui semblait conscience du problème de Yutsuki dans la salle. Comme pour Hikaru, la tortue lui jeta un regard spécial message mental : « Une solution, s’il te plaîîîît ! », et recula de quelques pas, pour se mettre bien au centre de la salle, et de l’attention.

« Je… je ne veux pas ! »

Rouge pivoine, le bégaiement avait repris le dessus. Une chose était sûre, il n’oserait plus sortir de sa chambre jusqu’à la fin de sa scolarité, après ça.

« Je… je ne veux pas d’un p… petit frère, ni d’une pe… petite sœur ! »

Face à Hikaru, plus rouge qu’une tomate, il serra les poings et tapa du pied.

« Si vo… vous en faites un, je quitte la maison ! Et je ne reviens pl… plus JAMAIS ! »


Il fixa ses parents, faussement boudeur, avec la tête du gamin prêt à se rouler par terre. Seule la couleur de ses joues trahissait l'effort qu'il était en train de faire, et à quel point il avait honte. En tout cas, ses aînés avaient intérêt à trouver une solution, parce que lui, il était franchement à court d'idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anzai Hikaruavatar
 

 
messages : 319
je suis ici depuis le : 03/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire (pour le moment è_é)
animal de compagnie : Hibou blanc : Tori
mood : Joyeux
je me trouve ici : Parc & Salle commune des Geobuk & Salle de balle

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mer 25 Aoû - 3:32


Pour que tout marche sur des roulettes, il devait faire abstraction de se qu’il ressentait vraiment. Son cœur lui hurlait de rejoindre Sachiko, même si sa conscience lui interdisait même d’y penser. Non il n’avait pas de soucis à se faire, Kimi-chan était avec elle et il y avait également Ki Suk, son meilleur ami à ses côtés. Oui, elle était bien entourée et il pouvait enfin reprendre son jeu comme si de rien n’était, où du moins faire en sorte de ne pas s’en préoccuper.

Il était toujours dans les bras d’Yutsuki minaudant comme une minette devant un beau mâle. Après tout Yutsuki était son mari à lui, non ? Bon, il savait qu’il avait abusé un peu sur les bords et qu’une fois fini, celui-ci allait surement l’étriper sur place mais que voulez vous, Hikaru aimait bien s’amuser au dépend de ses amis mais toujours gentiment. Il lui aurait demandé de s’arrêter discrètement, il l’aurait fait sans aucun souci. Mais voila, Yutsuki et Min Hoon jouaient le jeu et c’est tout ce qu’il demandait. Il avait de quoi amuser la galerie pendant quelques temps avec eux. C’est alors qu’il sentit le corps de son ami se cabrer comme si on avait mit un glaçon sur son dos. Aujourd’hui Yutsuki semblait bien plus motivé à suivre ses délires qu’en accoutumé, il semblerait. Du moins c’est ce qu’il croyait comprendre alors qu’une envie folle lui donnait envie de rire. Oh oui, il allait mourir, il en était sur mais bon autant en profiter pour se coller encore plus pour jouer le jeu, non ? C’est alors qu’il sentit la main de son meilleur ami se poser sur son épaule le forçant à porter son attention sur le visage du jeune homme. Il semblait prit de bouffée de chaleur…Que se passait-il, se demanda-t-il alors qu’il entendit un son, un petit bruit qui ressemblait à s’y méprendre à un gémissement de plaisir de la part de son ami. Il écarquilla les yeux, plus surprit qu’autre chose et tenta de contrôler un fou rire qui l’avait prit de court. Oh… C’était fort difficile de résister mais il ne pouvait pas se permettre de faire une telle chose…Oh non, sinon il allait le tuer, c’était indéniable. Qui avait-eu cette idée saugrenue de lui faire ça ? Non, Hikaru savait parfaitement que ce n’était pas une réaction normale de la part de son ami. Jusqu’aux dernières nouvelles, il n’avait jamais eu des vues sur lui et était aussi hétérosexuel que lui.

Non, ce n’était décidément pas normal et cela signifiait qu’on lui avait lancé un sort, un sort qui devait être annulé. Il connaissait la formule et n’avait plus qu’à l’utiliser et ce, discrètement pour éviter que toute l’attention de la salle se concentre sur la situation particulière de Yutsuki. De plus maintenant, le pauvre se cachait derrière lui pour éviter de montrer à quel point il était excité. Au début, il avait trouvé ça marrant, maintenant il devait agir vite. Il était sur le point de sortir discrètement sa baguette lorsque Min Hoon vint les aider à sa façon. Il leur lança qu’il ne voulait pas de petit frère, ni de petite sœur et que s’ils le faisaient, il fuguerait. Le pauvre était rouge de honte, il fallait dire qu’aujourd’hui, le petit s’était surpassé. Il profita donc de cet instant pour lancer le sort « finite » sur son ami et rangea rapidement sa baguette dans la poche de sa robe de sorcier. Normalement ça devrait aller et il voyait même que ça commencait à faire effet. Yutsuki reprenait un souffle normal.

Il en profita donc pour se retourner vers son fils et s’avança pour le prendre de nouveau dans ses bras, les yeux remplis de larmes de crocodile.

« Oh mon petit…non ne pars pas, que fera Ôka-san, sans toi à ses côtés ? Gomen-nasai, mon bébé…tu sais bien que je resterais toujours à tes côtés, mon bout de chou. Alors s’il te plait ne me quitte pas !!!!!! »

Il devait l’air totalement débile à souhait à l’heure actuelle mais si ça permettait de dévier l’attention des gens d’Yutsuki, il reculerait devant rien.

« Merci Min Hoon, et désolé pour tout ça… » Se contenta-t-il d’ajouter doucement à l’oreille de son kouhai, pour lui exprimer sa reconnaissance.

Du coin de l’œil, il regarda où en était la situation entre Kimi-chan, Sachiko-chan et Ki Suk. Il semblait que Sachiko était en train de quitter la pièce et son inquiétude augmenta de plus belle, mais encore une fois, il se contenta seulement de garder Min Hoon dans ses bras et de faire croire qu’il était une maman au bord du gouffre de voir son fils grandir. De plus, désormais ils devaient découvrir le coupable de ce mauvais tort qui avait causé un tel déshonneur à son ami...et ça c'était une autre affaire.
Explications :
Japonais
Coréens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

Yokota Kimitakaavatar
g

g
messages : 483
je suis ici depuis le : 04/07/2010
âge : 28
love status : Célibataire
animal de compagnie : Kimchi, un Jack Russel
mood : Perplexe
je me trouve ici : Au bal, avec Hye Min/ en train de m'excuser auprès de Sachiko

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Mer 25 Aoû - 9:19

*Ki Suk sut s'effacer quand Kimitaka demanda un instant à Sachiko et le Geobuk ne put que le remercier du fond du coeur intérieurement pour ça. Il ne pouvait pas le dire à vive voix car ça aurait été impoli envers Sachiko et le Muneo n'aurait sans doute pas compris pourquoi, mais le meilleur ami de la Yunikon était un homme bien, L'aîné des Yokota en était sûr et il n'en avait jamais douté. Et cet acte le prouvait une fois de plus. Toujours concentré sur Sachiko, il ne regardait pas ce qu'il se passait autour, il ne s'en rendait même pas compte. Aussi ne vit-il pas Min Hoon prendre ses parents dans ses bras, ni entendit Hikaru demander un second enfant à Yutsuki. Non, il ne voyait ni entendait rien de tout ça. Il ne voyait que Sachiko, il n'écoutait que Sachiko, il n'attendait que Sachiko. Il attendait sa réaction qui ne se fit pas attendre. Une fois qu'il eut prononcé le souhait de s'éloigner un instant pour parler, elle se retourna brusquement en lui dégainant un regard assassin. Kimitaka blanchit aussitôt et la lâcha doucement. Non non, il n'était vraiment pas un Yongwang, et ce n'était pas pour rien. Il regarda la jeune fille un instant et quand il vit qu'elle détourna le regard vers leurs amis, il fit de même. Et ce qu'il vit le mit en mode Ineo.*

*Oui oui, mode Ineo. La sirène, lors de sa répartition, a hésité un instant pour le mettre soit à Geobuk, soit à Ineo. Oh, pas longtemps, mais suffisamment pour que cela soit intéressant à noter pour que vous compreniez bien. Après tout, les deux maisons sont si différentes. Et beaucoup des amis de Kimitaka avaient du mal à l'imaginer à Ineo, son frère de cœur en premier. Et pourtant... quand on touche à quelqu'un qui lui est cher, il peut devenir mauvais. Très mauvais. Et justement, Yutsuki était quelqu'un qui lui était cher car il n'était ni plus ni moins que son meilleur ami. Seulement, Kimitaka n'eut pas le temps de s'avancer que Sachiko se tourna de nouveau vers lui. Elle planta son regard dans le sien mais cette fois, il n'eut pas peur. Il était trop en colère pour ça. En colère contre celui qui a jeté ce sort ridicule. Ils voulaient de la magie? Il allait leur en donner. >< Foi de Yokota. Seulement, pour l'instant, Sachiko hocha la tête pour dire qu'elle était d'accord pour quitter la salle un instant. Que faire? Il ne pouvait pas refuser alors qu'il l'avait tant souhaité. Mais il ne pouvait pas non plus laisser son meilleur ami ainsi. Mais dans un sens, celui-ci était entre bonnes mains, Kimitaka en était sur : il y avait Hikaru et Min Hoon. Min Hoon avait beau être un peu froussard, il n'était pas un mauvais garçon, le sixième année le savait. D'ailleurs, pour prouver cette pensée, la petite tortue se mit aussitôt de nouveau sous les projecteurs pour que Yutsuki ne soit plus le centre d'intérêt de la salle. Bon garçon, il le disait. Et tandis que Sachiko commençait à se diriger vers la sortie, Hikaru faisait un câlin à son enfant en s'excusant. Il avait lâché Yutsuki. Cela voulait dire qu'il avait fait quelque chose pour régler le problème. Mais il n'avait pas encore fait payé le petit malin qui avait fait ça. Ça voulait dire qu'il ne l'avait pas encore trouvé. Kimitaka jeta un œil à Sachiko qui le regardait. Il ne pouvait plus la faire attendre. Il avait tant souhaiter discuter avec elle qu'il ne pouvait pas ne pas y aller. Il jeta alors un œil à Hikaru. Celui-ci regardait dans sa direction. Il lui fit signe alors d'avoir courage et de trouver le coupable. Oui, Kimitaka avait confiance en son ami d'enfance, malgré sa maladresse légendaire. Il trouvera le coupable, il en était sûr. Alors, après un dernier regard à ses amis, Kimitaka suivit Sachiko hors de la salle.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shinoda Yutsukiavatar
g

g
messages : 120
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire ...
animal de compagnie : Un Fléreur nommé Toru.
mood : Excité - dans le bon sens voyons ! -

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Sam 28 Aoû - 22:18

Vous savez, les autruches, quand ça a peur, ça plante sa tronche dans le sol pour se cacher. Bah là, je vous le dis, j’aimerais être une autruche. Moi je planterais ma tête dans le sol pour ne plus être face à cette honte stridente qui était en train de me faire perdre la boule. Le petit con qui avait fait ça avait intérêt à se casser très vite avant que je ne lui brise les os en milles morceaux.
Qu’on compatisse pour moi, je m’en fichais totalement. C’était certainement pour cette raison que je n’avais pas remarqué cette espèce de grimace venant de Sachiko, qui était déjà en train de partir en compagnie de Kimi. Tout ce que je savais, c’était que j’étais une très mauvaise position et qu’il n’y avait pas un seul imbécile dans cette salle qui semblait en mesure de m’aider. C’était bien beau les Geobuks tiens !

Et puis, ce fut la délivrance. Merci Hikaru. Je le pensais ce merci, bien que ma nouvelle expression faciale ne laissait rien entendre à cette poussée de gentillesse. Parce que le fait que ma branche nouvellement calmée, j’ai affiché l’espace de quelques secondes une expression de pure colère. Comme si, après avoir été si longtemps retenue, elle s’échappait enfin au grand air, sans que je ne puisse y faire quelque chose. Pourtant, je fis en sorte de la « cacher » bien vite en me mettant à sourire … Mais je crois bien que cela faisait plus peur encore. Parce quand on y faisait bien attention, ce sourire dégageait quelque chose d’assez inquiétant. Ce sourire montrait au contraire parfaitement bien la colère qui régnait dans mon esprit. Je lâchais un rire jaune, avant de regarder Min Woo. Toi aussi merci, mon tout petit.

- Ce n’est pas bien de s’énerver contre ses aînés, mon petit … Oto-san est vraiment trèèès en colère. Et puis, faire pleurer sa mère, quelle honte !

Mon ton n’était pas foncièrement énervé … Comment dire … Il était plus « sarcastique ». Je ne jouais plus vraiment en fait. Je finis par sortir ma baguette de ma poche, le poing serré. Min Woo et Hikaru, qui étaient assez près de moi, pouvaient facilement voir ma tempe pulser comme une malade. J’étais à deux doigts d’exploser. A deux doigts. Je sentais ma baguette crépiter dans ma main. Je n’avais vraiment pas du tout envie de rire, mais alors là pas du tout. Mon regard parcourut la foule, à la recherche d’un potentiel coupable. De toute manière, tout le monde était complice dans cette histoire …

- Allez, dites-moi qui a fait ça, que je fasse un peu mumuse moi aussi.

J’avais dit cela en rigolant, pourtant, il était fort compréhensible que j’étais bien loin de faire une blague. Et puis mon regard fut attiré par ce gars. Ouais, l’ami de Sachiko. Ki Suk machin truc. Je lui fis un grand sourire avant de m’avancer vers lui. Il avait un parfait mobile : pour détourner l’attention que l’on portait à Sachiko, quoi de mieux que de m’agresser moi ? Oui, voilà, j’en étais sûr, c’était lui le coupable.

- Oh la la mon pooooote ! Comment ça va ? Tu sais, si tu voulais que Oto-san ait un deuxième enfant, fallait me le dire directement hein =3.

Je pointais alors ma baguette vers lui, mon grand sourire toujours collé sur le visage.

- Donne-moi une bonne raison de pas te faire mal, et je te fais rien, promis juré craché.

Bah. On comprenait très bien que Sachiko soit un peu moins sympa après s’être faite remarqué en tombant. Alors j’espère bien que ma colère à moi était tout aussi compréhensible. Surtout que maintenant, je faisais une crise de paranoïa en prenant ce pauvre Ki Suk pour coupable. Pauvre petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yoon Ki Sukavatar
 

 
messages : 314
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 27
love status : Celibataire mais... peut-être amoureux ?
animal de compagnie : Un écureuil de Corée du nom d'Oreka
mood : Keep your head !
je me trouve ici : Salle de bal / Salle commune des Geobuk / Terrain de quidditch

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Dim 29 Aoû - 6:15

Ainsi, Sachiko et Kimitaka se dirigeaient vers la sortie de la salle commune des Geobuk pour enfin se réconcilier, enfin c’était ce qu’il espérait intérieurement. Il n’aurait que peu supporter de voir sa meilleure encore triste pendant de longues semaines, Kimitaka était après tout un de ses meilleurs amis jusqu’à cette histoire. Le jeune muneo sourit simplement en entendant les paroles de Sachiko, elle reviendrait bientôt pour enfin entendre la raison de sa venue en ces lieux. Il pourrait enfin l’inviter au bal, ce qu’il désirait faire depuis maintenant quelques jours, être en compagnie de sa meilleure amie pour le bal, n’était-ce pas la meilleure compagnie qu’on pourrait espérer ? Il le pensait certainement.

Ki Suk jeta un dernier coup d’œil aux deux protagonistes qui s’échappaient doucement de la scène quelque peu comique. Son attention se porta de nouveau sur la famille des Geobuk, Min Hoon tout comme lui se savait bien incapable de conjurer le sort et trouva ainsi comme distraction de devenir un enfant quelque peu capricieux ne désirant aucunement avoir un petit frère ou une petite sœur. Un sourire se dessina doucement sur son visage à la vue de cette scène, derrière cette apparence bien timide, le jeune geobuk possédait ainsi un fort caractère et du courage, tout le monde n’aurait pas osé agir ainsi pour sauver la situation. Pour tout dire, il avait été bien incapable d’agir pour limiter le moindre dégât.

Ce fut donc Hikaru qui sauva la situation à l’aide d’un sort bien efficace qui régla rapidement le problème d’Oto-san. Mais ce qu’il n’avait aucunement prévu était bien l’attitude de celui-ci envers sa personne, il s’était dirigé maintenant vers sa personne le menaçant simplement. N’était-ce pas comique ? Ce ton quelque peu agressif ne lui plaisait aucunement. On venait tout simplement de l’accuser d’une chose qu’il ne ferait tout simplement pas, le croyait-il vraiment capable ainsi ? Non. N’importe qui aurait pris la peine de le connaitre saurait bien évidement qu’il n’y était pour rien. Ki Suk n’était pas vraiment pas le type de personne à agir de cette façon ! Après avoir laissé paraitre un regard étonné, il laissa place à un regard sérieux et serein. Il n’était que la victime de cette machination alors pourquoi devait-il un seul instant se sentir mal ? Non, il n’y en avait vraiment aucune raison. Tout cela n’aurait pas eu de sens !

« Une raison valable pour ne pas que tu me fasses de mal ? Tout simplement je n'y suis pour rien. Je ne vois pas pourquoi j'en serais arrivé aussi bas... ça me paraît un peu gamin. Étant le préfet des muneos et un enfant né moldus, je ne vois vraiment pas comment j'aurais pu être mis au courant qu'un tel sort puisse exister. Et puis tu me vois vraiment capable de faire ça ? »

Suite à ces propos Ki Suk l'aurait regardé avec un air plus que sérieux.

« Tu sais,je pourrais aussi bien t'aider à trouver le vrai coupable et le punir comme il se doit. Je suis un préfet après tout, non ? »

Ki Suk se vengerait bien évidement à son tour dès que le coupable serait retrouvé, personne n’avait le droit d’agir de la sorte sans en subir les terribles conséquences. En tant que préfet il se devait bien évidement d’agir de la sorte, qui sait ce qui pourrait arriver la prochaine fois si on laissait passer un tel acte. Il tenait à cœur à son rôle et il le montrerait simplement à cet enfant si puérile, qui pouvait donc s’amuser à cet âge à agir de la sorte ? Une sorte était sûre, jamais ô grand jamais, un muneo n’aurait agi ainsi.




Dernière édition par Yoon Ki Suk le Sam 4 Sep - 10:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lee Min Hoonavatar
g

g
messages : 50
je suis ici depuis le : 06/07/2010

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Ven 3 Sep - 3:33

La situation paraissait désastreuse. Avec un Japonais dont la libido avait explosée, une tortue plus rouge qu’un Ineo, et un couple qui s’engueulait à moitié avant de les laisser en plan, le public devait bien s’amuser. Mais Min Hoon, non. Il devait être là depuis quinze minutes, et il avait l’impression que son supplice durait depuis des heures. Ses aînés savaient parfaitement à quel point il craignait d’être affiché en public ; et même si la blague était censée être gentille, elle avait dérapé d’une façon que personne n’aurait pu prévoir. Et apparemment, personne ne souhaitait que ça se termine comme cela.

Il avait lancé un appel au secours à Hikaru ; et la diversion qu’il créa en se ridiculisant encore plus parut marcher. Tout en lançant sa tirade, il avait pu apercevoir le geste discret de son sunbae en direction de Yutsuki, qui parut presque immédiatement aller mieux. Il souffla, intérieurement. Les deux Japonais devaient avoir compris la leçon, et allaient sûrement arrêter leur spectacle à présent. Min Hoon aurait tout le loisir d’aller essayer de s’étouffer avec son oreiller.
Raté. Hikaru reprit son air de mère éplorée, plongeant le Geobuk dans un désespoir sans fond. Alors comme ça, il continuait ? Il n’avait aucun moyen de s’échapper ? Il était prêt à prendre ses jambes à son cou lorsque sa « oka-san » s’approcha de lui pour lui chuchoter des remerciements. Un regard à Yutsuki lui fit comprendre que le spectacle ne serait pas terminé, tant qu’ils n’auraient pas trouvé le coupable. Son visage irradiait la colère, et le garçon frissonna : il ne l’avait jamais vu dans un état pareil.

Il aurait pu en profiter pour partir : quitter la pièce en tapant des pieds comme un enfant mécontent, et s’enfuir à toutes jambes une fois la porte franchie. Mais quelque chose le poussa à rester. Il ne savait pas trop ce que c’était ; peut-être sa fidélité envers ses sunbae, son affection pour eux. Il savait ce que c’était que d’avoir honte, et s’il pouvait aider Yutsuki à se venger, alors… et bien, il ferait ce qu’il pouvait.

Min Hoon n’aimait pas le ton que Yutsuki employa pour le gronder. Et l’enfant boudeur qui était en lui ne l’aimait pas non plus. Sans rien dire, il recula et baissa les yeux, ses lèvres exprimant une moue boudeuse, les joues rougies. Il rougissait moins que tout à l’heure ; il commençait à s’habituer à la honte qui lui collait à la peau. Mais il releva vivement la tête quand Yutsuki continua à parler. Il ne se cachait même plus : il cherchait le coupable, et ce dernier allait sûrement payer cher lorsqu’il l’aurait attrapé. Les autres Geobuk reculèrent un peu devant l’aura dévastatrice du « oto-san ». Du coin de l’œil, Min Hoon en vit certains se diriger discrètement vers la porte, le show ne les intéressant plus. Il n’hésita pas, et en deux bonds, fut devant la porte, secouant doucement la tête devant ceux qui cherchaient à partir, visiblement mécontents.

« V… vous feriez m-mieux d’attendre q-qu’il l’ait t-trouvé… à m-moins que v-vous n’ayez q-quelque chose à v-vous rep-procher. »

En face de lui, ses camarades se consultèrent du regard, puis finirent par hausser les épaules, et regagnèrent leurs places. Toujours devant la porte, le garçon poussa un soupir de soulagement face à leur manque de résistance, et tourna la tête pour voir où en étaient ses sunbaes. Ses yeux s’agrandirent de surprise lorsqu’il vit Yutsuki menacer le Muneo qui se tenait là. Pourquoi lui ? S’il y en avait bien un dont Min Hoon était sûr qu’il n’avait rien fait, c’était bien lui. Pendant tout le temps où il s’était trouvé dans cette pièce, la tortue n’avait cessé de le surveiller vaguement, car il n’avait pas l’habitude de voir des gens d’autres maisons dans sa salle commune. Mais comment le faire comprendre à Yutsuki ? La scène semblait tourner au règlement de comptes, et cela devenait préoccupant.
Tout en observant la scène, il rejoignit Hikaru, et tira doucement sa manche afin d’attirer son attention.

« Sunbae… ce n’est p-pas lui, je le s-sais. Tu ne connaît-trais p-pas un sort p-pour faire parler le coup-pable, par hasard ? »

Il soupira, et se passa la main dans les cheveux.

« J’ai oub… oublié la formule p-pour les m-meubles. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anzai Hikaruavatar
 

 
messages : 319
je suis ici depuis le : 03/07/2010
âge : 29
love status : Célibataire (pour le moment è_é)
animal de compagnie : Hibou blanc : Tori
mood : Joyeux
je me trouve ici : Parc & Salle commune des Geobuk & Salle de balle

MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   Ven 3 Sep - 5:43


Hikaru n’avait jamais pensé que la situation puisse à ce point dérapé. Comment un petit show improvisé avait pu tourner à ce point ? A vrai dire, il était un peu, voir beaucoup énervé à l’heure actuelle. Trop de choses s’étaient passées en si peu de temps. Sachiko qui quitte la pièce en compagnie de Kimi-chan, le fait que quelqu’un avait jeté un sort si embarrassant à son meilleur ami, sans parler du fait que maintenant Yutsuki avait prit la décision de prendre Ki Suk comme unique responsable de son malheur. Hikaru avait à faire à un épineux problème et il ne savait vraiment pas ce qu’il devait faire.

Kimi-chan avait beau être parti en lui faisant confiance malgré qu’il fût aussi furieux que lui en ce qui concerne la situation de Yutsuki, il était bien incapable de savoir ce qu’il devait faire. De plus, en plus de cela, il s’inquiétait pour la confrontation qu’il devait avoir lieu entre ses deux amis d’enfance. Il connaissait assez Sachiko pour savoir qu’elle avait un caractère bien trempée et qu’il lui arrivait souvent d’être assez rancunière, et vu le problème qui les liaient…Il savait que son ami devrait lui ouvrir pleinement son cœur pour espérer qu’elle lui pardonne. Bien entendu, tout à l’heure il s’était montré encourageant, limite comme si tout ça allait être du gâteau mais il savait que la réalité allait être toute autre. Il espéra sincèrement qu’il était en train de s’inquiéter pour rien et préféra se concentrer sur la situation actuelle.

Tout d’abord, il devait trouver quelque chose pour calmer Yutsuki qui était fou de rage. Il ne lui avait fallut pas beaucoup de temps pour le comprendre. Il suffisait juste d’entendre avec quelle ironie, il s’était adressé à Min Hoon avant de foncer la tête la première sur Ki Suk. Comportement bien impulsif de la part d’une tortue mais il faut dire qu’il lui arrivait également à son tour de l’être surtout lorsqu’il était hors de lui. Ces cas étaient rares mais bien réels et il faut dire que dans le cas présent il n’était pas non plus très loin d’exploser. Il faut dire qu’après l’envie de rire, il avait vu la méchanceté derrière cet acte. Il était indéniable que ce n’était pas qu’une simple plaisanterie innocente. En faisant un tel geste, il avait atteint l’intégrité d’un autre camarade et en tant que préfet, il ne pouvait pas laisser passer ça. Il devait donc agir mais avant tout ça réfléchir à quelle procédure suivre.

Il avait vu son ami pointer sa baguette sur Ki Suk qui se contentait de lui répondre sereinement qu’il n’y était pour rien, qu’il n’en serait jamais arrivé aussi bas et qu’il trouvait vraiment ça gamin de la part du coupable. Il reconnu bien volontiers le sérieux et la sérénité du préfet des Muneos. Ki Suk lui proposa même de l’aider à trouver le coupable puisqu’il était également préfet de sa maison. Pour cela, il fallait tenter de garder tout le monde dans la salle et donc empêcher quiconque de quitter les lieux. Alors qu’il était sur le point de se lancer, il vit que Min Hoon avait prit les devants en empêchant quelques un de se faire la malle. Bien que son ton manqué un peu de fermeté, les personnes en question se contentèrent d’oser les épaules pour retourner à leur table. Min Hoon soulagé mais inquiet que Yutsuki persiste à s’en prendre à Ki Suk décida de venir à sa hauteur. Il en profita donc pour lui demander si Hikaru ne connaissait pas un sort pour faire parler le coupable. Maintenant qu’il y faisait allusion, à part le Véritaserum ou une séance de torture, il existait un sortilège qui permettait de faire parler les meubles ayant pu assister à la scène mais comme son kouhai, impossible de remettre la main sur ce sort.

Cependant, le plus important à l’heure actuelle était de calmer la situation et surtout la colère de son ami qui n’avait toujours pas quitté du regard le préfet des Muneo. Il s’avança dont auprès de son ami pour poser amicalement sa main sur son épaule.

« Voyons Yutsuki-kun, Ki suk n’aurait jamais fait un truc pareil. Pour trouver le coupable, on pourrait utiliser le sort qui fait parler les meubles, non ? Je le lancerai bien mais j’ai plus la formule en tête…Et bien entendu une fois cette chose faite et le coupable découvert. Je suis persuadé qu’il sera très enchanté d’avoir une petite discussion avec nous. Qu’en pensez-vous les amis ? »

Il avait dit tout ça sur le ton de la plaisanterie du début à la fin mais on pouvait voir dans son regard qu’il était loin de plaisanter. Il était sur d’une chose : une fois le coupable découvert, Ki Suk, Yutsuki Min Hoon, et lui-même allaient surement se faire un plaisir de lui faire passer le gout d’avoir usage à ce GENRE de plaisanterie la prochaine fois.
Explications :
Japonais
Coréens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's SHOWTIME!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's SHOWTIME!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Troisième Étage :: Salle commune des Geobuk.-