AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We are candy maniacs // Matsuo Sachiko ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: We are candy maniacs // Matsuo Sachiko ♥   Ven 13 Aoû - 5:13

We are candy maniacs
Matsuo Sachiko & Ueno Hitsuru


Le bienheureux Ueno Hitsuru était aujourd'hui d'une humeur massacrante. Rares étaient les jours où il ne parlait à personne et où s'il le faisait, c'était pour radicalement rambarer monsieur ou madame. Couché sur son lit, il essayait de trouver le sommeil pour écourter cette horrible journée qui n'en finissait pas. Quinze heures. Seulement. Fixant l'horloge, il se demandait bêtement si elle était truquée. Il lui avait semblé qu'une bonne demi-heure était passée depuis son dernier coup d'oeil mais il se résolut à accepter l'inévitable: ça ne faisait que dix minutes. Il se redressa soudainement accompagnant son mouvenant d'un cri de rage. Je sais, difficile d'imaginer le jeune Yongwang dans cet état mais c'est bien ainsi qu'est son caractère lorsqu'il se dispute avec sa petite-amie. Du moins, le temps d'une journée. Si sa partenaire ne se décidait pas à s'excuser d'ici le lendemain, il la jetterait sans regret et passerait à une autre. Ainsi tournait le monde d'Hitsu. C'est qu'en attendant le grand amour en qui il ne croyait pas, il fallait bien se divertir d'une façon ou d'une autre. Mais ne vous méprenez pas, Hitsuru est adorable avec les femmes ! Quand il est casé, il est très fidèle et chouchoute sa copine. Qu'il est mignon ! Pas trop quand même, ça reste un homme.
Se levant du lit, il attrapa Bunhi, son lapin-bélier adoré, qu'il remit dans sa cage. Pauvre bête, c'est limite s'il ne l'avait pas jetté. Il sortit du dortoir puis de la salle commune. Direction les couloirs où marcher sans but l'aiderait à passer le temps.

Cette activité se révéla finalement être pire que de rester sur son lit à ne rien faire. Une sucette au citron dans la bouche, il pensait à une amie de longue date à qui il n'avait pas écrit depuis longtemps. Peut-être qu'au moins, ça l'occuperait ? Maintenant qu'il avait trouvé quelque chose de plus ou moins interressant à faire, il fit demi-tour vers la salle commune des Yongwang. Non, pas la salle commune. Il changea de direction pour sortir d'Akiwa et se rendre au cimetière. Lieu sinistre mais qui avait l'avantage d'être calme. Peu d'élèves osaient aller là-bas et ça se comprenait parfaitement.
« Hitsuuuuuu ». Qui osait l'interpeller ainsi en ce jour misèrable ? Ah non, pas elle... Pas cette fille. Hitsuru ne la supportait pas et pourtant elle s'obstinait à le coller tout le temps. Plus nunuche, tu meurs. Le genre à se mettre des faux ongles roses et des faux cils à pailettes. Le genre aussi à mettre des faux piercings et à se coller des faux tatouages. Une fille pas très naturelle, en somme. Le jeune japonais fit mine de n'avoir rien entendu et continua son chemin vers le cimetière quand il percuta de plein fouet une autre jeune femme. Ils étaient tous de mèche, aujourd'hui ? Le jeune Yongwang la rattrapa tout de même. Ce n'est jamais agréable de voir tomber quelqu'un parce qu'on l'a bousculé. Il eut tout juste le temps de reconnaitre l'inconnue avant que celle-ci ne se jette à son cou. Il l'aurait bien fait valdinguée si elle n'avait pas été la charmante Sachiko. Hitsuru se surprit lui-même à la serrer dans ses bras. Il était apparemment apaisé et souriait en compagnie de la Yunikon. Quelle changement... Il se décala ensuite et vit partir l'autre fille en courant. En plus de lui rendre le sourire, la japonaise faisait fuir une groupie gênante. Il l'aimait vraiment beaucoup. Amis proche, ils parlaient souvent en dégustant des sucreries, la grande passion du Yongwang.

« Pourquoi es-tu si contente de me voir ? » Les yeux brillants et un sourire au lèvres, il la regardait, amusé. Le rayon de soleil qui allait illuminer sa journée s'appelait Matsuo Sachiko.
Revenir en haut Aller en bas

Matsuo Sachikoavatar
Y

Y
messages : 434
je suis ici depuis le : 07/07/2010
âge : 28
love status : L'Amour. Je ne veux plus en entendre parler. Ma situation actuelle est bien trop compliquée en ce moment pour donner des précisions.
animal de compagnie : Chat Du Nom de Titus
mood : La bonne humeur a quelque chose de généreux : elle donne plutôt qu'elle ne reçoit.
je me trouve ici : Quelque Part

MessageSujet: Re: We are candy maniacs // Matsuo Sachiko ♥   Sam 14 Aoû - 1:29

Il y avait des jours sans & des jours avec. Aujourd’hui était certainement une journée ‘’sans’’. Sachiko n ‘était pas vraiment d’humeur à voir une quelconque personne & à sortir dehors pour profiter des derniers rayons de soleil. Elle n’était pas vraiment apte à croiser un inconnu ou encore un ami. Elle n’ était pas de mauvaise humeur, bien au contraire, c’était juste qu’elle n’était pas bien loin de ce stade. A vrai dire, la raison de son mécontentement était probablement anodine, sans grande importance. Elle ne savait pas elle-même ce qui l’a poussé à être aussi exécrable & désespérée à la fois. Elle se demandait bien si ses règles n’allaient pas arriver, car il fallait avouer que ses changements d’humeurs étaient souvent liés à cet événement plutôt compromettant. Elle n’appréciait pas particulièrement le fait de les avoir. Malheureusement elle ne pouvait rien changer à ce coup du sort, même les moldus avaient ce désavantage. La nature n’avait pas été très clémente dans ce domaine, à croire que celle-ci n’aimait pas le sexe féminin. C’était à se poser la question des fois. Fort heureusement, Sachiko était une sorcière & il lui arrivait d’utiliser certains sortilèges pour les faire venir plus rapidement ou pour les faire ralentir. Ça ne marchait pas à chaque fois car c’était une chose qui dépassait les lois de la magie. C’était aussi parce que Sachiko n’était pas une élève particulièrement douée en ce qui concernait l’apprentissage des divers sortilèges mais elle savait se débrouiller même si elle faisait plus de catastrophes qu’autre chose. Toutefois, Sachiko savait de façon indubitable que la cause de son énervement & de sa tristesse n’était pas dû à ses règles qui devaient prochainement arrivées. C’était autre chose de bien plus concrète mais elle n’arrivait pas à déterminer la source de cette agitation. Peut être était ce dût au fait que cette semaine fut loin d’être la meilleure, apportant son lot de surprise, nuisible à sa santé morale ou pas. Elle ne voyait que cette issue & se serait se mentir de dire qu’elle n’avait pas eu certains soucis ces derniers temps. Tout d’abord elle avait eu une altercation récemment avec une de ses amis proches, puis elle avait découvert l’identité du mystérieux homme avec qui elle conversait par téléphone, ensuite son professeur de potions lui avait fait des remontrances à cause de son inaptitude à suivre correctement les conseils que celui-ci avait donné lors de son dernier cours & enfin, le bal de l’école arrivait à grand pas & Sachiko devenait de plus en plus fébrile au fil des jours. Bref. Rien de très glorieux, rien qui puisse satisfaire pleinement son humeur & ainsi le réparer. Autant dire que cette semaine avait été très pénible à endurer & Sachiko était impatiente que celle-ci se termine pour passer à autre chose. Néanmoins, depuis quelques temps les heures semblaient se rallonger, comme si quelqu’un prenait un malin plaisir à jouer sur les nerfs de Sachiko. Pas très plaisant pour une fille impatiente comme elle. Elle devait faire avec & subir les heures qui s'éclipsaient doucement.
Paisiblement installée sur son lit, Sachiko se divertissait avec les moyens du bord qui était sa fameuse baguette magique. Elle s’amusait à faire quelques étincelles avec celle-ci. Elle devenait de plus en plus une maître en la matière & c’était sûrement bien le seul sort qu’elle maitrisait parfaitement. Mais cette distraction commençait à devenir fastidieuse & Sachiko éprouvait peu à peu une lassitude profonde. Elle cherchait un moyen de ne pas être dans cet état d’ennui mais elle n’y arrivait pas. Elle ne souhaitait qu’une chose, ne plus éprouvait ce sentiment d’amertume & d’insatisfaction. N’existait-il pas un sort pour oublier juste un moment son humeur. Sachiko en doutait. Elle se tourna & se retourna plusieurs fois, ne trouvant pas de solutions. Elle observa son mur qui prit soudainement une couleur austère. C’est en observant son mur qu’elle pensa soudainement à une seule & même personne. Elle avait l’impression que cette personne était la seule à pouvoir lui redonner son sourire à l’heure actuelle. Pourquoi Est-ce qu’elle avait pensé immédiatement à cette personne ? C’était comme si son cerveau lui avait dicté, de manière intensionnelle, qui elle devait voir à l’instant même. Était ce une simple coïncidence ? Peut être qu’elle aurait pensé à une autre personne dans un autre contexte. Sachiko ne prit pas beaucoup de temps avant de réfléchir & se précipita dans les couloirs bondés d’élèves.

Hitsuru. Elle devait absolument l’apercevoir, s’était comme une urgence, comme si sa vie était en jeu. Le problème qui se posait à elle était qu’elle n’avait aucune idée de l’endroit où il se trouvait, ce qui n’était pas très avantageux. Elle se rendit à plusieurs endroits, espérant probablement le croiser mais aucune trace de lui. Sachiko commençait à désespérer. Elle était partie dans la salle commune des Yongwang, à l’infirmerie, sur le balcon, sur le Toit, dans les serres, sur le Terrain de Quidditch, à la bibliothèque, dans les salles de cours ce qui était peu probable vu que les cours n’avaient pas encore repris & enfin dans l’atrium, mais il semblait que son ami avait miraculeusement disparu. Il lui restait un seul endroit encore plausible mais elle n’osait s’y rendre : Le cimetière, lieu souvent lugubre. Sachiko déglutit difficilement. Elle devait prendre son courage à deux mains. Elle s’en alla donc vers le cimetière, empruntant le couloir qui menait à cet emplacement reculé. Pressant le pas, Sachiko ne fit pas attention & heurta violemment une personne inconnue. Elle allait s’excuser lorsqu’elle reconnut le visage de Hitsuru. Son allégresse était des plus intenses, elle ne put se contenir & sauta au cou de son cher ami. Toutes les tensions qui avaient régné autour d’elle ces dernières heures venaient de s’envoler juste par le fait d’être en sa présence. Elle qui n’était pas très tactile d’habitude, elle venait de prouver le contraire. Elle inhala un moment son odeur & se résigna à se détacher de lui. Un large sourire se constatait sur ses fines lèvres. Elle était vraiment heureuse de le voir & à vrai dire, elle ne savait pas vraiment le motif de sa jubilation. La question qu’il lui posa, était d’une certaine manière sans réelle réponse. Sachiko regarda son ami comme s’il venait de lui demander quelque chose qui n’était guère facile à répondre. Pourtant ce n’était pas bien difficile mais elle n’arrivait pas à expliquer avec des mots. Elle hocha des épaules, prenant un air innocent.

- Je ne sais pas. A vrai dire j’ai pensé à toi & j’ai eu subitement envie de te voir. Est-ce mal de le vouloir ?

Sachiko rougit bêtement. Peut être qu’elle était venue briser ses plans, s’il en avait. Hitsuru était une personne souvent prise. Elle ne voulait vraiment pas le déranger si c’était le cas. Elle allait devoir retourner dans sa chambre, sombrant dans sa torpeur. Elle poussa un soupir qui se voulait encouragent. Elle lança un regard en arrière, remarquant enfin la présence d’une fille qui venait de faire une fuite improvisée. Il devait sûrement être avec ses innombrables petites amies. Sachiko était désolée pour Hitsuru, elle venait sûrement de faire fuir une de ses prétendantes. Ne le laissant pas le temps de répondre à sa question précédente, elle enchaîna

- Oh ! Je vois ! Désolée ! Je crois que je te dérange. Tu es sûrement en charmante compagnie. Je ne veux surtout pas te gêner.

Elle plaça ses mains devant elle, les secouant de façon précipitée. Il avait le droit d’être avec une fille. Ça ne la dérangeait pas Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

We are candy maniacs // Matsuo Sachiko ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Deuxième Étage :: Les couloirs-