AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  ;when a dream come true ▬ PV yano. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jang Eun Hwaavatar
m

m
messages : 50
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 25
love status : Non, pas important; ce n'est pas un sujet auquel penser actuellement. ♪
animal de compagnie : Un minuscule hibou noir & blanc tacheté, incapable de voler correctement. Modestement nommé 퓨; pyu.
je me trouve ici : Certainement à la bibliothèque en train de réviser pour les examens de fin d'année. [...] alors que l'année n'a même pas commencée, oui. Ou sur le terrain de Quidditch.

MessageSujet: ;when a dream come true ▬ PV yano. ♥   Mer 8 Sep - 12:17

Depuis la reprise des cours, Eun Hwa avait l’impression que tout allait beaucoup mieux que pendant les vacances, et c’était un fait à présent avéré. Croyez-le ou non, mais la jeune femme fait partie du pourcentage assez infime d’étudiants qui adorent voir les vacances se terminer, sérieusement. Pourquoi ? Parce qu’elle s’ennuie toujours fermement, surtout quand elle rentre chez elle, dans sa petite vie de moldue affreusement normale. Parce qu’au fil du temps, elle y avait pris gout à la magie, et a force d’avoir une tel soif de connaissance à propos du monde magique et de tout ce qui peut s’en rapprocher, elle avait peu à peu compris à quel point il était pénible et désagréable d’être un moldu, même pour quelques semaines. Bien entendu, elle avait toujours adoré ses parents, et sa famille au grand complet, mais elle était plutôt fière de cette petite particularité qu’elle avait, alors, quitter Akiwa.. c’était toujours un déchirement. Y revenir, malgré qu’elle soit consciente que c’était aussi un vrai déchirement familial, elle le vivait toujours comme une bouffée d’air frais, un renouveau, une vraie partie de plaisir. Surtout qu’avec Akiwa, elle retrouvait tout ce qu’elle aimait. Ses livres sur les sortilèges, le parc de l’école, Atlantis et ses boutiques, ses amis… et le Quidditch. Sa grande passion depuis le début, elle n’avait jamais sentie une quelconque baisse d’intérêt envers ce sport. Et pourtant, Eun Hwa et le sport, ça avait toujours fait deux.. avant. Certains de ses amis lui disaient que c’était un sport trop violent, pas pour une jeune fille fragile comme elle, que c’était un sport de rustre, de macho.. Mais, pour la jeune Muneo, c’était avant tout un sport d’une complexité passionnante ! toutes les possibilités possibles, toute la liberté d’action qu’on pouvait y trouver, et toutes les règles (pour certains bien futiles, accordons-le).. Elle avait toujours aimé les choses compliquées ! Le sport ça lui avait toujours paru mortellement fade et ennuyeux. Sauf le Quidditch. Et au début d’année, à Akiwa, il y avait des évènements qui revenaient chaque année, c’était les sélections de joueurs. Elle savait que Muneo avait perdu son attrapeur. Elle le savait parce qu’il avait quitté l’école l’année d’avant, et tout le monde était persuadé que Muneo allait dégringoler dans le classement parce qu’il était plutôt bon, il fallait bien le dire. Mais pourquoi la jeune femme ne serait pas capable d’être prise, maintenant qu’elle était en 3ème année ? Elle y croyait, en tout cas. Ou elle essayait, parce que sa nature stressée et pessimiste ne l’aidait pas vraiment à être sûre d’elle.. Mais elle s’était rendu sur le terrain avec un regard déterminé, et tout le monde avait pu voir que cette fois, elle était décidé à ne pas passer inaperçu.

Elle avait pu remarquer qu’il n’y avait pas qu’elle qui voulait la place, en premier. Il y avait là plusieurs jeunes hommes qui attendaient, quelque filles aussi, mais beaucoup moins. Enfin.. certes, il n’y avait pas qu’elle qui en voulait de cette place d’attrapeurs, mais ils étaient quoi.. Peut-être dix ? Il n’y avait que Muneo qui avaient si peu de prétendants à un post pareil. C’était à se demander pourquoi l’équipe arrivait à maintenir un niveau ‘moyen’ pour la coupe. Ils l’avaient déjà gagnée plusieurs fois dans l’histoire d’Akiwa, dieu soit loué. Il l’avait gagné pour la dernière fois alors qu’Eun Hwa était en première année, c’était récent donc. Mais le niveau s’était nettement détérioré l’année suivante, c’est peut-être ça qui avait tant motivé la jeune fille à s’entrainer, et ainsi devenir si habile sur son balais. Bien vite, le capitaine fit passer des essais à plusieurs d’entre eux, et la jeune femme se sentit plus détendue, en voyant le niveau.. vraiment mauvais. L’un d’entre eux ne tenait qu’à peine sur son balais, c’était un grand n’importe quoi. D’ailleurs, les essais étaient très courts, un vif d’or était lâché, ils devaient l’attraper, et jusqu'à maintenant, le capitaine avait interrompu tous les essais, comme personne ne semblait assez habile pour l’avoir. « Celui qui m’attrape ce fichu vif d’or devient l’attrapeur officiel de l’équipe, c’est clair ?! C’est votre job en tant qu’attrapeur, prouver ce que vous valez ! » Et, sans vraiment comprendre pourquoi ni comment, parce que ce n’est pas DU TOUT dans sa nature, la jeune femme à lever la main soudainement, avec une pointe d’hésitation, mais tout de même. « Hm ? Jang, c’est ça ? Tu veux essayer ? » Elle hocha vigoureusement la tête, empoignant son balais. Le capitaine d’équipe lui sourit finalement, avant de lui dire d’y aller, et que de toute façon, avec tous les bras cassés qu’il venait de voir défiler, elle ne pouvait résolument qu’être au même niveau ou un peu mieux. En gros, elle n’allait pas se ridiculiser, c’est ce qu’il pensait, hein ? Croyez-le ou non, dès qu’il l’avait vu s’envoler, il avait haussé un sourcil surpris, déjà en voyant la maitrise de la jeune femme, certes pas parfaite mais bien meilleure que tous les autres qui étaient passés pour l’instant, et il avait ouvert grand les yeux et la bouche quand, quelques minutes plus tard, elle s’écrasait au sol avec la petite boule dorée si précieuse entre les doigts. « ON A UNE GAGNANTE ! Tout le monde retourne à ses affaires, la sélection est terminée ! Merci d’avoir participés tous ! » Elle s’était relevée, difficilement, mais avec des étoiles pleins les yeux, alors qu’elle ne comprenait qu’à peine ce qu’il lui racontait. « L’atterrissage, ce n’était pas trop ça Jang, mais tant que t’attrapes le vif d’or, tu peux atterrir comme tu veux je m’en fiche ! – les entrainements avec l’équipe c’est tous les vendredis matin, si t’es en retard, je t’étrangle ! Ha, et, si t’as la moindre question et que je suis pas là, tu t’adresses à Ahn. Hm, félicitation, voilà. Et travaille dur surtout ! C’est le propre des Muneo, fais-y honneur ! » Et il la laissa digérer la nouvelle –certes excellente, mais elle était choquée- en lui tapant dans le dos, et en lui lançant de loin que c’était du bon boulot et que ça faisait au moins 15 ans que Muneo n’avait pas eu une fille au poste d’attrapeur. Elle resta plantée là un moment, à vrai dire. Avant de simplement voir un grand sourire se dessiner sur son visage. Et un rire nerveux lui avait échappé d’entre les lèvres, stupidement. Elle l’avait eu sa place dans cette équipe. Et elle allait leur prouver sa valeur, parce qu’elle savait qu’elle pouvait les étonner.

Et sur le coup, elle s’était mise à courir vers le parc, puis le lac avait été en vue. Elle ne savait pas réellement ce qu’elle cherchait à faire – mais elle savait qui elle cherchait, en tout cas. Qui d’autre que son yano sunbae pouvait bien l’écouter raconter pendant des heures la même histoire inlassablement de ce fichu vif d’or qu’elle a réussi à attraper elle ne sait par quel miracle ? Et justement, comme le hasard fait bien les choses, elle repéra la silhouette familière assis dans l’herbe, ceci doublé du fait qu’elle voyait très bien d’ici l’uniforme de Muneo qu’il portait, elle ne pouvait pas se tromper. Elle courra vers lui, lui tombant presque dessus en s’asseyant à côté, manquant également de faire un plongeon dans l’eau aussi, d’ailleurs.

- YANO SUNBAENIM ! oh, pardon. Senpai ! Elle reprit doucement son souffle, alors que son sourire lui n’avait pas diminué d’intensité, Je viens de passer les qualifications pour le Quidditch ! Devine quoi !

Non, elle n’était pas du tout discrète, et il devait déjà être très amusé par le côté gamin qu’elle laissait s’exprimer là, alors qu’elle avait d’ordinaire une personnalité si sage et stoïque. Mais bon, un peu d’entrain de temps en temps, ça ne tue personne.. n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wada Yanoavatar
m

m
messages : 180
je suis ici depuis le : 01/08/2010
âge : 27
love status : Célibataire
animal de compagnie : Persan argenté répondant au nom de Shii
mood : Calme
je me trouve ici : Réfectorium & la Trappe

MessageSujet: Re: ;when a dream come true ▬ PV yano. ♥   Sam 11 Sep - 3:05


Cela faisait à peine une semaine que les cours avaient repris et pourtant il avait l’impression qu’un mois entier venait de passer en ces quelques jours. Il faut dire que ce qu’il voyait en cours était loin d’être inconnu pour lui. A vrai dire, il connaissait tout ce qu’il avait à savoir et ce depuis sa tendre enfance. Yano Wada était le digne héritier d’une haute et réputée famille japonaise. Ils étaient essentiellement connus pour être des Aurors exemplaire et d’une intelligence sans borne. Il faut bien avouer que les plus grands sorciers mages noirs faisaient partis de leurs grands tableaux de chasses. Pas un Wada n’avait pas participé à la capture de l’un d’entre eux et ce depuis des lignées de sorciers. Il est donc évident que dès son jeune âge, le jeune homme portait sur ses épaules une grande et belle réputation à tenir. Il était indéniable qu’il devait être le digne héritier de cette famille et donc d’être irréprochable sur tous les points. Ses notes devaient être parfaites, il devait prouver à tout le monde qu’il était au dessus de tout le monde par sa maitrise de la magie que de ses connaissances en la matière. Il en va s’en dire. Depuis toujours, il s’était habitué à tout ça, se contenta seulement de répondre aux attentes de sa famille ou du moins en façade. Comme convenu personne ne doutait de son intelligence et de ses facultés en tant que sorcier. Tout l’ensemble du corps enseignant était persuadé d’avoir entre leurs mains l’éducation d’un de leurs meilleurs élèves…Si seulement ils savaient que tout ça n’était que le résultat d’une éducation stricte et dure, ils tomberaient surement de haut.

Assis, contre un arbre dans les alentours du parc près du lac, il refermait le bouquin de sortilèges qu’il venait tout juste de recevoir par hibou. Comme d’habitude, il connaissait tous les sortilèges contenus dans ce bouquin. Il n’avait plus qu’à faire de son mieux pour les appliquer à la lettre. En fermant les yeux, ils se remémoraient les indications que lui avaient données son oncle lorsqu’il lui avait parlé de ses sorts. Il suffisait juste qu’il les appliquer à la lettre. Il s’étira seulement en se calant de nouveau contre l’arbre. Les cours s’étaient que de la bagatelle pour lui, aussi faciles que de respirer. Enfin pas tout à fait, seuls la divination et l’arithmancie lui demandaient une réelle concentration. Deux matières que sa famille avait trouvées sans intérêt lors de son éducation. Il prenait d’ailleurs un réel plaisir à suivre ses cours en faisant de son mieux pour exceller dans celles-ci comme partout ailleurs. De plus, c’était deux domaines qui le passionnaient totalement. Il faut bien avouer que Yano était un réel romantique dans l’âme qui se plaisait de croire que la destinée des hommes était toute décidée dès leurs naissances et que c’était un art difficile que d’anticiper le futur. Un art tout aussi intéressant que d’en apprendre plus sur toutes les créatures magiques, mais bien plus compliqué et complexe. Un véritable casse tête et surtout pour lui. Cependant cet après midi, il s’était donné comme mission de tenter de lire le destin d’une de ses amies : Eun Hwa, sa cadette de deux ans.

Ki suk lui avait dit que les auditions se faisaient dans l’après midi et il était intimement persuadé que sa cadette n’avait pas pu passer devant une telle occasion alors qu’elle venait tout juste d’avoir le droit de postuler. Oh oui, il imaginait sans trop de mal qu’elle était déjà sur le terrain prête à montrer ses talents. Une joueuse très prometteuse d’ailleurs qui avait selon son point de vue toutes les chances d’intégrer immédiatement l’équipe permanente. Il était donc évidant qu’il se prêtait à ce jeu uniquement pour savoir s’il voyait vrai. Allait-elle entrer directement dans l’équipe permanente ou serait-elle que remplaçante ? Telle était la question qu’il se posait alors qu’il était déjà en train de transformer les lettres du nom et du prénom de son amie en chiffre qu’il annota sur un parchemin vierge. Pour cela il suivait le tableau de l’alphabet de Tripoli. Avec son écriture fine et bien formée il traduisait chacune des lettes en chiffres.

Citation :
JANG EUN HWA
1+1+5+7+5+3+5+8+5+1 = 41 ==> 5

5 fut le chiffre qu’il obtenu en ce qui concerne le nombre d’expression qui lui permettrait de connaitre dans quel état d’esprit dans lequel se trouvait son amie. 1 Fut le nombre qu’il avait obtenu en ce qui concerne le nombre intime de son ami qui lui permettrait de connaitre la manière dont elle se comportait. Autant dire que l’arithmancie était une matière très particulière et très difficile. D’ailleurs il suffisait de voir les notes de la plupart des élèves. Beaucoup de grands élèves se ramassaient dans ses matières et Yano faisait malheureusement parti de ceux là. Cependant, il ne lâchait pas l’affaire, convaincu qu’un jour il y parviendrait…En tout cas ce n’était pas pour aujourd’hui. Pourquoi ? Parce qu’il avait beau être parvenu à retranscrire le nom de son amie en nombre, il devait désormais analyser le résultat et ça c’était une autre histoire. Il se contenta seulement de prendre son livre et de se perdre dans la nébuleuse d’informations qu’il renfermait. Beaucoup de choses y étaient expliquées mais elles restaient bien trop floues pour qu’il puisse les exploiter. Il resta d’ailleurs le nez plongé dans son livre pendant un long moment. Combien de temps ? Nul ne pourrait le dire et surement pas lui, il en était totalement incapable. Comme d’habitude, il s’était tellement plongé dans le dit bouquin qu’il avait de nouveau perdu la notion du temps. Il réalisa seulement qu’il s’était de nouveau perdu dans sa lecture lorsqu’il sentit une présence s’assoir à ses côtés et qui le parlait.

C’était justement Eun Hwa, la personne dont il tenté pour s’amuser de lire l’avenir. Il referma alors son livre et écouta patiemment ce qu’elle était en train de lui dire. Ce qu’elle lui dit ne l’étonna aucunement. C’était évident qu’elle y irait, comment pouvait-elle faire autrement ? Et en plus de ça, elle lui demandait de deviner ce qu’il s’était passé ? Il pouvait parfaitement percevoir dans sa phrase une onze de fierté, elle devait donc avoir réussie l’épreuve haute la main avec qui sait les compliments du capitaine. Ça il n’en doutait pas du tout. Il se contenta alors seulement de répondre d’un ton qui se voulait amical.

« Je suis persuadé que tu as su te démarquer de tous les autres ! Eun Hwa, tu es une joueuse talentueuse, je n’ai jamais douté de l’ « éventualité » que tu puisses intégrer directement l’équipe. Je n’en doutais tellement pas que je me suis amusé à lire ton avenir…mais il faut croire que je ne suis pas doué en arithmancie. » Lança-t-il en lui montrant le bout de papier sur lequel, il avait commencé son petit entrainement avant de poursuivre. « Je présume que je dois te féliciter pour ta place dans l’équipe, non ? Allez dis moi ma chère amie, comment ça s’est passé ? » Finit-il dans un sourire amical, l’incita donc à tout lui dire.

On pouvait voir dans son regard qu’il était content pour elle, d’ailleurs le regard qu’il lui lançait était doux et bienveillant. Il prendrait un plaisir fou à savoir comment s’était passé son audition, après tout n’était-elle pas son élève ? N’avait-il pas participé à son entrainement comme un digne sunbae ? Il était donc indéniable qu’il se préoccupait de tout ça et donc qu’il était toute ouïe pour écouter son amie et même si cela devait durer des heures.
Explications :
Japonais
Coréen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

Jang Eun Hwaavatar
m

m
messages : 50
je suis ici depuis le : 11/07/2010
âge : 25
love status : Non, pas important; ce n'est pas un sujet auquel penser actuellement. ♪
animal de compagnie : Un minuscule hibou noir & blanc tacheté, incapable de voler correctement. Modestement nommé 퓨; pyu.
je me trouve ici : Certainement à la bibliothèque en train de réviser pour les examens de fin d'année. [...] alors que l'année n'a même pas commencée, oui. Ou sur le terrain de Quidditch.

MessageSujet: Re: ;when a dream come true ▬ PV yano. ♥   Sam 18 Sep - 14:36

Même s’ils étaient amis, il est clair que la jeune fille n’avait, quant à elle, jamais eu droit au même climat familial que Yano, qui était issue d’une grande famille de sorcier, comme elle avait déjà pu le comprendre lors de leurs rares discussions excluant le quidditch. Ils étaient de deux mondes différents, et pourtant, ils avaient beaucoup de points communs, à commencer par leur maison. Eun Hwa était très fière d’être une élève de Muneo, ils étaient souvent stigmatisés comme ennuyeux et énervants par les autres élèves, spécialement les Yongwang et les Ineo, qui avaient droit à des caractères bien plus marqués, il fallait l’admettre. Mais elle n’aurait échangé pour rien au monde, les Muneo étaient les dignes petits protégés de Jimmy, après tout.. Quant au pourquoi, malgré leur différence, ils étaient arrivés tous les deux dans cette maison.. C’était certainement leur soif commune d’apprendre, et de toujours s’instruire, particulièrement dans les matières qu’ils ne maitrisaient pas. Souvent, elle avait l’impression qu’il pensait avoir été envoyé dans cette maison uniquement à cause de ses excellents résultats, mais, il y avait autre chose derrière. D’ailleurs, tous les Muneo n’excellaient pas en cours, c’était une erreur de tous les prendre pour des petits génies, certains avaient de réels difficultés, même ceux qui avaient eu une éducation stricte parfois.. Mais ils avaient tous en commun leur acharnement à s’améliorer et à en connaître plus. On trouvait beaucoup d’enfants issus de familles moldus à Muneo, en particulier à cause de leur bonne volonté à apprendre, et à en faire plus que les autres, qui eux avaient déjà acquis certaines bases et ne semblaient pas particulièrement stressé à l’idée de passer dix ans à étudier la magie à Akiwa. Eun Hwa était la première sorcière de sa famille ; aucune ascendance connue, elle était une bizarrerie. Et pourtant, elle était une fière Muneo. Elle n’était qu’en 3ème année, mais elle était incroyable en cours, redoublant d’ingéniosité dès qu’elle se trouvait face à un problème, et trouvant toujours la solution, sans pour autant perdre son calme. Elle n’était pas la meilleure, bien entendu. Comme chacun, elle avait des difficultés en certaines matières. Elle n’avait pas encore de matières optionnelles, elle aurait son premier cours d’arithmancie quelque part dans la semaine, d’ailleurs. Mais pour le moment, la bête noire de la jeune fille, ça restait les potions. Elle était douée, à n’en pas douter, mais elle avait de moins bons résultats que dans les autres matières – elle n’arrivait pas à toutes les retenir, elle n’arrivait pas à être précise quant à réunir ses ingrédients, et ses potions étaient toujours limites. Mais en dehors de cela, elle était une excellente élève, malgré son statut de sang. Et en plus de cela, on reconnaissait enfin son talent pour le quidditch. Sérieusement, dès le premier jour où elle était monté sur un balais, elle avait sentie qu’il y avait quelque chose d’attirant, là-dedans. Vous savez, la sensation de liberté que tous les moldus ont déjà rêvés de vivre ? Elle, elle savait ce que c’était. Et elle ne voulait jamais pouvoir perdre ça, c’est pour ça que le Quidditch avait pris une si grande place dans sa vie. Et enfin, elle pourrait porter les couleurs de sa maison tout en y jouant. Elle était très fière d’elle, oui, mais elle le gardait pour elle. Et c’était très bien pour ça.

Cela dit, elle avait quand même besoin de déverser sa joie sur quelqu’un, et c’est précisément pour ça qu’elle avait couru vers Yano ainsi. Parce qu’il était la personne la mieux qualifiée pour l’écouter ! Il lui avait appris plein de chose à propos de ce sport et de ses règles, ils s’étaient entrainés ensemble, et elle avait toujours pris très au sérieux les conseils de son aîné. Et c’est ainsi qu’elle s’était approché de lui, un sourire énorme plaqué au visage, presque des étoiles dans les yeux à l’idée de lui annoncer la nouvelle. Elle savait en plus qu’il n’était pas du genre à la faire tomber de son petit nuage, il allait l’écouter patiemment comme il savait le faire, et il lui lancerait un sourire bienveillant dont il avait le secret. C’est pour ça que c’était si agréable de passer du temps avec lui. « Je suis persuadé que tu as su te démarquer de tous les autres ! Eun Hwa, tu es une joueuse talentueuse, je n’ai jamais douté de l’éventualité que tu puisses intégrer directement l’équipe. Je n’en doutais tellement pas que je me suis amusé à lire ton avenir.. mais il faut croire que je ne suis pas doué en arithmancie. [..] Je présume que je dois te féliciter pour ta place dans l’équipe, non ? Allez dis-moi ma chère amie, comment ça s’est passé ? » Elle posa les yeux un instant sur le bout de papier, reconnaissant les chiffres, elle n’avait jamais étudié l’arithmancie, mais, comme pour chaque matière, elle avait déjà lu des ouvrages dessus avant, pour se faire une base. Mais elle n’aurait jamais pu interpréter quoique ce soit, et ça la surprenait que Yano ne puisse pas le faire non plus, avait-il réellement une faiblesse ? Il fallait le croire. Elle lui sourit, avant de s’assoir un peu plus convenablement, reprenant son calme et sa contenance habituelle. Elle n’allait pas non plus lui pleurer dans les bras, elle était une adolescente fière et droite au départ, malgré son sourire angélique et attendrissant. Un vrai petit paradoxe.

- De l’arithmancie ? Je n’en ai pas encore fais, je ne peux pas aider, mais c’est adorable d’avoir essayé ! son sourire s’agrandit encore, si seulement elle le pouvait, tandis qu’elle repassait une mèche de ses cheveux derrière une de ses oreilles ; - C’est.. ça s’est passé très vite en fait ! J’ai à peine eu le temps de réaliser que j’étais déjà en train de chercher ce fichu vif d’or ! Et d’un seul coup il est apparu juste devant mes yeux, j’ai essayé de ne pas trop réfléchir et je me suis jeter sur lui ! Et je l’ai eu ! Bon, je suis tombé en piqué et je n’ai pas réussi à éviter le sol alors, l’atterrissage était assez… chaotique. Mais – Je l’ai eu ! Et j’ai eu ma place dans l’équipe titulaire ! C’était mon plus grand rêve et j’ai réussi !

Que dire, oui, elle avait vraiment des étoiles dans les yeux. Un peu plus encore et il pourrait les voir, lui aussi. Elle était vraiment impulsive quand elle s’y mettait en plus, même s’il ne connaissait sûrement que trop peu cette facette de la jeune femme, celle-ci tentant toujours de paraître mature, calme, réfléchie.. Un peu comme une gamine parfaite qui ne s’autorise aucun écart de conduite, c’est un peu ce qu’elle était. Malgré une nature profonde bien plus explosive que ça, qu’elle cachait tant bien que mal sous son masque de première de la classe. Elle reprit quelque peu son souffle, alors qu’elle pencha la tête sur le côté, les yeux posés sur le plus âgé. Elle ne pensait qu’à elle, depuis tout à l’heure, certes elle était venue pour lui annoncer la nouvelle, mais elle n’allait pas le négliger non plus, tout de même.

- Et.. Et toi, comment as-été ta journée ?

Pendant ce temps, elle posa son balais à côté d’elle, puisqu’il était inutile qu’elle continue à le tenir si fermement, maintenant qu’il avait rempli sa mission. Elle était prête à lui raconter encore et encore son audition plus tard, mais d’abord, les formalités, comprenez le ou non, elle restait tout de même très classique dans son fonctionnement. Et très –trop- polie, aussi. Elle n’était peut-être pas issue d’une longue lignée de sorciers, mais elle était issue d’une famille qui mettait un point d’honneur aux bonnes manières et au savoir vivre, elle avait eu une éducation stricte également, même si tout à fait.. moldue. Elle épousseta un peu son uniforme, en attendant. La chute qu’elle avait fait un peu plus tôt ne l’avait certes pas blessée, mais sa veste était maintenant poussiéreuse –une chance que le terrain ait été sec- et ses cheveux étaient dans tous les sens, mais actuellement, elle s’en fichait un peu, pour être honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wada Yanoavatar
m

m
messages : 180
je suis ici depuis le : 01/08/2010
âge : 27
love status : Célibataire
animal de compagnie : Persan argenté répondant au nom de Shii
mood : Calme
je me trouve ici : Réfectorium & la Trappe

MessageSujet: Re: ;when a dream come true ▬ PV yano. ♥   Lun 20 Sep - 5:40


Soyons honnête, le jeune homme comptait parmi ses connaissances très peu de personnes qu’il considérait comme des amis. Il faut dire que sa réputation de fils héritier le précédait souvent avant de faire connaissance avec quiconque. Il ne s’en formalisait pas particulièrement mais il était toujours un peu troublé par tout ça surtout lorsque cette personne prenait des gants avec lui comme s’il avait peur de lui. Ce genre de comportement avait tendance à l’énerver comme à le blesser. Comme d’habitude, il était relégué à cette étiquette et il n’avait pas cette assurance et ce tact de se montrer agréable avec tout le monde. Oui, on pouvait même dire qu’il était assez maladroit dans ses relations avec des parfaits étrangers. Entre l’image de fier et froid héritier Wada et sa vraie personnalité qui était quant à elle douce et amicale, il ne savait pas vraiment quelle attitude aborder. En général, les personnes avec qui il conversait ne savaient pas au final sur quel pied ils devaient danser avec lui, tout comme lui était souvent incapable de faire de même. En gros, tout ceci faisait qu’il pouvait avoir tendance à agacer et à repousser certaines personnes. Il était d’ailleurs incapable de leur en tenir rigueur. Tout était entièrement de sa faute et petit à petit, il tentait d’aller vers les autres même si c’était toujours autant difficile pour lui…Il avait tellement peur de mal faire les choses malgré ses airs sur et froid. Mais il y avait des exceptions à cette fameuse règle puisqu’au fil des années passées à Akiwa il était parvenu à se faire un petit noyau d’amis avec qui il prenait un immense plaisir à converser.

Eun Hwa faisait bien sur entendu parti d’eux. Il était d’ailleurs vraiment heureux de pouvoir la compter comme l’une de ses amies bien que ses relations avec la jeune fille se contenaient qu’à parler de Quiddich et à l’entrainer à se perfectionner mais c’était suffisant pour lui. Après tout, il n’aimait pas particulièrement parler de lui. Pourquoi ? Il serait capable de vous sortir pleins de raisons qui pourraient vous donner l’impression qu’il n’est pas sur de lui, mais c’est tout le contraire. Pour lui, les quelques exploits qu’il parvient à réaliser, les actes qu’il fait sont naturels comme le fait de respirer et il ne voit vraiment pas ce qu’il pourrait y avoir d’extraordinaire vis-à-vis de ça. Donc c’était très rare qu’il parle de lui, au contraire, il prenait énormément de plaisir à écouter les aventures de ses amis et était donc le confident parfait. Avec lui, vous pouvez être certains qu’il gardera votre secret jusqu’à sa tombe.

Il était donc évidant qu’il était plus que ravie de l’entendre narrer son exploit. Comment ça s’était passé ? Avait-elle mit beaucoup de temps pour attraper le vif d’or ? Car il était indéniable que la jeune fille n’avait postulé que pour un seul poste : celui d’attrapeur. N’était ce pas ce poste pour lequel il l’avait entrainé, le long de la dernière année alors qu’elle ne souhaitait qu’une chose : passer en troisième année pour pouvoir atteindre son rêve ? C’était le cas et il était vraiment fier d’avoir pu lui apporter son aide surtout si les auditions s’étaient bien passées et vu le sourire qui n’avait pas quitté le visage de la jeune fille, il était indéniable que l’histoire allait surement l’intéresser. Il se contenta pour l’instant de seulement la regarder avec cet air doux et amical alors qu’elle fixait le bout de papier qu’il lui avait montré lorsqu’il lui avait parlé qu’il avait du mal avec l’arithmancie. L’étonnement de la jeune fille ne passa d’ailleurs pas inaperçu à Yano. Eh oui, il avait quelques lacunes, ce n’était pas un aussi excellent comme le pensait certains même s’il savait que beaucoup de ses connaissances étaient dans le même cas que lui. Il fallait dire que l’art de l’arithmancie et la divination était assez floue et difficile à cerner. Une chose était sure : les muneos étaient autant en difficultés que les autres maisons face à ses deux matières. Au contraire malgré tout ça il excellait dans la matière la plus difficile après ses deux là : l’occlumencie. Ce qui faisait que ses résultats moyens passaient facilement inaperçus face aux autres. Il se contenta seulement de répondre au sourire qu’elle lui adressa alors qu’elle s’asseyait plus convenablement. Elle tentait de reprendre son calme et sa contenance habituelle. Il la trouva adorable de vouloir contenir sa joie qui pourtant malgré ses efforts étaient indéniablement visible sur son visage. Il se retrouvait bien volontiers dans cette attitude, celle de camoufler ses sentiments même si notre seule envie est de montrer ce que l’on ressent. Oui l’apparence avant toute chose et il connaissait parfaitement cette règle pour avoir l’habitude de l’appliquer à la lettre.

C’est ainsi qu’elle le remercia d’avoir tenté d’essayer et qu’elle ne pouvait pas l’aider car elle n’en avait pas encore fait. Le sourire ne quittait pas les lèvres de la jeune qui en profita pour repasser une mèche de ses cheveux derrière une de ses oreilles avant de lui narrer son audition. C’était allait si vite qu’elle n’avait eu à peine le temps de réaliser ce qu’il se passait. Elle était donc en train de chercher le vif d’or que celui-ci apparu juste devant ses yeux. Elle avait essayé de ne pas trop y réfléchir et elle s’était jetée sur lui avant de l’avoir entre ses paumes. Elle ajouta malheureusement qu’elle était tombée en piqué et donc que son atterrissage était assez chaotique. Ça lui rappelait la situation qu’il avait lui-même connu quelques jours auparavant et qui lui avait laissé quelques séquelles. Il faut dire que depuis ce léger accident, il avait mal à son épaule mais bien entendu comme à son habitude, il ne montrait pas qu’il avait mal. C’est d’ailleurs discrètement qu’il fit un roulement d’épaule pour tenter de soulager la douleur qui s’était réveillée, rien qu’au souvenir de l’accident en question. En tout cas Eun Hwa lui annonça alors qu’elle avait eu sa place dans l’équipe titulaire et qu’elle était fière d’avoir réalisé son plus grand rêve. Si on était dans un film, il aurait pu voir dans les yeux de son amie, des étoiles, mais en réalité, ils étaient justes pétillants de joie. Il voyait qu’elle se contenait et se contenta seulement de l’observer tout simplement avec un sourire tendre sur le visage. Il était vraiment heureux pour elle.

C’est ainsi qu’après avoir narré son histoire, elle se contenta de reprendre son souffle avant de se pencher la tête vers lui et ainsi rencontré son visage. Elle lui demanda comment il allait en profitant de cet instant pour poser son balai qu’elle tenait depuis tout à l’heure si fermement. Pour sa part, il se contenta seulement de se caler un peu plus contre l’arbre contre lequel il s’était assis pour faire en sorte que son épaule ne lui fasse pas trop mal avant de répondre à la question de son amie.

« Je dois donc te féliciter, c’est bien ça ? Alors félicitations, mais je compte sur toi pour rentrer plus dans les détails plus tard, d’accord ? Je ne risque pas de te laisser t’en sortir avec un récit si peu détaillé. Sinon pour répondre à ta question, je vais bien, j’ai juste encore légèrement mal à mon épaule mais ça passera surement. Il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter. » Lança-t-il simplement dans un sourire avant de poursuivre. « En ce qui concerne ma journée, elle s’est bien passée, comment pourrait-il en être autrement alors qu’il fait un temps magnifique. Je ne te retourne pas ta question puisqu’il est plus qu’évidant que ta journée était superbe après ce que tu viens de vivre. Je dirais même que tu es tellement sur ton petit nuage que tu n’as même plus besoin de ton balai pour voler. » Finit-il dans un sourire sincère avant de lui faire un clin d’œil amical d’humeur taquin.

Pour une fois il voulait qu’elle se laisse aller avec lui. Après tout, elle avait tous les droits d’exploser de joie et il voulait qu’elle puisse le faire en présence à défaut de le faire devant quelqu’un d’autre ou du moins si elle le désirait

Explications :
Japonais
Coréen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ;when a dream come true ▬ PV yano. ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

;when a dream come true ▬ PV yano. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Extérieur :: Le Lac-