AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Up for the night || Na Yung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ahn Soo Jinavatar
m

m
messages : 338
je suis ici depuis le : 16/06/2010
âge : 26
love status : Jae Hyun ♥
animal de compagnie : Un furet, Sookie (et le premier qui m'appel comme ça je le giffle è.é)
mood : Coquine
je me trouve ici : Je me déplace toujours, tu sais.

MessageSujet: Up for the night || Na Yung   Sam 3 Juil - 5:31

    Tout était noir. Tellement noir qu’elle ne savait pas distinguer ou était les murs et s’il y en avait. Un peu comme, si elle s’était ramassée dans le fond d’un abîme. Elle était seule. Et pourtant, Soo Jin parvenait à sentir une présence. Un peu comme ce sixième sens que l’on a parfois. Mais y en avait-il vraiment une ? Elle ne saurait le dire. Tout comme elle ne saurait dire si cette peur qui se créait peu à peu en elle était réelle ou pas. Où était-elle ? Comment s’était-elle retrouvée là ? Le silence total. Ou du moins, il y avait ce bruit incessant. Un bruit qui ressemblait plutôt à un frottement, comme si l’on trainait quelque chose de lourd au sol. Discret, timide, mais pourtant présent. Un bruit qui devenait d’ailleurs de plus en plus fort au fil des minutes, tout comme la respiration de la demoiselle qui devenait de plus en plus rapide. La peur. Était-ce un simple bruit ou alors une créature ? Elle se retourna doucement pour voir s’il n’y aurait pas quelqu’un derrière. Personne. Personne à part ce frottement dont bizarrement la provenance avait aussi changé de direction. Un nouveau coup d’œil derrière elle. Le même manège. Et plus sa tête tourna de gauche à droite afin de chercher la raison de se frottement, plus le son du frottement changeait de direction lui aussi, devenant de plus en plus fort, ne faisant qu’augmenter la peur de Soo Jin de façon très rapide. Puis sa respiration qui devint plus bruyante, sentant alors une terreur l’envahir. Un gémissement de sa part se fit, laissant paraître qu’elle ne voulait pas être là. Elle avait envie de courir. Mais pour aller où ? Elle ne voyait rien. Rien d’autre que du noir. Elle aurait pu ouvrir les yeux et les fermer et aucune différence n’y serait. Dans le temps de penser, elle sentie cette présence se rapprocher de plus en plus d’elle, jusqu’à ce qu’une main ne vienne se déposer dans son cou, comme si on cherchait à l’étrangler. Elle lâcha un cri et puis…

    Elle se redressa dans le lit, en sursaut. Elle était essoufflée. Elle scruta des yeux la pièce où elle se trouvait; sa chambre. Elle ferma les yeux, soulagée de savoir que finalement, ce n’était qu’un mauvais rêve. Mauvais rêve que d’ailleurs elle faisait assez fréquemment ces derniers temps. Et pour tout vous dire, ça n’avait rien d’un rêve. En fait, c’est plutôt difficile à expliquer car, ce dont elle rêvait lui paraissait pourtant bien réel. Et jamais rien ne lui avait semblé ainsi auparavant. Toutes ces sensations, ces sentiments… c’était trop intense pour n’être que dans un rêve. Et là, cette main qui était venue l’agrippée, elle l’avait bel et bien senti. Comme elle avait senti sa respiration se couper. À chaque fois, c’était la même chose; Soo Jin n’avait jamais su aller plus loin dans ce rêve. Elle se réveillait toujours à la même place pour ne plus vouloir s’endormir ensuite. Depuis, elle ne cessait de se demander si ce n’était pas une quelconque créature magique ou un quelconque sort qui lui aurait été jeté. Après tout, il fallait s’attendre à tout ici. S’étant maintenant calmée, elle se recoucha doucement dans son lit, ses yeux fixant le plafond, repensant à ce rêve, à ce qu’il pouvait bien signifier. Jusqu’à présent, Soo Jin n’avait jamais été marqué d’un sentiment aussi grand. Mais là, cette terreur qu’elle avait ressentie, elle la ressentait encore en elle en ce moment. D’ailleurs, elle jeta un regard vers le cadran de son amie; 2h30 du matin. Elle en avait encore pour des heures à attendre et à se retourner dans son lit. Ce fut donc au bout de vingt minutes qu’elle se leva de celui-ci. 2h50. Et pourtant, elle avait l’impression que ça faisait une heure qu’elle attendait à ne rien faire. Enfin. Elle prenait sans doute un risque à se balader à Akiwa en pleine nuit. Car oui, même si elle se sentait fatiguée, l’envie de dormir était rapidement disparu.

    Se retrouvant maintenant hors de sa chambre, la demoiselle essaya de faire le moins de bruit possible. À cette heure, il y avait des gardiens de nuit et même certains professeurs qui ne dormaient jamais. Enfin là, la voie semblait être libre et Soo Jin commença à s’y engager. Elle n’avait pas d’idée précise où aller. Et bien qu’elle aimait s’aventurer dans des endroits interdits, elle avait toujours une crainte à y aller seule. Malheureusement, cela devait faire près de vingt minutes qu’elle marchait dans cet immense et interminable couloir et ça non plus, ça n’allait pas faire passer sa nuit. Elle s’ennuyait à mourir. Pourquoi il n’y avait-il personne dans ces moments-là ? Elle avait l’impression d’être une petite rebelle à être debout, seule à cette heure. Droit devant elle se trouvait alors un escalier et celui-ci menait à l’étage inférieur; celui où se trouvait les Geobuk. Et à cette constatation, une pensée lui vint en tête. En tant normal, la demoiselle aurait été portée à aller réveiller son frère pour qu’il passe la nuit avec elle. Mais là, elle allait plutôt aller rejoindre quelqu’un d’autre étant donné qu’elle se trouvait sur son étage. Elle s’était rappelé de la chambre de celui-ci et elle y était entré discrètement, sans cogner. Si elle se rappelait bien, son lit était le deuxième et c’est là que Soo Jin tenta de se diriger. Comme elle ne voyait rien, cela mit toutefois un temps avant d’y parvenir. Puis une fois à côté du lit du garçon, elle se pencha au-dessus de lui et murmura :

    « Na Yung ? »

    Aucune réponse. En même temps, s’il dormait dur ce n’était pas un simple murmure qui allait le réveiller.

    « Na Yung ? » murmura-t-elle un peu plus fort.

    Aucune réponse encore une fois. Elle lâcha un soupir. Elle vint alors déposer sa main dans ses cheveux, hésitante, pour les lui caresser doucement afin de le réveiller. Puis lorsqu’elle le vit s’agiter un peu, elle lui demanda doucement :

    « Na Yung… je peux dormir avec toi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kwon Na Yungavatar

THE BUBBLE MODO;
messages : 262
je suis ici depuis le : 17/06/2010
âge : 30
animal de compagnie : un hibou, Vil, premier du nom.

MessageSujet: Re: Up for the night || Na Yung   Mar 6 Juil - 6:17

Une charrette, synonyme de nuits blanches soutenue par des quantités déraisonnables de café fort et de ricanements imbéciles vers 4 h du matin, s'achève souvent par des rêveries plus affriolantes, contrairement à Soo Jin, qui faisait un rêve, quant à elle, des moins cauchemardesques.
Son regard focalisé sur ce point fixe dans l’espoir de la revoir à nouveau. Chaque passage le réveillait de sa léthargie désolante. Lorsqu’elle entrait dans l’hôtel, suivi par ses clients fantômes, elle devenait un tout unique mais fragmenté, prenant tout l’espace, occultant le décor pour focaliser pensée et ressenti. L’amour de Na Yung avait la force de l’irréel, il gommait les bassesses de la vie pour sacrer chaque jour et chaque nuit sa magnifique Reine. Eun Mi détenait cette force que peu d’hommes et de femmes possèdent. La jeune femme était une reine fière de ce qu’elle était, façonnée dans le bois le plus noble, un bois imputrescible, doux au toucher pour ceux qu’elle aime, rêche à ceux qui lui étaient indifférents, shinai redoutable pour ceux qu’elle haïssait. Ces reflets étaient sombres, la surface de ces eaux insondables. Elle flottait au dessus de toutes ces contingences, elle présidait à sa destinée, donnant de sa tendresse à de rares privilégiés, manipulant ceux qui croyaient la manipuler. C’est pour cela que Na Yung la désirait. Eun Mi laissait sa fragilité couler en fin ruisseau pour le premier cercle, consciente de sa force et de ses faiblesses. Forte et fragile. Rayonnante et sombre. Opaque et transparente. Le tout dans la somme des opposés. Na Yung semblait être à ses pieds, il se sentait si petit, si insignifiant… il se sentait si peu homme… Pourtant, il lui suffisait de partager un sourire avec la demoiselle pour se sentir inondé d’une détermination et d’un courage prompt à briser les plus hauts murs. Deux âmes bancales. Deux âmes sœurs, voilà ce qu’ils étaient. Et même si ce n’était qu’un rêve, il paraissait être aussi plausible que la réalité. Il avait fini par trouver le moyen de se rapprocher d’elle.

« Na Yung ? » Quelque chose, ou tout du moins une personne, l’obligeait à reprendre le cour de la réalité. L’attirant brusquement à la réalité. Il écarquilla les yeux, comme si le rêve qu’il venait d’entreprendre lui avait un choc considérable. Comme si un poids énorme s’était abattu sur lui. Un instant. Une avalanche. Et pourtant tout ceci n’avait été que fictif. En fait, c’est plus une sensation qui ferait comme un bruit. Un crissement. Un peu comme un rideau métallique qui s’ouvrirait dans un entrepôt, à part que ça se passe derrière ses yeux. C’est le bruit de paupières sèches coulissant sur deux globes oculaires, les miens en l'occurrence. Du sable entre deux couches mobiles d’organique. A ce moment, il commence à avoir suffisamment de conscience pour percevoir une douleur dans l’épaule, dans le haut du biceps. Le bras est bizarrement placé, un peu comme tordu. Il bouge légèrement et une autre douleur apparaît dans le milieu du dos. De toute façon, rien de très inquiétant. Il lui arrivait sans cesse de rêver de jeunes femmes faisaient partie de l’établissement. De ces belles créatures aux formes avantageuses. Le fruit défendu. Celui de tout les plaisirs. Bref. Il mit peu de temps avant de s’en remettre. Mais cependant, il ne se soucia pas du fait qu’Eun Mi était apparue dans son songe. Et ensuite, il sentit une main. Douce, délicate. Cette personne caressait avec tendresse sa chevelure. Na Yung s’agita alors, et apporta son attention sur la jeune femme. Elle avait des traits d'une finesse rare, des pommettes saillantes, des yeux d’onyx amandine dessinés par un pinceau divin mouillé d'encre délicate. « Na Yung… je peux dormir avec toi ? » Quelle demande si alléchante. De son devoir, Nana ne pouvait refuser. Après tout, il considérait Soo Jin comme sa propre petite sœur. Sa petite peluche. Sa protégée. Pas de mal à cela. Il acquiesça et lui indiqua qu’elle pouvait se joindre à lui. Il n’hésita pas une seconde. Le jeune capitaine passa un bras autour d’elle. Mais lorsqu’elle fut proche, trop proche, tout près de lui, contre son corps, il se sentit mal à l’aise. La raison ? A son plus grand étonnement, Na Yung ne voyait plus Soo Jin comme sa petite sœur mais bien comme une femme à part entière. Il avait persévéré, ce qui ne lui ressemblait guère. Il faut savoir, pour comprendre son insistance, que cette fille était une des plus jolies qu’il lui avait été donné de connaître. Une fille qui irradiait une folie juvénile à laquelle l'homme que Na Yung était ne pouvait que succomber, dotée de surcroît de l’une des plus belles bouches que la nature ait pu créer. Charnue. Brillante. Un fruit frais gorgé de jus. Il sentait sa poitrine contre lui. Alors, pouvait-il garder son calme ? Il le devait pourtant. Parce que malgré tout, il ne devait pas toucher à cette petite perle comme il joue avec les autres.

« Que t’arrive t-il ? Un mauvais rêve ? N’ais pas peur, je suis là ma jolie. Racontes-moi tout. »

Il n’osait pas la regarder. Non. Parce qu’il ressentait une certaine honte pour cette émotion étrange qui émanait de lui lorsqu’il la fixait alors. Reprenons nos esprits. Rien ne va se passer. Clair et net. Rien ne se passera non plus. Nana la serre tout contre lui. Il caresse sa joue de petite fille. Il ne peut rien faire d’autre. Rien d’autre que de lui donner de la tendresse. C’est tout. Il l’embrasse ensuite sur la tempe, frôlant ses épaules délicates avec l'air de ne pas y prêter attention.


Dernière édition par Kwon Na Yung le Mer 1 Sep - 22:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ahn Soo Jinavatar
m

m
messages : 338
je suis ici depuis le : 16/06/2010
âge : 26
love status : Jae Hyun ♥
animal de compagnie : Un furet, Sookie (et le premier qui m'appel comme ça je le giffle è.é)
mood : Coquine
je me trouve ici : Je me déplace toujours, tu sais.

MessageSujet: Re: Up for the night || Na Yung   Ven 9 Juil - 14:54

    Ses lèvres s’étirèrent pour former un sourire, aux gestes d’acceptation du plus vieux. Il était rare de toute façon, qu’on lui refuse ce genre de chose. Sans doute, parce qu’elle était mignonne à sa façon. À vrai dire, même si elle faisait preuve de maturité, elle avait toujours ce petit côté innocent. Une innocence d'enfant, de petite fille, d'ignorance, de naîveté. Sans hésitation, Soo Jin souleva les couvertures avant d’y faufiler ses jambes. Doucement, le restant de son corps s’allongea tout près de celui de Na Yung. D’un geste protecteur, il vint porter son bras autour d’elle, lui donnant l’idée de venir déposer sa tête dans le creux de son cou. Ce qui, sans qu’elle n’en ait eu l’intention, laissa à pleine vue pour le garçon, la naissance de sa poitrine non couvert par le pyjama qu’elle portait. Malgré tout, elle ne ferma pas les yeux tout de suite. Trop de conscience, trop d’action pour se rendormir dans l’immédiat. Son bras libre se déposa à moitié sur le torse de celui-ci afin de compléter sa position de confort. Boom Boom. Boom Boom. C’était ce seul bruit, avec celui de sa respiration, qu’elle entendait dans ses oreilles; le battement de cœur de son protecteur. Puis au fur et à mesure qu’il durait, elle tapota faiblement son index de façon automatique contre son torse, au même rythme que ses battements de cœur. « Que t’arrive t-il ? Un mauvais rêve ? N’ais pas peur, je suis là ma jolie. Racontes-moi tout. » Ces paroles vinrent soudainement tout perturber, alors qu’un gros son de sa résonnance intérieure c’était fait à son oreille. Elle soupira une fois. Il la connaissait plutôt bien pour savoir que c’était un mauvais rêve. En même temps, c’était si évident. Elle avait l’habitude de raconter tout et n’importe quoi à Na Yung. Un peu comme elle le faisait avec son frère. La différence, c’est qu’avec son frère, Soo Jin ne pouvait pas raconter ses peines qu’il lui apportait quelques fois. Tandis qu’avec lui, elle pouvait se permettre de parler de son aîné afin qu’il la guide un peu, malgré la tension que leur relation amenait. Mais là, il n’était pas question de ça, mais plutôt de la raison pour laquelle la demoiselle était venue le voir. Elle hocha positivement de la tête, suite à sa question. Puis à ce moment-là, elle le senti mettre une légère pression contre son corps, cherchant à la serrer davantage contre lui. Alors la plus jeune amena plus loin le bras qui était sur son torse, jusqu’à l’épaule du garçon la plus éloignée d’elle, cherchant d’une certaine façon à le prendre lui aussi, comme le ferait une enfant qui dormirait avec une peluche trop grosse pour elle. Le contact inattendu de sa main contre sa joue lui laissa un petit frisson, tout comme son baiser contre sa tempe qui vint réveiller quelques-uns de ses sens. Elle fit un petit sourire dans le vide suite à cette tendresse. Sa bouche se tordit un peu formant alors une petite moue pendant qu’elle cherchait ses mots.

    « Ça t’es déjà arrivé de faire un rêve… enfin, un cauchemar qui… te semblait très réel, à un point même que tu ne sais plus si tu es vraiment en train de le vivre ou pas ? Bien le mien, j'ai cru mourrir étranglée.»

    Une petite voix s’était fait entendre à nouveau.

    Son regard se releva doucement vers lui, ainsi que son visage qui suivit la même direction, légèrement. Elle attendait une réponse. Mais tout ce qu’elle voyait était qu’il avait fermé les yeux, sauf qu’il ne devait probablement pas dormir. Elle persévéra à le regarder jusqu’à ce qu’il ne la regarde aussi avec son regard chaleureux, attentif et réconfortant qu’il avait l’habitude d’employer avec elle. Ceux-ci balayèrent un instant la partie de son visage qu’elle voyait de là où elle était. Néanmoins, aucun échange visuel ne se fit de sa part. Ce qui amena Jinnie à exagérer sa petite moue. À ce moment, elle se redressa un peu, de sorte à ce que son visage soit au-dessus du sien. Et pour lui faire ouvrir les yeux, elle monta sa main et amena son pouce sur l’une de ses joues alors que sur l’autre, elle y déposa ses autres doigts. Elle appuya et relâcha légèrement et plusieurs fois la peau de ses joues de façon à lui faire une petite bouche de poisson.

    « Nana… » lâcha-t-elle presque boudeuse pour qu’il la regarde.

    Une fois que la jeune fille eut son attention, elle reprit parole.

    « À cause de ça, j’ai peur de me rendormir. Alors, je veux que tu passes la nuit debout avec moi. »

    Ça, est-ce qu’il allait lui refuser ? Dans tous les cas, Soo Jin continua de le regarder, faisant une petite moue suppliante. Le prendre par les sentiments avait bien plus de chance de fonctionner avec lui. Déjà, parce qu’il n’avait pas su résister lorsqu’elle lui avait demandé pour dormir à ses côtés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kwon Na Yungavatar

THE BUBBLE MODO;
messages : 262
je suis ici depuis le : 17/06/2010
âge : 30
animal de compagnie : un hibou, Vil, premier du nom.

MessageSujet: Re: Up for the night || Na Yung   Mar 31 Aoû - 22:55

La chambre de Na Yung était jolie. Elles mariaient meubles anciens et objets modernes. Comme si passé et présent coexistaient harmonieusement. Les drapés du lit ressemblaient à du tulle vert pomme ornés de délicats motifs de tortue, légers et aériens. Aux murs, au lieu de classique photos de famille, affiches de films ou de concerts, étaient suspendus des œuvres d’art. L’ensemble faisait très classe. Elégant, raffiné, mais confortable en même temps. Comme l’était le maître des lieux. Il resta un moment sans bouger, laissant la chaleur le pénétrer jusqu’aux os et le délicat parfum de fleurs lui emplit les poumons. C’était comme-ci les dernières brumes du manque de sommeil se dissipaient et qu’enfin ses idées s’éclaircissaient. Il avait du mal à croire ce qu’il lui arrivait, mais il se sentait comme empli de lumière. Soo Jin n’était pas n’importe qui à ses yeux. Se rend-t-elle compte de ce que Na Yung subit ? Les mains de Soo Jin posée sur ses joues. Un regard charmeur et à la fois innocent. Comme le supplice de la goutte d’eau. Ce simple frôlement de ses doigts sur ses joues, apparaît sans conséquences. Pourtant la permanence de cette action avait raison de sa volonté. Soo Jin n’a aucun scrupule. Et le savoure avec malice. Un regard qui pétille. Un sourire timide. Qui se cache et réapparait comme un jeu. Une fossette qui se creuse. Signe de civilité, d’expression, de partage ou de complicité. Simple, sans arrière-pensée. Spontané. Beau tant il illumine. Et si facilement communicatif. Mais celui-là est si rare. Longtemps attendu comme une promesse volée. Si plein d’espoir. Qu’après l’avoir savouré, il lui est impossible de ne pas s’émouvoir devant sa Soo Jin.

« Oui, j’ai déjà fait un rêve qui me paraissait bien réel. C’était si étrange et à la fois si troublant. Puis quand bien même. Personne n’oserait faire du mal à une jolie demoiselle comme toi. Surtout en sachant que le grand captain surveille sa protégée. Et ça ne me dérange pas du tout de passer la nuit debout en ta compagnie. Penses à autre chose. Ne t’en fais pas. Je te protégerai avec mon corps d’apollon ! »

Oui, bon. L’humeur n’était pas un de ses points forts, mais il faisait comme il le pouvait. Nana souhaitait simplement redonner le sourire à la jeune femme pour qu’elle se sente mieux. Qu’elle se calme. Pour que Soo soit rassurée. Même si sa blague n’était pas drôle. Le jeune homme rougissait un peu. Gêné. On ne peut être le meilleur dans tous les domaines de toute façon. Même si Na Yung est loin de ne pas être proche de la perfection. Il avait accepté contre toute attente. Il avait pesé le pour et le contre, analysé, disséqué pour finalement tout envoyer promener. Curiosité ? Envie ? Na Yung ne savait pas mais il était sûr d'une chose, sa détermination. Et si c'était bien après tout? Quel mal il y a à se faire plaisir ? Surtout en si bonne compagnie. Il attrapa brusquement la jeune femme par les épaules. Tenant fermement. L’obligeant à s’allonger sur le lit. Soo Jin, il ne détachait toujours pas son regard du sien. Il avait toujours une impression de rêver. Ca paraissait vraiment trop beau pour être vrai. Na Yung la dévisagea un instant en silence, puis un sourire éclaira ses prunelles, sans toutefois parvenir à chasser tout à fait la gravité qui durcissait ses traits. Ses doigts allèrent se perdre dans la soie des cheveux de la jeune femme. La bouche de Na Yung goûta le velours de sa peau. Dans le creux de son cou. Avec plus de fougue qu’à l’ordinaire. Il ne pouvait prétendre le contraire. Soo Jin… sa petite soo. Elle était loin d’être laide. Si désirable. Il ne savait pas encore de quel droit il s’amusait avec elle ainsi, mais il en avait envie. Nana ne se souciait pas des émotions de son amie. Peut-être lui faisait-il peur. En même temps, c’est de sa faute. Venir à cette heure-ci… vêtue de si peu de tissu.. Aucun ne pourrait ne pas avoir d’idées mal placées à ce moment. La demoiselle allait-elle le repousser ? Ou au contraire, l’aider à assouvir son désir ? Na Yung est un passionné et c'est un fait acquis... et lorsqu'un sujet l'inspire il se laisse à errer d'ici et de là. Mais il arrive parfois qu'une de ses passions prennent le dessus sur les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Up for the night || Na Yung   

Revenir en haut Aller en bas
 

Up for the night || Na Yung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
akiwa ::                                 | AKIWA | :: Troisième Étage :: Salle commune des Geobuk. :: Dortoirs masculins. :: chambre n°1;-